Nakor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nakor (aussi connu en tant que Le Cavalier Bleu) est un personnage des livres de fantasy de Raymond E. Feist.

Vie[modifier | modifier le code]

Nakor est né en Isalan, une région de L'Empire de Kesh la Grande où les habitants ont la peau jaune. Il a acquis une somme de connaissances très importante grâce au Codex de Wodar Hospur, le dieu du Savoir et de la Connaissance, mais le Codex l'a rendu fou, jusqu'à ce qu'il arrête de dormir avec. Cette folie passagère explique sans doute une partie de la nature énigmatique de Nakor. Il fait plus tard don de cet artefact au temple d'Ishap.

On le découvre pour la première fois dans Princes de Sang, quand il rencontre par hasard Borric conDoin, héritier de la couronne. Après que lui et le prince aient sauvé l'impératrice de Kesh d'un complot, il ne demande en récompense qu'un cheval.

Il révèle plus tard qu'il a été marié à Jorna, aussi connue en tant que Dame Clovis, la Reine Emeraude ou encore Kahil.

Nakor est ensuite contraint d'accepter un disciple, un autre Isalan du nom de Sho Pi, dans La Guerre des serpents. Dans ces mêmes livres, il fonde le temple d'Arch Indar, déesse du bien. Même si la déesse a été perdue pendant les Guerres du Chaos, lorsqu'elle s'est sacrifié pour enfermer Nalar, le dieu du Mal, elle pourrait revenir si un grand nombre de fidèles la vénérait.

Lorsqu'il rencontre Jorna sous le nom de Kahil, elle lui demande pourquoi il reste dans ce corps, alors qu'il a le pouvoir, comme elle de s'emparer d'autres corps. Ce pouvoir fait de lui un être encore plus hors du commun, puisque ce pouvoir n'est attribué ni à Pug, ni à Macros le Noir.

Il trouve un jeune homme du nom de Ralan Bek, qu'il reconnaît comme son égal.

Nakor est très âgé: il dit à Calis qu'il a vécu six fois plus de temps que lui, ce qui voudrait dire que Nakor a environ trois cents ans.

Pouvoirs[modifier | modifier le code]

En plus des pouvoirs cités ci-dessus, Nakor est un des magiciens les plus compétents de Midkemia. Il a des idées révolutionnaires sur la magie, prétextant que celle-ci n'existe pas, et qu'il pratique simplement des « tours », en déformant le matériau de la vie. L'un de ses tours préférés consiste utiliser une faille entre son sac et un entrepot afin d'avoir accès à une réserve illimitée d'oranges (fruits qu'il distribue généreusement autour de lui).

Il a été un temps professeur au Port des Etoiles, mais a fini par abandonner son poste quand l'académie est devenue trop politique.

Dans Les Faucons de la nuit, Nakor révèle qu'il veut garder un œil sur Ralan Bek parce qu'il soupçonne (puis qu'il confirme) que Bek enferme une partie de Dieu ce qui lui confère une force exceptionnelle, rivalisant avec Tomas d'Elvandar, et une prédisposition à la violence. Il dit que lui-même contient une partie de Dieu, bien qu'il ne révèle pas duquel il s'agit. À la fin de La Folie du dieu noir, il révèle que le minuscule fragment de Dieu qui l'habite appartient à Banath, dieu des Voleurs. Il transmet ce fragment à Pug pour que le fragment divin puisse retrouver Midkemia, et agir comme témoin de ce que Nakor a vu sur le monde des Dasatis.