Nata mandira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nata mandir)
Aller à : navigation, rechercher

Dans l'architecture des temples hindouistes, le Nata mandira (IAST: Nāṭa mandira, ou Nat mandir ou Nata mandapa) est le pavillon de la danse. C'est un des bâtiments du temple, notamment dans l'architecture Kalinga. Le nom vient du sanskrit Nāṭa (=danse) et Mandira (=temple).

Les plus célèbres sont ceux du Temple de Sûrya à Konârak, du temple de Lingaraja à Bhubaneswar et du temple de Jagannath à Puri.

Le Nata Mandira fait référence à l'époque des devadasi, des danseuses sacrées qui vivaient dans le temple, consacraient leur vie à la danse et exerçaient leur art dans ce bâtimentavec des danses comme l'Odissi et le Bharata natyam. Bien que cette époque soient révolue, des spectacles de danse y sont encore parfois organisés.

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Thomas Donaldson: “Development of the Nāṭa-mandira in Orissan Temple Architecture”, Kalādarśana: American Studies in the Art of India. publié par Joanna Gottfried Williams, p. 35-45 Konārka: Chariot of the Sun-God. Bettina Baumer et M.A. Konishi, 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]