Nantes (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nantes (homonymie).
Nantes
Lac Whitton
Lac Whitton
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec[1]
Région Estrie
Comté ou équivalent Le Granit
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Jacques Breton
2013 - 2017
Code postal G0Y 1G0, G6B
Constitution 1er janvier 1874
Démographie
Gentilé Nantais, aise
Population 1 403 hab. (2014)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 37′ 48″ N 71° 01′ 15″ O / 45.630125, -71.020775 ()45° 37′ 48″ Nord 71° 01′ 15″ Ouest / 45.630125, -71.020775 ()  
Superficie 11 926 ha = 119,26 km2
Divers
Langue(s) Français
Fuseau horaire UTC−05:00
Indicatif +1 819, +1 873
Code géographique 30045
Localisation
Localisation de Nantes dans Le Granit
Localisation de Nantes dans Le Granit

Géolocalisation sur la carte : Estrie

Voir sur la carte administrative d'Estrie
City locator 14.svg
Nantes

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Nantes

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Nantes
Liens
Site web Site officiel

Nantes, nommée autrefois Spring Hill et Whitton[2], est une municipalité du Québec, située dans la municipalité régionale de comté du Granit en Estrie[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

La municipalité de Nantes se trouve entre Stornoway Lac-Mégantic et Milan, à l'endroit où le chemin croisait la voie ferrée qui mène de Lac-Mégantic à Sherbrooke. Son territoire est situé dans la chaîne des Appalaches. On peut y voir un des plus beaux paysage de la région du Granit. L’hydrographie comporte les lacs Whitton, de l’Orignal et McKenzie[4],[5]. L'Association de protection du Lac McKenzie veille à la protection environnementale de ce plan d'eau[6].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Le territoire comporte une aire agro-forestière, une aire agricole, de même que deux secteurs urbanisés, soit le village proprement dit de Nantes et le secteur Laval-Nord[4] ou La Grosse-Roche[5]. La municipalité met en place un programme de revitalisation des secteurs du village et de Laval-Nord entre 2012 et 2015[7]. Nantes est accessible via les routes 161 et 214. Le chemin de fer suit un tracé sinueux puis suit une ligne parallèle à la route 214 jusqu’au village de Nantes pour ensuite croiser et suivre la route 161 vers Lac-Mégantic[5]. Nantes compte un bureau de poste, une bibliothèque municipale, deux salles communautaires, deux terrains de sport, deux patinoires, une halte routière[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Vers 1856, des colons écossais établissent dans la région des camps de fortune qui seraient nommés Drum-A-Vack[8]. En 1861, la municipalité de Whitton est créée puis, en 1874, elle est divisée en trois municipalités de canton distinctes : Marston, Hampden et Whitton[2]. Une gare et un bureau de poste s'implantent en 1879[8]. À la fin du XIXe siècle, des colons français originaires de la ville de Nantes s'installent dans la région pour y exploiter le bois[2]. En 1898, l'endroit comprend également deux scieries, deux bureaux de télégraphe et deux magasins généraux[8].

La région est peu à peu colonisée par des familles canadiennes-françaises à partir de 1905. En 1957, Whitton subit une modification de nom en faveur de Nantes, du nom de la ville d'origine de plusieurs de ses citoyens, dans la période de la francisation de la toponymie en Estrie[2].

En juillet 2013, les pompiers de Nantes maîtrisent un incendie dans un train de la Montreal, Maine and Atlantic Railway transportant du pétrole brut[9]. Un peu plus tard, le convoi, stoppé et laissé sur la voie principale sans surveillance par la société ferroviaire, descend la dénivellation, pour aller dérailler et exploser à Lac-Mégantic[10].

Politique[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal compte, outre le maire, six conseillers. Les élections ont lieu, en bloc et par district, tous les quatre ans, à date fixe, tel que prévu par la législation québécoise[3].

Composition du conseil municipal[3]
2009-2013 2013-2017
Maire Sylvain Gilbert (2012-2013) Jacques Breton
District 1 Éric Côté Éric Côté
District 2 Bruneau Hébert Bruneau Hébert
District 3 Claude Poulin Claude Poulin
District 4 Yvan Arseneault Yvan Arseneault
District 5 André Dallaire André Dallaire
District 6 Jacques Breton Lynda Bouffard

La collectivité locale vise à développer les équipements et activités de loisir, à accroître et diversifier la structure commerciale locale, à renforcer le sentiment d'appartenance, à inciter les jeunes familles à s'établir, à maintenir la population en place, à améliorer la sécurité des citoyens et à mettre en valeur les lacs[11].

La population de Nantes est représentée à l’Assemblée nationale du Québec par le député de la circonscription de Mégantic[3],[12] et par le député fédéral de la circonscription de Mégantic—L'Érable[13].

Population[modifier | modifier le code]

La population totale de Nantes était de 1 374 habitants en 2011 selon le recensement. La population a décru de 4,3 % entre 2006 et 2011, soit bien davantage que la baisse observée dans la MRC. La densité brute de la population est de 11,4 habitants/km2[14]. Le secteur de Laval-Nord est habité par de jeunes familles[15].

Population totale, 1991-2011

Année Population Variation (%)
2011 1 374 en diminution8,3 %
2006 1 436 en augmentation 0,8 %
2001 1 424 en augmentation 4,6 %
1996 1 361 en augmentation 9,0 %
1991 1 249

Économie[modifier | modifier le code]

L’économie de Nantes s’appuie sur l’industrie manufacturière liée au bois (palettes, planchers, fenêtres, usinage), l’agroforesterie, les services à l’automobile et le commerce local de détail. Le secteur agricole compte quelques fermes alors que l’agroforesterie comprend une dizaine d’acériculteurs de même que des producteurs de sapins. En commerce et services, Nantes est pourvu d’un bureau de poste, d’une caisse populaire et d’une clinique médicale. Quelques établissements de la construction, de l’entreposage, de la distribution de gaz et de la chasse et de la pêche complètent la structure économique locale[16],[17]. Nantes compte une plantation de sapins de de Noël destinés au marché américain[18].

L'économie de Nantes est fortement intégrée à celle de Lac-Mégantic et de la région. Près de 705 des travailleurs de Nantes ont leur emploi à Lac-Mégantic contre 26 % à Nantes même. À l'inverse, 27 % des personnes travaillant à Nantes habitent Lac-Mégantic, 24 % vivent à Nantes et 49% proviennent d'ailleurs, essentiellement d'autres localités de la région[19].

Société[modifier | modifier le code]

Nantes se trouve sur le territoire de la Commission scolaire des Hauts-Cantons[20]. Les enfants du village de Nantes fréquentent l'école primaire La Source alors que ceux de Laval-Nord vont plutôt à l'école Sacré-Cœur à Lac-Mégantic[4].

Les principaux organismes communautaires de Nantes comprennent le Comité local de développement, l'Association des gens de Nantes et La Ressourcerie du Granit. La plupart des organismes à vocation sociale desservant la population de Nantes se trouvent dans la ville limitrophe de Lac-Mégantic[20]. En raison de la proximité de Laval-Nord avec Lac-Mégantic, le sentiment d'appartenance à la communauté de Nantes peut y être atténué[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les informations de l'infobox proviennent de Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités : Nantes », 30045, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec (consulté le 11 juillet 2013), sauf exceptions suivantes :
    a. Superficie locale (terrestre) : Statistique Canada. Nantes, Québec (Code 2430045) (tableau). Profil du recensement, produit nº 98-316-XWF au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. Recensement 2011, diffusé le 24 octobre 2012. Consulté le 11 juillet 2013.
    b. Code postal : Postes Canada, « Nombre et carte des secteurs de livraison rurale et urbaine : RTA G0Y », Québec,‎ 14 juin 2013 (consulté le 11 juillet 2013) et Postes Canada, « RTA G6B : carte IF – Itinéraire de facteur », Québec,‎ septembre 2009 (consulté le 13 juillet 2013) via Postes Canada, Nombre et carte des secteurs de livraison rurale et urbaine : Sommaire pour Lac-Mégantic, valide au 11 juillet 2013, consulté le 11 juillet 2013.
  2. a, b, c et d Toponymie : Nantes
  3. a, b, c et d Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités : Nantes », 30045, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec (consulté le 11 juillet 2013)
  4. a, b, c et d Comité de développement local de Nantes, Municipalité de Nantes : Plan de développement 2010-2014, Nantes, Municipalité de Nantes,‎ 2011, 13 p. (lire en ligne), p. 5.
  5. a, b et c Google Map - Nantes
  6. a et b Comité de développement local de Nantes 2011, p. 7..
  7. Municipalité de Nantes, « Revitalisation secteur Laval Nord », 385-12,‎ 9 février 2012 (consulté le 14 février 2013) et Municipalité de Nantes, « Revitalisation secteur Village », 386-12,‎ 9 février 2012 (consulté le 14 février 2013).
  8. a, b et c Tourisme Mégantic, « Historique », sur http://www.munantes.qc.ca, Municipalité de Nantes
  9. a. La presse canadienne, « Nantes - Des pompiers formés par l'entreprise », Le Devoir,‎ 9 juillet 2013 (lire en ligne)
    b. Kévin Breton, « Les pompiers de Nantes sont intervenus deux heures avant la tragédie », En Beauce.com,‎ 7 juillet 2013 (lire en ligne)
    c. Agence QMI, « Un wagon en feu aperçu à Nantes », Le Journal de Québec,‎ 6 juillet 2013 (lire en ligne)
    d. Alexandre Robillard, « Les pompiers de Nantes ont suivi les règles », La Tribune, Sherbrooke,‎ 9 juillet 2013 (lire en ligne)
  10. a. Bahador Zabihiyan, « Que s'est-il produit à Nantes? », Le Devoir,‎ 8 juillet 2013 (lire en ligne)
    b. Marie-Michèle Sioui, « Lac-Mégantic: 24 corps retrouvés, une victime identifiée », La Presse,‎ 11 juillet 2013 (lire en ligne)
  11. Comité de développement local de Nantes 2011, p. 8-10..
  12. Commission de la représentation électorale du Québec, « La carte électorale du Québec : Les 125 circonscriptions électorales 2011 », Directeur général des élections du Québec (consulté le 11 juillet 2013).
  13. Gouvernement du Canada, « Proclamation donnant force de loi au décret de représentation électorale à compter de la première dissolution du Parlement postérieure au 25 août 2004 (TR/2003-154), Annexe: Loi sur la révision des limites des circonscriptions électorales - Décret de représentation », Procureur général du Canada (consulté le 11 juillet 2013).
  14. a. Statistique Canada. 2012. Nantes, Québec (Code 2430045) et Le Granit, Québec (Code 2430) (tableau). Profil du recensement, Recensement de 2011, produit nº 98-316-XWF au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. Diffusé le 24 octobre 2012.
    b. Statistique Canada. 2007. Nantes, Québec (Code2430045) (tableau). Profils des communautés de 2006, Recensement de 2006, produit nº 92-591-XWF au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. Diffusé le 13 mars 2007.
    c. Statistique Canada. 2002. Nantes, Québec (Code2430045) (tableau). Profils des communautés de 2001, Recensement de 2001. Date de modification : 01/02/07.
    d. Statistique Canada, 1997. Profil des divisions et subdivisions de recensement, Recensement de 1996. Produit no 95F0181XDB96001 au catalogue de Statistique Canada (Nantes, M Code2430045).
    Consulté le 11 juillet 2013.
  15. Comité de développement local de Nantes 2011, p. 8..
  16. Municipalité de Nantes, « Commerces et services », 18 (consulté le 11 juillet 2013)
  17. Comité de développement local de Nantes 2011, p. 5..
  18. Cantons-de-l'Est : Nantes
  19. Comité de développement local de Nantes 2011, p. 5-6..
  20. a et b Municipalité de Nantes, « Organismes locaux », 16 (consulté en 11 juillet).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Comité de développement local de Nantes, Plan de développement : 2010-2014, Nantes, Municipalité de Nantes,‎ 2011, 13 p. (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Stornoway Saint-Romain Sainte-Cécile-de-Whitton Rose des vents
Milan N
O    Nantes    E
S
Marston Lac-Mégantic