Nate Robinson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robinson.
Nate Robinson Portail du basket-ball
Nate Robinson.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Nathaniel Cornelius Robinson
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (30 ans)
Seattle, Washington
Taille 1,75 m (5 9)
Poids 83 kg (183 lb)
Surnom Kryptonate, N8, the Gr8
Situation en club
Club actuel agent libre
Numéro 5, 2, 4, 10, 8
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
2002-2005 Huskies de Washington
Draft NBA
Année 2005
Position 21e
Franchise Suns de Phoenix
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2009-2010
2010-2011
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015 2015-
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Thunder d'Oklahoma City
Warriors de Golden State
Bulls de Chicago
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver Clippers de Los Angeles
09,3
10,1
12,7
17,2
13,2
06,5
07,1
03,3
11,2
13,4
10,4
5,8
0,0
Sélection en équipe nationale **
2004-2007 Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Nathaniel Cornelius "Nate" Robinson est un joueur américain de basket-ball né le . Il mesure 1,75 m et joue au poste de meneur.

Carrière en NBA[modifier | modifier le code]

Knicks de New York (2005 - février 2010)[modifier | modifier le code]

Nate Robinson est choisi en 21e position lors de la draft 2005, les Suns de Phoenix l'engagent avant de l'échanger avec Quentin Richardson contre Kurt Thomas et un autre rookie, Dijon Thompson, aux Knicks de New York.

Durant sa première saison en NBA, lors de la saison 2005-2006, il est le deuxième plus petit joueur de l'histoire de la NBA à remporter le concours de dunks, Slam Dunk Contest, derrière Spud Webb, qui ne mesure que 1,68 mètre.

Durant cette saison, il marque en moyenne 9,3 points par rencontre pour 21,4 minutes de jeu. À la suite de cette saison, il participe à la Summer League avec son équipe.

Le 16 décembre 2006, il est l'un des principaux protagonistes de la bagarre qui a éclaté lors du match entre les Knicks et les Nuggets de Denver.

En 2007, il remet son titre du Slam Dunk Contest en jeu mais échoue en finale face à Gerald Green[1], joueur des Celtics de Boston.

Durant la saison 2007-2008, il termine avec des moyennes de 12,7 points par match et le meilleur marqueur de son équipe sur dix matchs. Le 8 mars 2008, il établit son record de points en carrière avec 45 unités lors de la défaite des Knicks en prolongation 114 à 120 contre le Trail Blazers de Portland.

Nate Robinson obtient son second trophée du Slam Dunk Contest lors de l'édition de 2009 grâce notamment à un dunk spectaculaire en sautant au-dessus de l'ancien champion en titre Dwight Howard[2].

Puis, le , il remporte son troisième concours face à DeMar DeRozan et devient le premier joueur à réaliser cette performance dans l'histoire du concours[3].

Celtics de Boston (février 2010 - février 2011)[modifier | modifier le code]

Nate Robinson en avril 2010.

Le , il quitte les Knicks de New York pour les Celtics de Boston dans un échange à cinq joueurs. Marcus Landry rejoint ainsi les Celtics alors que Eddie House, Bill Walker et J. R. Giddens font le chemin inverse[4].

Robinson joue 26 matchs avec les Celtics et qu'il termine avec des moyennes de 6,5 points en 14,7 minutes par match.

Malgré son temps de jeu limité durant les playoffs NBA 2011 avec les Celtics, il apporte sa contribution lors du match 6 de la finale de la conférence Est contre le Magic d'Orlando où il marque l'ensemble de ses treize points dans le deuxième quart-temps.

Thunder d'Oklahoma City (février 2011 - décembre 2011)[modifier | modifier le code]

Le , avec son coéquipier Kendrick Perkins il rejoint la franchise du Thunder d'Oklahoma City en échange de Jeff Green et Nenad Krstic[5].

Le , il est coupé par Oklahoma. Il se retrouve libre sur le marché des joueurs en compagnie d'Eddie House, coupé, le même jour par le Heat de Miami.

Warriors de Golden State (janvier 2012 - 2012)[modifier | modifier le code]

Le 4 janvier 2012, il s'engage pour les Warriors de Golden State[6]. Le 10 janvier 2012, en l'absence de Stephen Curry, Robinson marque 24 points et contribue à la victoire des Warriors après une prolongation 111 à 106 contre le Heat de Miami.

Il termine la saison 2011-2012 avec des moyennes de 11,2 points, 4,5 passes décisives et 2 rebonds en 51 matchs disputés.

À la fin de la saison, il n'est pas conservé par les Warriors malgré ses bonnes performances.

Bulls de Chicago (2012 - 2013)[modifier | modifier le code]

Le 31 juillet 2012, il s'engage alors avec les Bulls de Chicago[7].

Il réalise de très bonnes performances avec sa nouvelle équipe, participant aux 82 matchs de la saison régulière, il débute même 23 matchs comme titulaire (son deuxième plus grand total après sa saison rookie) pour un temps de jeu de 25,4 minutes. Il est très bon tout le long de l'année compensant en partie l'absence de Derrick Rose. Le 4 février 2013, il est élu joueur de la semaine avec des moyennes de 17,8 points, 6,8 passes et 2,5 interceptions par match[8]. Il réalise même une superbe fin de saison avec 16,5 points de moyenne à 42% de réussite à 3 points.

Au terme de la saison régulière, les Bulls de Chicago finissent cinquième de la conférence Est et doivent donc affronter les Nets de Brooklyn au premier tour des playoffs. Le 27 avril, lors du quatrième match de la série, alors que les Bulls de Chicago mènent 2-1, Nate Robinson réussit un gros match pour permettre au Bulls de mener 3-1. Il inscrira notamment 34 points à 60% de réussite aux tirs dont 12 points d'affilée dans le quatrième quart temps pour remonter un déficit de 14 points et finalement remporter le match après trois prolongations[9].

Le 27 avril 2013, il marque 34 points lors du match 4 du premier tour des playoffs NBA 2013 contre les Nets de Brooklyn, avec notamment douze points de suite de sa part en 1 minute 42 secondes sans que les Nets ne marquent, et est proche de rattraper les 14 points de retard qu'avaient les Bulls. Les Bulls gagnent ce match après trois prolongations.

Nuggets de Denver (2013 - 2015)[modifier | modifier le code]

Le 22 juillet 2013, il signe pour deux ans aux Nuggets de Denver[10]. Il décide de porter le numéro 10 en hommage au footballeur Lionel Messi du fait que son numéro 2 préféré a été retiré chez les Nuggets en hommage à Alex English[11].

Le 21 octobre 2013, il écope d'une amende de 10 000 dollars pour avoir poussé dans le dos le pivot du Thunder d'Oklahoma City, Steven Adams[12]. Le 29 novembre 2013, après la victoire des siens contre les Knicks de New York, il déclare que les arbitres le détestent[13]. À la suite de ces déclarations, le 6 décembre 2013, il écope d'une amende de 25 000 dollars pour avoir publiquement critiqué les officiels[14].

En janvier 2014, il affirme qu'il aimerait devenir le premier joueur à jouer pour toutes les équipes NBA[15],[16],[17]. Le 31 janvier 2014, il se blesse au genou lors de la défaite des siens contre les Raptors de Toronto[18]. Il s'agit d'une rupture des ligaments croisés ce qui met fin à sa saison[19].

Le 23 juin 2014, il exercice l'option de joueur sur son contrat et reste donc avec les Nuggets pour la saison 2014-2015.

Le 13 janvier 2015, il est transféré chez les Celtics de Boston en échange de Jameer Nelson. Deux jours plus tard, il est coupé par les Celtics sans avoir joué un match pour eux.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Nate Robinson est un des joueurs les plus spectaculaires de la NBA. Il possède à son actif plusieurs actions d'éclat comme un contre sur Yao Ming qui mesure 2,29 mètres, Shaquille O'Neal et plus récemment, lors des playoffs 2013, sur LeBron James. Il est aussi, malgré sa relative petite taille, un dunkeur spectaculaire avec 1 mètre et 10 cm de détente verticale (43,5 Pouces). En effet, il participe aux concours de dunk des All-Star Game 2006, 2007, 2009 et 2010. Il ne remporte pas celui de 2007 mais sort vainqueur des trois autres.

Particularité[modifier | modifier le code]

Nate Robinson, tout comme Allen Iverson, a la particularité d'avoir joué au basket-ball et au football américain durant ses années high school. Il obtient ainsi le titre de Seattle Times Class AAA state player of the year dans les deux sports. C'est à partir de sa seconde année universitaire, ou sophomore, qu'il privilégie le basket-ball[20]. Il présente également des qualités athlétiques qui lui permettent de terminer second du championnat de l'état sur la distance du 110 mètres haies[20].

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Records personnels sur une rencontre en NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Nate Robinson, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[22] :

Nate Robinson en décembre 2007.
Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 45 Trail Blazers de Portland 34 Nets de Brooklyn
Paniers marqués 18 @ Hawks d'Atlanta 14 Nets de Brooklyn 27 avril 2013
Paniers tentés 28 2 fois 23 Nets de Brooklyn 27 avril 2013
Paniers à 3 points réussis 8 Trail Blazers de Portland 4 @ Heat de Miami
Paniers à 3 points tentés 13 @ Bucks de Milwaukee 8 @ Heat de Miami
Lancers francs réussis 15 Pacers de l'Indiana 8 @ Heat de Miami 6 mai 2013
Lancers francs tentés 19 Pacers de l'Indiana 23 février 2009 10 @ Heat de Miami 6 mai 2013
Rebonds offensifs 5 3 fois 3 @ Heat de Miami 15 mai 2013
Rebonds défensifs 8 @ Bucks de Milwaukee 5 Heat de Miami
Rebonds totaux 10 3 fois 6 Heat de Miami 10 mai 2013
Passes décisives 15 @ Clippers de Los Angeles 9 @ Heat de Miami 6 mai 2013
Interceptions 5 5 fois 2 6 fois
Contres 3 Bobcats de Charlotte 1 3 fois
Balles perdues 7 2 fois 4 3 fois
Minutes jouées 52 2 fois 47 @ Heat de Miami 15 mai 2013

Salaires[modifier | modifier le code]

Année Équipe Salaire
2005-2006 Knicks de New York 1 102 680 $
2006-2007 Knicks de New York 1 185 480 $
2007-2008 Knicks de New York 1 268 160 $
2008-2009 Knicks de New York 2 020 179 $
2009-2010 Celtics de Boston 4 000 000 $
2010-2011 Thunder d'Oklahoma City 4 200 000 $
2011-2012* Thunder d'Oklahoma City 4 500 000 $
2011-2012* Warriors de Golden State 983 307 $
2012-2013 Bulls de Chicago 1 146 337 $
2013-2014 Nuggets de Denver 2 016 000 $
Total Gains 22 422 143 $
2014-2015 Nuggets de Denver 2 106 720 $

Note : * En 2011, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 5 150 000 $[23].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Robinson est le fils de Jacque Robinson, ancien joueur de football américain pour les Huskies qui a reçu le titre de MVP du Rose Bowl en 1982 et de l'Orange Bown en 1985, et de Renee Busch, tenait un salon de beauté à Seattle. Il est aussi le cousin de l'arrière des 76ers de Philadelphie, Tony Wroten.

Il a deux garçons, Nahmier et Nyale Cameron, ainsi qu'une fille, Navyi Caiann. Nyale est né le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Premières récompenses », sur Lequipe.fr, l'Équipe,‎ (consulté le 14 juillet 2010)
  2. « Robinson passe sur Howard », sur Lequipe.fr, l'Équipe,‎ (consulté le 14 juillet 2010)
  3. « Robinson, la passe de trois », sur Lequipe.fr, l'Équipe,‎ (consulté le 14 juillet 2010)
  4. « Robinson aux Celtics », sur Lequipe.fr, l'Équipe,‎ (consulté le 14 juillet 2010)
  5. « Perkins au Thunder », sur Lequipe.fr, l'Équipe,‎ (consulté le 31 mars 2011)
  6. Guillaume Laroche, « Nate Robinson aux Warriors », sur basketsession.com,‎
  7. Jonathan Demay, « Nate Robinson vers les Chicago Bulls », sur basketusa.com,‎
  8. Fabrice Auclert, « Nate Robinson, élu Joueur de la semaine ! », sur basketusa.com,‎
  9. Dimitri Kucharczyk, « Nate Robinson offre un miracle à Chicago ! », sur basketusa.com,‎
  10. Fabrice Auclert, « Nate Robinson signe pour deux ans aux Nuggets », sur basketusa.com,‎
  11. Dimitri Kucharczyk, « Chez les Nuggets, Nate Robinson portera le n°10 en hommage à… Lionel Messi », sur basketusa.com,‎
  12. Dimitri Kucharczyk, « 10 000 dollars d’amende pour Nate Robinson », sur basketusa.com,‎
  13. Dimitri Kucharczyk, « Nate Robinson : « Les arbitres me détestent » », sur basketusa.com,‎
  14. Dimitri Kucharczyk, « 25 000 dollars d’amende pour Nate Robinson », sur basketusa.com,‎
  15. Laurie, « Nate Robinson veut jouer pour les 30 équipes NBA », sur insidebasket.com,‎
  16. ClemFiz, « Nate Robinson aimerait devenir le premier joueur à jouer pour toutes les équipes NBA », sur basket-infos.com,‎
  17. deabreudylan, « NBA : Nate Robinson vise un drôle de record », sur parlons-basket.com,‎
  18. Dimitri Kucharczyk, « Touché au genou, Nate Robinson pourrait être absent un moment », sur basketusa.com,‎
  19. Fabrice Auclert, « Rupture des croisés : saison terminée pour Nate Robinson », sur basketusa.com,‎
  20. a et b (en) « Nate Robinson », sur gohuskies.com (consulté le 13 juillet 2011)
  21. (en) « NBA & ABA All-Star Game Contest Winners », sur basketball-reference.com (consulté le 13 février 2012)
  22. (en) « Nate Robinson : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 1 février 2015)
  23. Fabrice Auclert, « Le salaire moyen d’un joueur NBA est de 5.15 millions de dollars », sur basketusa.com,‎ (consulté en 2012)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :