Nain (Warhammer)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nain.

Le peuple des nains représente une classe de personnage dans le monde imaginaire de Warhammer, univers qui se décline principalement en jeu de rôle, et en jeu de figurines.

Passé[modifier | modifier le code]

La lutte contre le Chaos[modifier | modifier le code]

Ce peuple fut longtemps l'un des plus puissants du vieux monde. À l'origine, il dominait un vaste Royaume qui s'étendait sur, ou plutôt sous, toutes les montagnes du bord du monde. Ils furent aux premières lignes du grand affrontement contre le Chaos, lorsque le Vieux Monde faillit devenir un monde démon, et combattirent les hordes chaotiques avec ferveur pour maintenir l'ordre, aidé des Elfes. Les Nains continrent l'avancée du Chaos, ce qui laissa le temps aux Elfes de créer un puits de magie (l'origine des vents de magie du Vieux Monde) afin de stopper l'emprise des démons sur la planète. Ainsi, l'intarissable flot de combattants du Chaos s'interrompit, accordant la victoire aux forces libres et particulièrement aux Nains. Durant ces affrontements, mourut un futur Dieu des Nains, Grimnir, parti seul affronter le "portail" chaotique, sorte de brèche entre le monde immatériel des démons et l'univers tangible. Il est considéré comme le plus grand héros nain de tous les temps, et comme le sauveur de la planète, sa mort héroïque est sans doute une des causes de la fierté de la race naine. Grimnir siège depuis cet exploit aux côtés de Valaya et Grungni comme Dieux majeurs des Nains. En termes de jeu, on remarquera que les haches runiques ayant appartenu à Grimnir sont parmi les plus mortelles armes à la disposition des grands héros tels le Haut-Roi, le Nain Blanc et Gotrek Gurnisson.

L'Âge d'Or[modifier | modifier le code]

Après cela, les Nains purent reprendre une existence plus calme, étendant leur Empire sous toutes les montagnes du Bord du Monde, et connurent leur Age d'Or, durant lequel ils produisirent les plus magnifiques artefacts et furent plus puissants que jamais. Ils possédaient les plus grandes mines d'alors, extrayant sans peine Gromril, Brynduraz et pierres précieuses pour les travailler en armure, armes, talismans et runes de grande qualité. Ils commerçaient énormément avec les Elfes, avec qui ils entretenaient alors d'excellents rapports. Les hommes n'étaient qu'aux prémices de leur civilisation actuelle et étaient en guerre constante entre tribus, ce qui explique l'absence de mentions à leur sujet dans les archives naines.

La Guerre de la Vengeance / de la Barbe[modifier | modifier le code]

Un jour pourtant, les Elfes connurent une guerre civile sans précédents, et leur ambassadeur auprès des Nains, Malékith, trahit sa race. Les Hauts Elfes chassèrent les traîtres de leur terre natale, Ulthuan, mais ceux-ci se regroupèrent et devinrent les Elfes noirs, une pâle imitation de la race elfique dont la cruauté n'a d'égale que leur haine pour leurs anciens frères. Ils attaquèrent une pacifique caravane marchande de Nains, se faisant passer pour des Hauts Elfes, autant pour causer la désolation des deux peuples que pour piller les marchands de leurs ressources.

Les Nains crurent à une attaque de la part de leurs alliés jaloux de leur richesse et de leur gloire, et se préparèrent à la guerre. Le Haut Roi Gotrek Brise Etoiles envoya deux émissaires en Ulthuan afin d'éviter la guerre, mais les Hauts Elfes n'étant pas au courant de l'affaire et se sentant insultés par les accusations proférées par les Nains, traitèrent les messagers avec mépris, et les renvoyèrent sur le continent après avoir rasé leur barbe, honte ultime pour les nains, qui vénèrent les ancêtres suivant la taille de sa barbe (la vie d'un Nain pouvant atteindre des siècles, sa barbe peut bien traîner au sol à la fin de sa vie, ce qui lui vaut le respect de ses congénères ; les vieux nains étant d'ailleurs appelés Longues-Barbes).

Les Nains prirent cet affront comme une déclaration de guerre, et marchèrent sur les installations elfiques présentes sur le continent (les Nains détestent emprunter les voies maritimes car ils ne font pas confiance aux bateaux, aussi ils ne pouvaient aller combattre en Ulthuan). Rapidement, malgré la perte de Snorri Trois Doigts, fils du Haut Roi, les Elfes furent repoussés et perdirent la Couronne du Phénix, qu'ils n'ont toujours pas récupérée à ce jour. Cette guerre est appelée Guerre de la vengeance (par les Nains), et Guerre de la Barbe (par les Hauts Elfes), en référence aux émissaires tondus entièrement.

Le Temps des Malheurs[modifier | modifier le code]

La guerre affaiblit énormément les Nains, et il leur aurait fallu plusieurs siècles avant de pouvoir retrouver leur ancienne puissance. Au lieu de cela, ils n'eurent que quelques années de répit avant de subir de terribles tremblements de Terre qui ravagèrent leur Royaume souterrain, éventrant leurs fortifications et ensevelissant des parties de leurs places fortes et des mines. Comme si cette calamité ne suffisait pas, Orques, Gobelins et autres Skavens en profitèrent pour attaquer les Nains grandement affaiblis après s'être tenus dans l'ombre pendant des siècles. Les Nains se battirent avec l'énergie du désespoir et un courage à toute épreuve, caractéristique de leur race, mais ils perdirent néanmoins nombre de forteresses face aux envahisseurs.

Les Temps Présents[modifier | modifier le code]

Depuis, ils vivent reclus dans leurs dernières forteresses existantes. De temps à autre, un seigneur ou un thane Nain monte une expédition visant à reconquérir d'anciens territoires, mais la plupart du temps ces tentatives échouent, à court ou à long terme.

Aujourd'hui, leur royaume n'est plus que l'ombre de ce qu'il fut, mais il reste une force avec laquelle il faut compter, comme il le prouva lors de la récente tentative de conquête du Vieux Monde par les forces unies du Chaos, sous la direction d'Archaon, Seigneur de la Fin des Temps, les Nains étant eux-mêmes menés par leur Roi : Thorgrim en personne.

Description de la race Naine[modifier | modifier le code]

Les nains sont petits, trapus, musculeux et vivent plusieurs centaines d'années. L'honneur, le respect des ancêtres, l'or et surtout la longueur de la barbe sont les plus importantes valeurs pour la nation naine. Étant d'excellents commerçants ainsi que très bon artisans, l'expression « manufacturé » est devenue très courante.

Les femmes naines sont nettement moins représentées que leurs homologues masculins dans la nation naine. Elles sont également trapues et petites, il n'est pas rare de voir des naines aux formes généreuses, et même avec un embonpoint marqué. On estime qu'il y a seulement une naine pour trois nains, voire une pour quatre.

Société[modifier | modifier le code]

Comme son nom l'indique le Royaume nain est une monarchie. Le Haut-Roi est le suzerain de Rois des différentes forteresses naines autres que Karaz-a-Karak, ceux-ci étant eux-mêmes les suzerains de nombreux thanes, les chefs de clans. Chaque clan réside dans une forteresse et a ses propres quartiers dans ces profondes villes souterraines. Chaque clan entretient une armée et lorsqu'un seigneur part en guerre, il peut demander aide à ses vassaux. À cause de cela (mais aussi parce qu'elle prélève un impôt sur les prises de guerre), l'armée du Haut-Roi est la plus puissante et la plus impressionnante de toutes.

Langage : le Khazalid[modifier | modifier le code]

Si les Nains parlent généralement couramment les langues humaines et elfiques, ils ont leur propre langue connue uniquement par eux et jalousement préservée. Le Khazalid est en effet une langue uniquement transmise et pratiquée entre Nains. Le Khazalid a très peu changé depuis sa création et a même servi de modèle pour plusieurs dialectes humains qu'il a influencés.

En plus de l'écriture runique, le Khazalid est une langue assez âpre, les consonnes sont généralement accentuées tels les K ou les R qui sont roulées comme le son du tonnerre. Un Nain parlant le Khazalid est donc un spectacle impressionnant tant l'aspect furieux et terrible ressort.

Les Nains sont très conservateurs, et leur langue, dont ils sont très fiers, n’a pas changé de façon notable depuis des milliers d’années, qu’elle soit parlée ou écrite sous sa forme runique.

Ils la parlent rarement en compagnie d’autres races et ne leur enseignent jamais. Pour les humains, c’est la “langue secrète des nains”, dont ils surprennent parfois des bribes mais qu’ils ne comprennent jamais.

Le langage nain inclut très peu de mots humains ou elfiques. À l’inverse, on retrouve de nombreux emprunts au Khazalid dans la langue des hommes. Ceci est particulièrement évident dans le cas de mots ayant un rapport avec les domaines de prédilection des Nains, la construction et le travail du métal, des techniques que les hommes ont appris des Nains il y a bien des siècles. Ces emprunts au Khazalid signifient que certains mots nains ressemblent beaucoup aux équivalents humains. Bien sûr, certains mots khazalides sont familiers aux ennemis des Nains, surtout les terrifiants cris, serments et jurons des Nains en guerre. Le plus célèbre est le fameux cri  : “Khazukan Kazakit-ha”, en abrégé  : “Khazuk ! Khazuk ! Khazuk !”, ce qui signifie  : “Prenez garde, les Nains sont sur le sentier de la guerre !” Il est également coutumier d’en appeler aux dieux ancestraux durant la bataille, principalement Grungni, le dieu forgeron, qui est de loin la plus importante des divinités naines.

Les sonorités du Khazalid ne ressemblent pas au langage humain, ni à la langue mélodieuse des Elfes : elles sont comparées au roulement du tonnerre. Tous les Nains ont des voix très profondes et résonantes, et une tendance à parler plus fort que nécessaire, ce qui les fait paraître bagarreurs et irascibles (ce qui est généralement une bonne image de leur tempérament). Les voyelles khazalides en particulier sont très fortement accentuées. Les consonnes sont souvent crachées de façon agressive ou roulées dans l’arrière-gorge, comme pour en déloger un petit bout de morve récalcitrant. Une taverne remplie de Nains soûls et bruyants est un endroit inquiétant, même quand ils n’en sont pas encore venus aux mains (à savoir, pas souvent).

Le vocabulaire du Khazalid reflète les préoccupations spécifiques de la race naine. Des centaines de mots désignent différents types de roche, de conduits, de tunnels, et surtout de métaux précieux. D’ailleurs, l’or à lui seul est désigné par des centaines de mots, en fonction de sa couleur, de sa pureté, de son éclat et de sa dureté. Quand des Nains se réunissent pour une beuverie, c’est-à-dire à peu près chaque soir, un jeu populaire est la Chanson de l’Or, durant laquelle chaque buveur doit à son tour déclamer un vers sur l’or. Chaque Nain doit utiliser un mot différent désignant l’or à chaque fois, et quiconque répète un mot déjà utilisé ou n’en trouve pas d’autre a un gage, qui consiste généralement à payer une autre tournée. Un Nain préférera inventer un mot qui n’existe pas plutôt que de s’avouer vaincu. Si ce nouveau mot est accepté, il évite le gage et un nouveau mot désignant l’or est inventé !

Dans une conversation, les Nains choisissent leurs mots avec soin. Un nain ne se risquera pas à donner son avis sur une chose à laquelle il n’a pas longuement réfléchi, mais une fois que son opinion est faite, elle est aussi inébranlable qu’une montagne. Les nains changent rarement d’avis, sauf dans des cas d’extrême nécessité. Et même dans cette situation, beaucoup d’individus bornés préfèrent mourir que de reconnaître l’erreur qui leur coûte la vie !

Les Nains prennent les promesses et les engagements très au sérieux, et ceci s’étend même aux affaires avec les autres races. De tous les mots du langage nain, le mot Umbaraki est le plus dépréciatif : il signifie “briseur de serment”. Étant donné le sérieux avec lequel les Nains traitent la parole, leur sens de l’humour est assez déconcertant. Une de leurs blagues courantes est de conspirer à deux pour faire croire à un autre Nain qu’ils savent quelque chose de peu reluisant sur lui, sa santé ou son passé, chose qu’en réalité ils ignorent. Ceci peut durer des heures, des jours, ou même des années, et de l’avis général, c’est très amusant. Plus habituellement, un Nain peut faire une affirmation provocante, attendre qu’un autre en soit offensé et vienne se battre. Curieusement, ces disputes se terminent toujours dans la bonne humeur, les Nains se donnant de grandes claques dans le dos et se félicitant avec satisfaction d’avoir bien défendu leur honneur.

Les Tueurs et Karak Kadrin[modifier | modifier le code]

Un aspect étrange de la culture naine est la caste des Tueurs. Lorsqu'un Nain n'a pas pu tenir une promesse ou fait face à un échec ou une humiliation très grave, mieux que le suicide, existe le Serment du Tueur. Cela signifie que le nain traître renonce à toutes ses possessions, à son rang et sa résidence. Il est considéré comme mort par son clan et erre sans armure, pour affronter les plus terribles créatures afin de laver son honneur en mourant honorablement après avoir emporté dans la tombe le plus de monstruosités possibles. Les Tueurs se teignent rituellement la barbe et les cheveux en orange vif, qu'ils enduisent généralement de graisse de porc pour les dresser sur le crâne. Les Tueurs sont des espèces de parias parmi les Nains, mais accompagnent parfois les armées naines pour avoir l'occasion d'affronter un ennemi puissant. Ils se rassemblent alors en régiments généralement peu nombreux.

Karak Kadrin est la forteresse des Tueurs. C'est là que se trouve le Temple du Tueur, érigé par l'antique roi Garagrim qui dut lui-même faire le Serment. Karak Kadrin est essentiellement peuplée de Tueurs et se place comme le plus grand sanctuaire et l'unique résidence de cette caste.

Si la plupart des Tueurs meurent rapidement, on trouve de temps à autres un Nain dont la mort ne semble pas vouloir, ces guerriers sont parmi les plus valeureux combattants que le Vieux-Monde connait.

La Religion Nanique[modifier | modifier le code]

Trois divinités principales sont honorées par les Nains, bien qu'il existent plusieurs autres petites divinités locales. Ces trois divinités sont donc :

  • Grimnir, le Dieu Guerrier, auparavant le plus grand guerrier nain de tous les temps. Après sa mort héroïque contre le Chaos, il fut élevé au rang de Dieu.
  • Valaya, la Déesse Patronne des Maîtres des Runes. Il s'agit également de la déesse protectrice des Nains dont la Rune Majeure est gravée sur les titanesques portes de Karaz-a-Karak.
  • Grungni, Patron des Forgerons et Mineurs. Le plus vieux des trois et le Père de la nation naine, il leur apprit leur langue et l'art des caves et du minage.

Les Rancunes[modifier | modifier le code]

Les Nains sont très fiers de leur histoire et de la renommée de leurs ancêtres. Leur nature intraitable en fait d'ardents défenseurs de la mémoire. Ils rêvent de pouvoir restaurer leur empire déchu, et de venger tous les affronts faits à leur race. En effet, la moindre offense perpétrée à l'encontre du peuple nain est marquée dans le Dammaz Kron, le Grand Livre des Rancunes naines que porte en permanence le Haut-Roi. Ce livre n'est pas le seul du genre; en effet, chaque thane en tient un personnellement pour son clan. Lors des grandes réunions, tous les thanes du Royaume vont à Karaz-a-Karak relater à leur Haut-Roi les rancunes oubliées et celles nouvellement créées, afin qu'elles soient consignées dans le Dammaz Kron.

La Magie Runique[modifier | modifier le code]

Contrairement à toutes les autres races de Warhammer, les Nains sont les seuls à ne pas utiliser la magie, la trouvant trop imprévisible. À la place, les Nains utilisent des runes afin d'enchanter des objets. Les Seigneurs et Maîtres des Runes sont des enchanteurs capables d'enfermer les vents de magie dans une inscription aux effets particuliers pour créer des objets aux compétences dévastatrices.

La Technologie Naine[modifier | modifier le code]

Les Nains sont également très réputés pour leurs machines de guerre incomparables (dont les fameux canons, catapultes, balistes, canons à flammes et canons orgue, ainsi que leur gyrocoptère). Ils sont les inventeurs de la poudre noire. Dès que cette invention fut mise au point, ils la répandirent au sein des autres clans et la transmirent aux humains. Les Nains ont aussi inventé de nombreuses autres choses, comme la machine à vapeur, les sous-marins et les bateaux en métal.

Ils sont de plus très doués en architecture et dans tous les domaines touchant à la construction. Leurs immenses forteresses souterraines sont extrêmement bien pensées et si elles ont été construites pour la plupart il y a des millénaires, elles sont encore en parfait état de fonctionnement.

Les Alliances et Ennemis[modifier | modifier le code]

Les Nains sont des amis de toujours de l'Empire. Sigmar lui-même aurait forgé une alliance avec eux, et aurait obtenu en remerciement de son intervention décisive lors de la bataille du Col du Feu Noir, Ghal Maraz, son marteau runique d'une puissance sans égale, et les Crocs Runiques forgés par le célèbre maître des runes Alaric le Fou, des armes destinées aux comtes électeurs, les chefs des provinces de l'Empire. Depuis, des alliances militaires et commerciales se tissent avec toutes les régions de l'Empire et même quelques provinces de Bretonnie, le pays des chevaliers, et les Nains ouvrent des routes commerciales assez souvent. Cependant, de nombreuses voies de transports anciennes ne sont plus utilisées, car elles sont infestées par des rôdeurs skavens, orques et gobelins et bien d'autres créatures malfaisantes, et que les échanges se sont considérablement réduits entre les nains et les autres races du vieux monde depuis l'age d'or.

L'armée naine en Guerre[modifier | modifier le code]

Les Nains sont une race sur le déclin, mais ils sont toujours présents envers et contre tout et déploient tous les efforts possibles pour rester en vie, et restaurer la splendeur de leur royaume d'antan.

Une armée naine en bataille ne possède certes aucune magie et est affaiblie par des mouvements plus limités que les autres races, de plus, les Nains ne peuvent compter sur le soutien de bêtes monstrueuses. En contrepartie, l'endurance et la qualité des équipements des Nains sont fantastiques, leurs armes lourdes sont les plus variées et les plus puissantes au monde. Enfin, ils sont probablement les mieux équipés pour repousser la magie adverse et n'importe quel opposant voulant les attaquer sera navré de devoir faire face à des combattants tenaces, indélogeables et possédant la meilleure défense qui soit.

Nains célèbres[modifier | modifier le code]

  • Thorgrim le Rancunier : L'actuel Haut-Roi des Nains et, à ce titre, le nain le plus important de tous. C'est un roi austère qui, comme son nom l'indique, est particulièrement vindicatif et guerrier. Comme tous les Hauts-Rois, il descendrait de Grungni lui-même. Autant dire que personne ne prend plus au sérieux que lui le destin de la race naine. En tant que roi, il est le dépositaire d'objets runiques sacrés dont la puissance est inégalée. Parmi ceux-ci on peut citer : une des haches de Grimnir, datant des temps anciens et qui n'a rien perdu de sa force; la légendaire armure de Skaldor; la Couronne des Rois Nains, symbole de son rang; le Dammaz Kron, le Livre des Rancunes Naines, que Thorgrim garde en permanence avec lui et dont il est le seul à savoir s'il s'alourdit ou s'allège des vengeances naines et enfin, et surtout, le Trône de Pouvoir, qui fait office de transport en tant de guerre. Porté par quatre des meilleurs guerriers nains, ce trône est marqué de la surpuissante Rune d'Azamar, plus communément nommée Rune d'Éternité, qui protégerait le Nain contre potentiellement tout.
  • Josef Bugman : Si un Nain peut se vanter d'être plus connu que le Haut-Roi, alors il s'agit probablement de Josef Bugman. Non pas que ses exploits guerriers ou sa position soit plus élevée que son roi (ce qui est de toute façon impossible), mais bien parce qu'il est le plus grand brasseur nain de tous les temps. Ses bières sont connues et appréciées dans tout l'empire. Josef a eu l'amère surprise de voir sa brasserie détruite par des gobelins et depuis, avec sa bande de rangers, il écume partout où l'amène sa vengeance éternelle envers cette race maudite.
  • Gotrek Gurnisson : Le Tueur le plus célèbre au monde (et le seul à avoir un biographe) est certainement Gotrek Gurnisson. Après une promesse un peu inconsidérée, le poète Felix Jaeger fut son compagnon de voyage, décidé à conter les exploits de ce nain jusqu'à sa mort. Mort qui justement ne semble pas vouloir venir, tant Gotrek est puissant et expérimenté. Il semblerait que Gotrek porte avec lui une des Haches de Grimnir, mais rien n'est moins sûr (mais confirmé dans le tome "tueur de monstres" dans une vision du seigneur de Chaos Arek).
  • Thorek Tète-en-Fer : L'armurier de Karak-Azul et le plus important Maître des Runes nains. Il est le plus vieux et le plus grand dépositaire du savoir Runique nain. Il possède également une des divines Enclumes du Destin forgées par Kurgaz, enclume dont il est le seul encore en vie à connaitre à la perfection les rouages mystiques.
  • Ungrim Poing de Fer : L'actuel roi de Karak-Kadrin - le Fort du Tueur - et donc premier Tueur nain du Royaume. Il est issu d'une très vieille famille naine descendante de Karagrim qui fut obligé, bien que roi, de faire le serment du Tueur. Depuis, tous les seigneurs de Karak-Kadrin font également ce triste serment et dirigent cette austère forteresse peuplée exclusivement de ces guerriers maudits.
  • Garagrim Poing de Fer : Fils d'Ungrim, lui aussi tueur. Mort à Middenheim contre le chaos de façon honorable.
  • Le Grombrindal : Bien plus connu sous son surnom de Nain Blanc, ce guerrier légendaire apparaît toujours là où des Nains sont en danger, repoussant avec rage tout ennemi. On ne sait pas qui il est exactement, mais il n'est probablement qu'un fantôme du passé, symbole de la pensée collective naine. Il porte des objets Runiques légendaires tel une Cape bénie par Valaya elle-même, la couronne de la légendaire forteresse maintenant perdue de Zhubfar, l'armure d'écailles de Grimril (seul métal supérieur au Gromril) et enfin, une des Haches de Grimnir. Selon une nouvelle récente de Gavin Thorpe parue dans White Dwarf, le Nain Blanc serait le haut-roi Snorri Barbeblanche, devenu immortel suite à un serment de Vengeance éternelle qu'il prononça le jour de sa mort pour pouvoir continuer à protéger sa race (Il est à noter que le seul à l'avoir entendu est Malékith, alors ambassadeur d'Ulthan auprès des Nains.)
  • Alaric le fou: Ce Maître des Runes avait créé quelques-unes des armes les plus puissantes à avoir jamais été brandies, comme les crocs runiques qui furent offert aux comtes électeurs de l'empire ainsi que la couronne du destin, une couronne ornée d'une rune surpuissante et meurtrière, gravée dans la malpierre. Il forgea également Ghal-Maraz, le marteau de Sigmar lui-même.
  • Alrik roi de Karak-Hirn : Roi nain connu pour sa bravoure et son traditionalisme.
  • Kazador, Roi de Karak Azul : C’est un Nain massif et incroyablement fort même selon les standards nains. On raconte qu’il pouvait surpasser tous les Nains de son royaume dans les concours de boisson. Ses jeunes jours étaient pleins de fêtes et de bagarres, de chansons paillardes et de ragots sulfureux et, bien sûr, de batailles. Jusqu’au jour où, Gorfang, seigneur de Black Crag, s’infiltra dans la forteresse pour la piller et la mettre à sac. Les Orques furent finalement chassés, mais réussissent à capturer des prisonniers, y compris plusieurs membres de la famille de Kazador. Kazrik, le fils du Roi, supporta un destin presque aussi funeste. Capturé avec ses parents dans la propre salle du trône du Roi, le jeune seigneur nain ne fut pas emmené comme captif mais rasé et fermement cloué au propre trône de Kazador, comme un signe de mépris. Aujourd’hui, quand il mène ses armées à la bataille, il fait sonner le grand Cor du Tonnerre pour annoncer que le Roi Kazador est venu pour tirer vengeance une fois de plus. Il espère revoir Gorfang dans une bataille pour qu’il puisse se venger de son ennemi et se décharger du poids des responsabilités qui pèsent sur son cœur.
  • Kragg le Sévère, Seigneur des Runes. Il est le plus vieux et de loin le meilleur Maître des Runes encore en vie; c’est un vieux nain noueux, fort et endurant comme un chêne battu par les vents. Son impressionnante barbe blanche atteint ses pieds. Ses grands sourcils broussailleux couvrent des yeux profondément enchâssés dans un visage aussi rudement taillé qu’une falaise de granit. Son expression est une éternelle désapprobation. C’est assez normal pour un Nain de son âge, qui a vu tant de merveilles et observé l’inévitable déclin de l’artisanat et du respect. Les maîtres des Runes viennent de tous les Royaumes nains pour s’asseoir à ses pieds et écouter ses paroles avisées. Il connaît bien des secrets des anciens temps, depuis longtemps oubliés par les autres, et est un lien vivant avec les temps passés, presque légendaires. Kragg émerge rarement des profondeurs de Karaz-a-Karak. Dans les plus profondes profondeurs, il dispose de ce qui, virtuellement, est considéré comme son propre royaume : un complexe de mines et de forges près des racines de la montagne où de nombreux Maîtres des Runes travaillent sur de grands projets, sous la supervision de Kragg. Il est armé des meilleures armes qu’un Maître des Runes puisse créer. Son grand marteau, qu’il forgea quand il était un jeune maître des Runes, porte la propre rune cachée et secrète de Kragg. Le Vieux Nain protège jalousement son domaine et sa réputation; jusqu’à maintenant il n’a partagé le secret de sa rune avec aucun de ses apprentis, de sorte qu'il est le seul à pouvoir l’utiliser. Peut-être qu’un jour le maître l’enseignera à son successeur, mais jusqu’à maintenant il n’a pas trouvé de Maître des Runes assez digne pour hériter de cette connaissance.
  • Brok Poing De Pierre, Grand mineur : Il était réputé pour sa parfaite connaissance des anciens tunnels qui reliaient les forteresses naines. Pendant la Guerre de La Vengeance, il connut de nombreux succès contre les elfes à la tête de l'armée de Karak Azgul qu'il commanda avec ingéniosité et courage. Il combattit sans relâche l'ennemi que le destin lui avait choisi, le seigneur elfe Salendor, mais jamais aucun des deux héros ne put prendre le dessus et c'est en s'affrontant pour la dernière fois au cœur du brasier de la cité d'Athel Maraya qu'ils disparurent à jamais.
  • Burlok Damminson, Maître de la Guilde des Ingénieurs: Burlok est ingénieur depuis des siècles, et même s’il fut quelque peu rebelle dans sa jeunesse, la perte de son bras dans un accident et une sérieuse réprimande de son père lui montrèrent quelles étaient ses erreurs. C’est maintenant un farouche traditionaliste qui résiste à toute tentative d’innovation de la Guilde des Ingénieurs. Son bras manquant a été remplacé par un appareil mécanique de sa conception qu’il a amélioré au fil du temps, si bien qu’il lui sert maintenant plus que son bras naturel.
  • Garzan, Compagnon Maître des Runes : plutôt que d'attendre un savoir distillé au compte-goutte par les anciens, ce jeune forgeron arpente l'Empire à la recherche de runes oubliées afin de les étudier. Il perfectionne ainsi sa compréhension du langage runique pour le maîtriser par lui-même et espère que cela lui permettra d'élaborer ses propres runes. Sa quête l'a récemment conduit sur la piste d'artefacts démoniaques de grande puissance. Fidèle à sa race, il a décidé de tout mettre en oeuvre pour combattre la menace.

Liste d'Armée[modifier | modifier le code]

Unités de Bases:

  • Guerriers Nains
  • Arbalétriers Nains
  • Arquebusiers Nains
  • Longues Barbes
  • Rangers

Unités Spéciales:

  • Marteliers Nains
  • Mineurs Nains
  • Brise-Fer
  • Tueurs Nains
  • Baliste Naine
  • Canon Nain
  • Catapulte des Rancunes

Unités rares:

  • Canon Orgue
  • Canon à Flammes
  • Gyrocoptère

Seigneurs nains et héros nains:

  • Seigneur Nain
  • Seigneur des Runes
  • Tueur de Démons
  • Maître des Runes
  • Maître Ingénieur
  • Tueur de Dragons
  • Thane nain

Personnages spéciaux:

  • Le Haut Roi Thorgrim le Rancunier
  • Thorek Tête en Fer et son Enclume du Destin
  • Josef Bugman
  • Malakai Makaisson et sa Faucheuse de Gobelins
  • Gotrek et Félix

Collectors:

  • Helga, reine des nains
  • Kazador roi nain
  • Ungrim Poing de Fer le Roi Tueur
  • Burlok Damminson
  • Kragg le sévère
  • Drong
  • Nains ivres
  • Garagrim Poing de Fer le Roi Tueur
  • Le Nain Blanc(version classique)
  • Aventuriers nains collectors
  • Pirates tueurs
  • Pirates tueurs de Long Drong Silver