Natalis Comes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Conti.

Natalis Comes

Nom de naissance Natalis Comes
Naissance 1520
Milan
Décès 1582
Nationalité italien

Natalis Comes (nom latinisé), ou encore Natale Conti, Noël Conti (Milan, v. 1520 - 1582)

Il est né à Milan et mort dans la même cité en 1582. Il a cependant passé toute sa vie à Venise et y a publié tous ses livres.

Natale Conti était un grand spécialiste de la mythologie grecque et égyptienne. Il croyait que dans les fables mythologiques étaient renfermées les vérités des sciences et la philosophie, et que les sages avaient choisi cette forme pour faciliter sa diffusion.

Au XIXe siècle, Conti a été considéré comme le précurseur du symbolisme dans le domaine de l'histoire des religions (Carl Gustav Jung, Mircea Eliade, Ernst Cassirer).

Il a laissé plusieurs recueils de poèmes néo-latins et des traductions.

Il est auteur :

  • de plusieurs poèmes latins, De Horis, de Anno, de Venatione, etc. ;
  • d'une Histoire de mon temps, 1572 (latin) ;
  • d'un ouvrage important intitulé Mythologie, Venise, 1551 et 1581, où il explique par la philosophie les mythes des anciens. La première édition fut donnée par les Alde en 1551.

Il est le premier traducteur d'Athénée et a traduit plusieurs autres écrivains grecs.

Scaliger l'avait qualifié de "Homo futilissimus".

Publications[modifier | modifier le code]

  • Natalis Comitis mythologiae, sive explicationum fabularium, libri decem : in quibus omnia propé Naturalis & moralis philosophiae dogmata continentur. Eiusdem libri quatuor de Venatione... Parisiis, apud Arnoldum Sittart, 1583. Ginebra), 1596. Cet ouvrage est le plus célèbre et il a servi comme référence pour la plupart d'artistes et poètes de la Renaissance dans toute l'Europe. Cette édition contient aussi De Venatione, un texte consacré à la chasse, et la Mythologie des muses du naturaliste français Geoffroi Linocier.

Source partielle[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Natalis Comes » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)