Namárië

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Namárië écrit en tengwar

Namárië (ou Complainte de Galadriel) est un poème présent dans le Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien[1], écrit en quenya. C'est une complainte chantée par l'Elfe Galadriel, alors que Frodon quitte la Lothlórien avec la Communauté de l'Anneau.

Namárië provient du quenya á na márië, signifiant littéralement « soyez bien », une formule elfique qui se traduit généralement par « Adieu »[2].

Tolkien en a laissé une analyse détaillée dans The Road Goes Ever On, notamment en ce qui concerne la prononciation et l'intonation. Le poème y porte un sous-titre : Altariello Nainië Lóriendessë ou « Complainte de Galadriel en Lórien », avec une mise en musique par Donald Swann. Une version plus ancienne du poème est présentée dans The Treason of Isengard[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Seigneur des anneaux, Livre II, chapitre n8
  2. Parma Eldalamberon, 17, p. 162.
  3. The Treason of Isengard, p. 285

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]