Nancy Spero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nancy Spero

Naissance 24 août 1926
Cleveland (Ohio)
Décès 18 octobre 2009 (à 83 ans)
New York
Activités Artiste peintre

Nancy Spero, née à Cleveland le 24 août 1926 et morte le 18 octobre 2009[1] à New York, est une artiste américaine plasticienne et peintre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nancy Spero étudie à l’Art Institute of Chicago et à l’École des beaux-arts de Paris, avant de s’installer à Paris dans les années 1950. Elle y vit dans les années 1950-1960. C’est à cette époque qu’apparaissent les « Peintures noires » dans lesquelles les personnages sont alourdies par de lourds impasto.

En 1964, elle quitte la France pour les États-Unis, s’installe à New York, où elle devient porte-parole de toute une génération, avec ses dessins sur papier originaux, sophistiqués et énigmatiques. Galvanisée par la guerre du Viêt Nam, elle réalise une suite féroce de peintures contre la guerre où elle exprime sa rage face à la violence de la guerre et à l’oppression. Ces cinq années consacrées à cette série de gouaches sur papier aboutissent à The War Series. « Ces dessins sont un manifeste contre l’incursion des États-Unis au Vietnam, une tentative personnelle d’exorcisme. » Cet ensemble historique sera montré pour la première fois à Paris et exposée à la documenta X en 1997.

Nancy Spero introduit de nombreuses images et thèmes dans son travail et anticipe sur l’esthétique postmoderne de la fracture, de la dissonance et du collage.

Son travail a été montré dans de nombreux musées internationaux, dont le MoMA de New York, le Whitney Museum of American Art (New York), le New Museum of Contemporary Art (New York), le Hirshhorn Museum and Sculpture Garden (Washington DC), le Musée d'art contemporain de Los Angeles, à la National Gallery of Canada, au Musée d'art moderne de la ville de Paris ainsi qu’au Centre Georges-Pompidou. Des expositions personnelles ont eu lieu également au Malmö Konsthall, Suède, au Hiroshima City Museum of Art, Japon, Ikon Gallery, Grande-Bretagne ainsi qu’au Centro Galego de Arte Contemporánea, Espagne.

Prix[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 2011
  • 2010
    • Galerie Lelong, Paris – France
    • Serpentine Gallery, Londres - Royaume-Uni
  • 2009
    • Museum der Moderne Salzburg Mönchsberg, Salzbourg - Autriche
  • 2008
    • Musée d'art contemporain de Barcelone - Espagne
    • Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia, Madrid – Espagne
    • Appel Arts Centre, Amsterdam – Pays-Bas
    • The New Museum of Contemporary Art, New York – États-Unis
  • 2007
    • FRAC Haute-Normandie, Sotteville-lès-Rouen - France
    • Centre of Graphic Arts, Lubljana - Slovénie
    • Museum of Modern Art, New York – États-Unis
    • Galerie Lelong, Paris - France
  • 2005
  • 2004
    • Galerie Lelong, Paris - France
  • 2003
    • Galerie Lelong, New York – États-Unis
  • 2002
    • Kunsthalle zu Kiel, Kiel – Allemagne
    • Galerie Lelong, New York – États-Unis
  • 2001
  • 2000
    • Museum of Modern Art, New York – États-Unis
  • 1998
    • Tate Gallery, Londres – Royaume-Uni
    • Museo Jacobo Borges, Carcas - Venezuela
  • 1997
  • 1994
    • Courtrai, Kanaal Art Fondation, Béguinage,
  • 1993
    • National Gallery, Ottowa – Canada
  • 1992
    • Museum of Modern Art, New York – États-Unis
  • 1991
    • Salzburger Kunstverein, Künstlerhaus Salzburg – Autriche
  • 1987
    • Institute of Contemporary Art, Londres
  • 1971
    • The Artaud Paintings, University of California at San Diego

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

  • 1972 : « American Women Artists Show », Gedok-Kunsthaus, Hambourg
  • 1984 : « Art and ideology », The New Museum of Contemporary Art, New York
  • 1989 : « Magiciens de la terre », La Villette et Centre Georges-Pompidou, Paris
  • 1996-1997 : « Face à l'Histoire », Centre Pompidou
  • 1996 : « Inside the Visible », ICA, Boston - Whitechapel, Londres

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • J. Bird, J. A. Issak, S. Lotringer, Nancy Spero, Phaidon, 1996 (ISBN 0-7148-3340-1)
  • B. Buchloh, « Spero's Other Traditions », Inside the Visible, MIT Press, 1996
  • I. Goldberg, « Entre le politicalt correct et l’artistically correct », dans : Face à l'Histoire, Centre Pompidou et Flammarion, 1996 (ISBN 2-85850-898-4)
  • Robert Storr et Leon Golub, The War Series (1966-1970), 2003 (ISBN 88-8158-457-3)
  • Geneviève Breerette, Spero, The Paris Black Paintings, 2007 (ISBN 978-2-86882-081-5)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]