Nanette Workman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nanette Workman

Nom de naissance Nanette Joan Workman
Naissance 20 novembre 1945 (69 ans)
Brooklyn, New York, États-Unis
Activité principale chanteuse, actrice
Site officiel Site officiel
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Workman.

Nanette Workman, de son vrai nom Joan Workman, est une chanteuse et actrice américaine née le 20 novembre 1945 à Brooklyn (États-Unis). Elle a grandi à Jackson (Mississippi) et y a commencé sa carrière.

Elle chante en français et en anglais, et est devenue une star au Québec après sa rencontre avec Tony Roman en 1965. Elle a également été une des choristes du groupe britannique Les Rolling Stones et de Johnny Hallyday.


Biographie[modifier | modifier le code]

En 1975, elle signe un contrat avec le producteur Yves Martin et elle lance plusieurs disques sur étiquette «Pacha», dont les albums «Lady Marmelade» en 1975 et «Ce soir on m'invite» en 1976.

Par la suite, elle incarne la provocante Sadia sur le disque de l'opéra-rock Starmania, écrit par Luc Plamondon (paroles) et Michel Berger (musique). Lancé à l’automne 1978, l'album, auquel participe notamment Claude Dubois, Fabienne Thibeault et Daniel Balavoine, connait un grand succès. Nanette Workman reprend son rôle de Sadia dans une production scénique présentée à Paris pendant l'hiver 1979. Contrairement au disque; le spectacle, mis-en-scène par Tom O’Horgan, est médiocrement reçu. Nanette Workman ne participera pas aux productions subséquentes de Starmania.

Après Starmania, Nanette Workman effectue une tournée en France au côtés de Robert Charlebois, puis enregistre l’album Chaude, que la critique accueille favorablement.

Au début des années 1980, Nanette Workman connait un succès retentissant avec Call girl, une chanson coquine composée par Germain Gauthier sur un texte de Luc Plamondon. Dans la foulée du succès de la chanson, elle tient un petit rôle dans le film Scandale, une comédie égrillarde réalisée par George Mihalka. Call-girl est suivi, en 1983, d’un album studio simplement intitulé Nanette Workman qui suscite peu d’engouement.

Elle a plus de chance en 1985 avec la chanson Les Années Woodstock, coécrite par Plamondon et le frère de Nanette, Billy. L'année suivante, elle revient à la comédie musicale en participant à 1926, un spectacle qui se déroule à l'époque de la prohibition et dont la mise-en-scène est assurée par Louis Saïa. Pendant la préparation de 1926, Nanette rencontre le photographe André Gagnon, qui sera un temps son compagnon de vie. 1926 reçoit un accueil médiocre et le spectacle ne sera jamais repris.

En 1987, elle est avec André Gagnon, propriétaire d'un bar connu de Montréal, le Swan. Elle est enceinte de son fils, Jesse. Au même moment, elle commence à travailler sur un album qui sera finalement lancé en 1990, baptisé «Changement d'adresse». Serge Fiori y travaille étroitement, compose, joue des instruments. La relation de travail, comme le rappelle la biographie de Fiori ('Serge Fiori: s'enlever du chemin», 2013), évoluera vers une relation torride entre les deux artistes. Cela mènera à la fin de la relation de la chanteuse avec Gagnon.

Malgré des critiques uniformément louangeuses, Changement d'adresse ne connaîtra pas le succès escompté alors que Nanette Workman quitte Montréal lors du lancement pour se lancer dans le projet européen de La Légende de Jimmy, un nouvel opéra-rock signé par Michel Berger et Luc Plamondon dans lequel Workman incarne une ancienne vedette de cinéma. Cette fois-ci, le disque est lancé au moment où le spectacle prend l'affiche à Paris. L’œuvre connait un succès d’estime sans s’imposer comme l’avait fait Starmania. Nanette Workman sera la seule interprète à reprendre son rôle lorsque l'oeuvre est présentée à Montréal en 1992.

En 1994, Workman propose un nouvel album intitulé Rock & Romance. Le disque ne contient qu'une seule chanson récente, les autres étant des reprises d'anciens succès mis au goût du jour. Généralement bien accueilli par la critique et le public, Rock & Romance obtient le Félix de l'album rock de l'année. Par opposition à Rock & Romance, le disque suivant, Une A Une, est un album de chansons originales dues pour la plupart aux auteurs-compositeurs Gildas Arzel, Erick Benzi et Jacques Veneruso. L'album est enregistré à Paris. L'accueil critique est excellent et les chansons Une à une et Le Temps de m'y faire connaissent un bon succès radiophonique.

En 2007, elle est honorée par le gouverneur M. Haley Barbour lors de l'ouverture du Nanette Workman French House sur le campus de l'Université d'État du Mississippi à Hattiesburg.


Discographie[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1967 Nanette (I)
  • 1967 Fleurs D'Amour, Fleurs D’Amitiés
  • 1968 Je Me Rétracte
  • 1970 Nanette (II) (première album en anglais)
  • 1972 Grits And Cornbread
  • 1976 Lady Marmelade
  • 1976 Nanette Workman (I)
  • 1976 Nanette Workman (II) (anglais)
  • 1977 Nanette Workman (III)
  • 1978 Starmania
  • 1979 Satin
  • 1980 Chaude
  • 1983 Nanette Workman (IV)
  • 1989 Changement D'Adresse
  • 1994 Rock & Romance
  • 1996 Une A Une
  • 2001 Roots'n'Blues
  • 2003 Vanilla Blues Café
  • 2005 Mississippi Rolling Stone
  • 2012 Just Gettin' Started

Participations[modifier | modifier le code]

Prestations scéniques[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Intronisée au Mississippi Musicians Hall of Fame

Anecdote[modifier | modifier le code]

Elle participe à la Fondation Québec-Afrique (pour venir en aide à l'Éthiopie) en chantant dans le projet collectif Les Yeux de la faim en 1985.

Liens externes[modifier | modifier le code]