Napoléon Landais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Napoléon (homonymie).

Napoléon Landais, né le à Laval (Mayenne)[1] et mort le à Paris[2], était un grammairien, lexicographe, et romancier français, surtout connu pour son Dictionnaire général et grammatical des dictionnaires publié en 1834 et plusieurs fois réédité. Il est aussi l'auteur d'ouvrages sur la grammaire et la conjugaison du français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses parents étaient Laurent Landais, ferblantier, et Anne Mauguy.

L'œuvre majeure de Napoléon Landais est le Dictionnaire général et grammatical des dictionnaires français qui fut édité à Paris en 1834 par le Bureau central des dictionnaires, puis réédité par l'éditeur Didier. La douzième édition date de 1853 et témoigne du succès durable de l'ouvrage.

Iconophore du Dictionnaire général et grammatical des dictionnaires français

Il est composé de deux tomes suivis, pour certaines éditions, d'un complément intégrant comme dictionnaires supplémentaires, un dictionnaire biographique et historique, un dictionnaire des rimes françaises et des dictionnaires relatifs aux homonymes, aux paronymes et aux antonymes.

Les éditions successives ont intégré beaucoup de termes scientifiques et techniques, l'auteur se faisant aider par des spécialistes comme, par exemple, Maurice Maindron pour l'ajout de vingt-mille articles d'histoire naturelle.

Comme d'autres dictionnaires du XIXe siècle, tels ceux de Boiste, de Nodier, de Bescherelle, il fut critiqué pour son large lexique, fruit en partie d'un travail de compilation, et qui ne s'accompagne pas toujours d'une rédaction précise des définitions. Bescherelle critiqua aussi l'importance relative de son lexique mythologique[3].

Sur un plan iconographique, il fut le premier dictionnaire dont les bandeaux, et non seulement les lettrines, sont ornés d'iconophores[4].

La mention du nom de Napoléon Landais dans des œuvres d'Eugène Labiche[5], d'Alexandre Dumas[6] ou encore de Jean Louis Auguste Commerson[7], montre la popularité de son œuvre lexicographique et grammaticale.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Napoléon Landais a aussi publié sous le pseudonyme Eugène de Massy.

  • Vie de courtisane, Paris, 1832
  • Femme du peuple, Paris, 1834
  • Dictionnaire général et grammatical des dictionnaires français, 1834
  • Grammaire Générale des Grammaires Françaises présentant la solution analytique, raisonnée et logique de toutes les questions grammaticales anciennes et modernes, 1835
  • La fille d'un ouvrier, 1836
  • De l'éducation et de l'instruction en France, 1837
  • Grammaire générale, ou Résumé de toutes les grammaires françaises, 1838
  • Commentaires et études littéraires, 1843
  • Lettres à Amélie sur le mariage, 1845
  • Petit Manuel des connaissances utiles, 1850
  • Dictionnaire des Rimes Françaises, 1853, coécrit par Louis Barré

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales de la Mayenne, état-civil numérisé de la commune de Laval, naissances de l'an XII, acte N°280 du 14 prairial an XII, vue 133 de la numérisation.
  2. Jules Janin : Almanach de la littérature du théâtre et des beaux-arts, Paris, 1853, Pagnerre, page 102.
  3. dans la préface de son Dictionnaire universel de la langue française, Bescherelle l'aîné, 9ème édition, 1845, Garnier-Frères
  4. Thora van Male, Art Dico
  5. Pièce de théâtre d'Eugène Labiche, Deux papas très bien ou la grammaire de Chicard, Acte unique, scène 4, 1844, citée dans Eugène Labiche ou la gaieté critique, page 49, François Cavaignac, 2003, L'Harmattan
  6. Alexandre Dumas, Un Voyage à la Lune, Un cauchemar de Mocquet, dans Histoire d'un casse-noisette et autres contes, page 238, 1845
  7. Jean Louis Auguste Commerson, Pensées d'un emballeur, 1851