Narcisse Pérodeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Narcisse Pérodeau
Narcisse Pérodeau
Narcisse Pérodeau
Fonctions
14e lieutenant-gouverneur du Québec
10 janvier 192410 janvier 1929
Monarque Georges V
Premier ministre Louis-Alexandre Taschereau
Prédécesseur Louis-Philippe Brodeur
Successeur Lomer Gouin
Biographie
Date de naissance 26 mars 1851
Lieu de naissance Saint-Ours (Québec)
Date de décès 18 novembre 1932 (à 81 ans)
Lieu de décès Montréal (Québec)
Conjoint Marie-Louise Buckley
Diplômé de université McGill (droit)
Profession Notaire
Résidence Québec

Narcisse Pérodeau
Lieutenants-gouverneurs du Québec

Narcisse Pérodeau (né le 26 mars 1851 à Saint-Ours, mort le 18 novembre 1932 à Montréal) était un notaire et un homme politique du Québec, au Canada. Il fut le leader du gouvernement au conseil législatif du Québec de 1910 à 1924 et de 1929 à 1932. Il fut le lieutenant-gouverneur du Québec de 1924 à 1929.

Famille et carrière juridique[modifier | modifier le code]

Il était le fils de Paul Pérodeau et de Modeste Arpin[1]. Il fit des études classiques au collège de Saint-Hyacinthe puis étudia le droit à l'université McGill de Montréal. Il devint notaire en 1876. De 1880 à 1912, il fut le secrétaire puis, de 1912 à 1915, le président de la Chambre des notaires du Québec. Le 23 avril 1883, il épousa Marie-Louise Buckley, à Saint-Hyacinthe. Ils eurent six enfants[2]. De 1897 à 1930, il fut professeur de droit notarial et de droit commercial à l'université Laval de Montréal. Il fut membre du bureau d'administration de cette université de 1902 à 1920, puis de son sénat académique de 1920 à 1930.

Affaires[modifier | modifier le code]

Il fut un des administateurs de la compagnie d'électricité Montreal Light, Heat and Power. Il siégea à plusieurs postes au sein de compagnies d'assurances et d'institutions financières, notamment au Crédit foncier et à la Banque provinciale du Canada. Il fut membre de la direction de la Mount Royal Assurance Company, de la Trans-Canada Insurance Company et de la Société générale d'administration et fut vice-président de La Sauvegarde[3].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En politique, il appuyait le Parti libéral. Le 23 décembre 1897, il fut nommé membre du conseil législatif du Québec, pour la division de Sorel. Le 14 mars 1910, il devint ministre sans portefeuille dans le gouvernement Lomer Gouin et il conserva ce poste de ministre dans le gouvernement Louis-Alexandre Taschereau (assermenté le 9 juillet 1920). Il fut le leader du gouvernement au conseil législatif du 9 août 1910 au 8 janvier 1924[4]. Le 10 janvier 1924, il devint lieutenant-gouverneur du Québec et exerça cette fonction jusqu'au 10 janvier 1929. Le 28 novembre 1929, il fut de nouveau nommé membre du conseil législatif, pour la division de Montarville. Le 5 décembre 1929, il redevint également ministre sans portefeuille dans le gouvernement Taschereau et le leader du gouvernement au conseil législatif, postes qu'il occupa jusqu'à son décès le 18 novembre 1932. George Bryson (fils) lui succéda comme ministre et leader au conseil législatif.

Après son décès, à l'âge de 81 ans, il fut inhumé au cimetière Notre-Dame-des-Neiges de Montréal.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Gustave Turcotte, greffier adjoint du conseil législatif, Le Conseil législatif de Québec 1774-1933, L'Éclaireur, 1933, p. 280-281.
  • Assemblée nationale du Québec, Narcisse Pérodeau (notice biographique), 1992.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La notice biographique du greffier Gustave Turcotte (1933) indique « Herpin ». La notice biographique de l'Assemblée nationale (1992) indique « Arpin ».
  2. Arthur, Horace, Jean, Alice, Charles et Yvonne.
  3. Assemblée nationale du Québec, Narcisse Pérodeau (notice biographique), 1992.
  4. En ce qui concerne la date de son départ du conseil législatif, le site de l'Assemblée nationale indique le 8 janvier 1924 à un endroit et le 10 janvier 1924 à un autre endroit. La première date (8 janvier) paraît mieux documentée. La seconde correspond à la date d'assermentation comme lieutenant-gouverneur. Quant au greffier Turcotte (op. cit.), il indique le 24 janvier 1924, à la fois comme date de départ du conseil législatif et d'entrée en fonction comme lieutenant-gouverneur.

Lien externe[modifier | modifier le code]