Nat Adderley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nat Adderley

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Nat Adderley en 1969

Informations générales
Nom de naissance Nathaniel Adderley
Naissance 25 novembre 1931
Tampa en Floride
Décès 2 janvier 2000 (à 68 ans)
Lakeland, Floride
Genre musical Jazz

Nat Adderley (né à Tampa en Floride le 25 novembre 1931, mort à Lakeland (Floride), Floride le 2 janvier 2000) est un cornettiste de jazz américain.

De son vrai nom Nathaniel Adderley, c'est le frère cadet du saxophoniste Cannonball Adderley et le père du pianiste Nat Adderley Jr.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence à pratiquer la trompette avant d'adopter définitivement le cornet en 1950. De 1951 à 1953, il joue - comme d'ailleurs son frère - dans un orchestre militaire, le "36 th Army Band". De 1954 à 1955, il fait partie du big band de Lionel Hampton.

En 1956, il rejoint, pour un an, le quintet de son frère ainé. Entre 1957 et 1958, il joue dans la formation de Jay Jay Johnson, puis, en 1959, dans le big band de Woody Herman.

De 1959 à 1975, il codirige le groupe (quintet ou sextet) de son frère aîné, « Cannonball ». Cette formation, très représentative du jazz hard bop et du soul jazz, connait un grand succès. On y voit passer des musiciens comme Yusef Lateef, Wynton Kelly, Joe Zawinul, George Duke, etc.

En 1975, après le décès de son frère, Nat Adderley dirige ses propres groupes où l'ont peut entendre, au fil des années, des musiciens comme Johnny Griffin, Sonny Fortune, Vincent Herring (en), ou Antonio Hart (en).

« Cannonball » et Nat Adderley en 1966.
Nat Adderley en 1993.

La popularité de son frère « Cannonball » a fait que la carrière de Nat Adderley a été un peu dans l'ombre de celle de son aîné, même s'il a enregistré de nombreux disques sous son nom. Nat Adderley était pourtant, un excellent soliste, un des rares spécialistes du cornet en jazz moderne, et un habile compositeur de thèmes. Des titres comme « Work song », « Jive samba » ou « The Old country » sont devenus des standards du jazz. « Work Song » a notamment été reprise et adaptée en français par Claude Nougaro sous le titre « Sing Sing Song ».

Comme son frère, Nat Adderley était diabétique. Il est amputé d'une jambe en 1997 à cause des complications de cette maladie, dont il meurt 3 ans plus tard.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • That's Nat Adderley (1955) (Savoy)
  • Introducing Nat Adderley (1955) (EmArcy)
  • To the Ivy League from Nat (1956) (EmArcy)
  • Branching out (1958) (Riverside/OJC)
  • Much brass (1959) (Original Jazz Classics)
  • Work song (1960) (Riverside/OJC)
  • That's right!: Nat Adderley & the big sax section (1960) (Riverside/OJC)
  • Naturally! (1961) (Jazzland)
  • In the Bag (1962) (Jazzland/OJC)
  • Little big horn (1963) (Riverside)
  • Natural soul (1963) (Milestone)
  • Autobiography (1964) (Atlantic)
  • Sayin' somethin' (1966) (Atlantic)
  • Live at Memory Lane (1966) (Atlantic)
  • The scavenger (1968) (Milestone)
  • You baby (1968) (A&M)
  • Calling out loud (1968) (A&M)
  • Love, sex and the zodiac (1970) (Fantasy)
  • Soul of the bible (1972) (Capitol)
  • The soul zodiac (1972) (Capitol)
  • Double exposure (1974) (Prestige)
  • Don't look back (1976) (Inner City)
  • Hummin' (1976) (Little David)
  • A little New York midtown music (1978) (Galaxy)
  • Blue autumn [live] (1982) (Evidence)
  • On the move [live] (1982) (Theresa)
  • We remember cannon (1989) (In & Out)
  • Autumn leaves [live] (1990) (Evidence)
  • Work song [Peter Pan] [live] (1990) (Peter Pan)
  • Talkin' about you (1990) (Landmark)
  • The old country (1990) (Enja)
  • Workin' (1992) (Timeless)
  • Working (1993) (Sound Service)
  • Good company (1994) (Jazz Challenge)
  • Live at the 1994 Floating Jazz Festival (1994) (Chiaroscuro)
  • Live on Planet Earth (1995) (Westwind)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Page avec biographie et extraits audios :

Transcriptions de solos du cornettiste :