Napoléon Maret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Maret de Bassano.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maret et Bassano.

Napoléon
Maret de Bassano

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Le duc de Bassano, par Disderi

Nom de naissance
Napoléon-Joseph-Hugues
Maret de Bassano
Naissance 3 juillet 1803
Paris
Décès 21 mai 1898 (à 94 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Pays de résidence Drapeau français Royaume de France
Drapeau de la Belgique Royaume de Belgique
Flag of Spain (1785-1873 and 1875-1931).svg Royaume d'Espagne
Flag of Hesse (state).svg Hesse-Cassel
Banner of Baden (3^2).svg Grand-duché de Bade
Drapeau français République française
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau français Empire français
Profession
Autres activités
Distinctions
Ascendants
Conjoint
Famille

Napoléon Joseph Hugues Maret, duc de Bassano (3 juillet 1803 - Paris21 mai 1898 - Paris), est un diplomate puis homme politique français du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Napoléon Maret est le fils aîné de Hugues-Bernard Maret, secrétaire d'État de Napoléon Ier, ministre des Relations extérieures en 1811 puis pair de France en 1831.

Il entre dans la vie publique après la révolution de 1830. Il s'engage comme simple volontaire au moment de la campagne de Belgique, assiste au siège de la citadelle d'Anvers et y gagne la croix de chevalier de la Légion d'honneur.

Aussitôt après, il est nommé secrétaire d'ambassade en Belgique, assiste aux dernières négociations du mariage du prince Léopold de Saxe-Cobourg (futur Léopold Ier de Belgique) avec Louise-Marie, fille aînée de Louis-Philippe Ier, et passe ensuite en Espagne.

Appelé, en 1847, aux fonctions de ministre plénipotentiaire à Cassel, il fut envoyé, en 1849, comme ministre plénipotentiaire et envoyé extraordinaire près de Léopold Ier, grand-duc de Bade.

L'avènement de la deuxième République l'écarte quelques mois des affaires.

Il reçoit du prince-président, au commencement de 1852, la même situation auprès du roi des Belges, et entre au Sénat le 31 décembre 1852, après la proclamation du Second Empire (2 décembre). Il avait été fait, le 7 août 1852, commandeur de la Légion d'honneur.

Peu après, le duc de Bassano abandonne la diplomatie pour devenir grand chambellan du Palais de Napoléon III, et reçoit, le 30 décembre 1855, la plaque de grand officier de la Légion d'honneur.

À la cour, le duc de Bassano est aussi aimé qu'estimé par tous ceux à qui il était donné de l'approcher. Les chambellans lui sont profondément attachés et ne peuvent lui reprocher qu'une seule chose : sa trop grande indulgence pour eux[1]. Il était de taille élevée, mince, d'une rare distinction, et avait grand air sous le brillant uniforme de Grand chambellan[1].

Pauline van der Linden d'Hooghvorst par Winterhalter, extrait du tableau L'Impératrice Eugénie et ses dames d'honneur de Winterhalter, 1855.

Il épouse[Quand ?] Mlle d'Hooghvorst, fille de Emmanuel van der Linden, comte de Hombeek, baron d'Hooghvorst, d'une des premières familles de Belgique. Grande, un peu forte, la duchesse de Bassano a la physionomie la plus aimable et la plus sympathique. Elle est l'unique dame d'honneur de l'Impératrice Eugénie jusqu'à sa mort en 1867 où elle fut remplacée par la comtesse Walewska. Le duc et la duchesse étaient en tous points des modèles de correction, de tenue et d'honorabilité de vie ; quant à leur dévouement à leurs souverains, il était absolu. Pauline mourut jeune encore, laissant son mari et ses enfants dans la plus profonde douleur[1].

Après les événements de 1870, le duc de Bassano reste attaché à l'Empereur, puis après la mort de celui-ci, à l'Impératrice, qu'il ne quitte que lorsque, âgé de plus de quatre-vingts ans sa vue étant très affaiblie et ayant une certaine peine à se conduire, il dut se retirer chez ses enfants[1].

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Famille Maret de Bassano.

Napoléon Hugues Joseph était le fils aîné de Hugues-Bernard Maret (22 juillet 1763 - Dijon13 mai 1839 - Paris), secrétaire d'État de Napoléon Ier, ministre (1811) puis pair de France (1831) et de Marie Madeleine (26 mars 178021 mars 1827), fille de Martin Lejéas-Carpentier (maire de Dijon), dame du palais de l'Impératrice Joséphine (1804-1810), puis de l'Impératrice Marie-Louise (1810-1814).

Il épousa, le 25 octobre 1843 à Meise (ville où son beau-père était bourgmestre), Pauline Marie Ghislaine van der Linden d'Hooghvorst (23 septembre 1814 - Meise9 décembre 1867 - Meise), 1re dame d'honneur de l'Impératrice Eugénie (décret du 25 janvier 1853), fille de Emmanuel van der Linden d'Hoogvorst (7 juin 1781 - Bruxelles15 avril 1866 - Bruxelles), comte de Hombeek, baron d'Hooghvorst, membre du gouvernement provisoire de Belgique (1830-1831), membre du Congrès national belge, général en chef commandant la garde civique du royaume, décoré de la Croix de fer, commandeur de l'ordre de Léopold.

Ensemble, ils eurent :

Fonctions[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Image Blasonnement
Blason Hugues Bernard Maret (1763-1839) Duc de Bassano.svg Armes des Ducs de Bassano

Coupé : un I, tiercé en pal d'or, de gueules et d'argent ; au franc-canton brochant des Comtes Ministres ; coupé de gueules, à une main ailée d'or écrivant avec une épée d'argent ; sur-le-tout d'argent, à la colonne de granit, accostée de deux lions de gueules, la queue fourchée, passée en sautoir et surmontée d'une couronne civique de chêne, au naturel ; au chef des Ducs de l'Empire brochant.[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Duc de Conegliano, p. 93
  2. Source : Vicomte Albert Révérend
  3. www.heraldique-europeenne.org

Bibliographie[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :