Le Donjon de Naheulbeuk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Naheulbeuk)
Aller à : navigation, rechercher
Le donjon de Naheulbeuk
Série
Scénario John Lang
Dessin Marion Poinsot
Couleurs Lorien (1 et 2)
Sylvie Sabater (3 à 12)
Lettrage Pierre Leoni (1, 2, 3, 5, 7, 8, 10, 11, 12)
Ari Lo (4 et 6)
Genre(s) franco-belge
heroïc-fantasy
humour

Personnages principaux Une compagnie sans nom
Lieu de l’action Terre de Fangh
Époque de l’action An 1498 du 2ème âge

Pays France
Langue originale Français
Éditeur Clair de Lune
Nb. d’albums 13

Le Donjon de Naheulbeuk est à l’origine une saga MP3, créée en 2001 par John Lang (alias Pen Of Chaos ou PoC) et diffusée gratuitement sur Internet. Parfois considérée comme la pionnière des feuilletons audio sur internet[1], elle a été transposée en bandes dessinées et en romans. « Un délire Internet » devenu « phénomène de librairie », selon l’analyse du Point[2].

La saga narre les péripéties d'une compagnie d'aventuriers débutants, constituée d'un ranger, d'un nain, d'une elfe, d'un voleur, d'une magicienne, d'un ogre et d'un barbare, initialement partie dans un donjon, le donjon de Naheulbeuk, afin d'y voler une relique, une des douze statuettes de Gladeulfeurha.

La première saison a demandé plus de deux ans de travail pour un résultat de 15 épisodes de 4 à 10 minutes chacun, ainsi que diverses publicités parodiques. Outre le fait que cette saga adopte un mode de diffusion nouveau, l’originalité réside également dans le fait que les auditeurs de cette saga ont influencé son développement à travers une communauté de fans très active.

L’auteur s’est inspiré des Deux minutes du Peuple de François Pérusse pour la conception sonore et de son expérience des jeux de rôle ainsi que des écrits d’Asp Explorer (Les Merveilleuses Aventures de Kalon)[3] pour l’histoire.

Après deux saisons sous forme d’épisodes audio téléchargeables gratuitement, la suite des aventures est apparue sous forme de romans : la saison 3 est sortie le , intitulée La Couette de l’oubli, et la saison 4 est sortie le sous le nom L’Orbe de Xaraz. Une cinquième saison, intitulée le Conseil de Suak a été publiée le .

Il faut noter toutefois que la série audio continue avec pour le moment une dizaine d'épisodes pour la Saison 3.

L’histoire[modifier | modifier le code]

Plusieurs personnages typiques des jeux de rôle se lancent dans une quête pour retrouver une prophétique statuette dans un donjon également archétypique, le fameux Donjon de Naheulbeuk.

La première saison raconte la recherche de la 12e statuette de Gladeulfeurha pour le compte du mage Gontran Théogal, qui cherche à accomplir une prophétie :

« Il est écrit dans les tablettes de Skélos que seul un Gnome des Forêts du Nord unijambiste dansant à la pleine lune au milieu des douze statuettes enroulées dans du jambon ouvrira la porte de Zaral Bak et permettra l’accomplissement de la prophétie. »

La deuxième saison raconte le voyage des aventuriers de Valtordu à Boulgourville, à l’auberge du « Poney qui tousse », où Gontran Théogal leur a donné rendez-vous. Ils apprennent alors qu'en remettant la statuette, ils ont précipité la fin du monde.

Le roman La Couette de l’oubli, qui constitue la troisième saison, raconte la quête qu’ils mènent afin de sauver le monde tout en étant poursuivi par de nombreux cultistes qui croient qu’ils sont des impies ayant vendu la statuette dans le but de provoquer la fin du monde.

Le roman L’Orbe de Xaraz raconte comment la compagnie choisit d’accomplir ce qu’ils considèrent comme leurs dernières aventures, maintenant qu’ils sont décidés à abandonner la vie d’aventurier. Mais la mort d’un des membres va changer la donne, et provoquer leurs retrouvailles avec un vieil ennemi…

Saison 1 : À la recherche de la statuette[modifier | modifier le code]

L'auteur commence à travailler sur le Donjon de Naheulbeuk en septembre 2000. Les premiers épisodes sont mis en ligne 6 mois plus tard.

Une équipe d'aventuriers fait connaissance devant le donjon de Naheulbeuk [4],[5]. Sitôt entrés, l’elfe tombe dans un piège[6]. La compagnie peine ensuite dans un escalier obscur et glissant [7], au pied duquel débute une première bataille, contre des orques. Le voleur est blessé par l'elfe qui lui a tiré dessus, mais il se fait soigner par l'elfe [8].

Les aventuriers découvrent ensuite un magasin qu'ils saccagent [9], mais ils doivent fuir dans un labyrinthe car la vendeuse a donné l'alerte [10]. Après une deuxième bataille (contre des gobelins)[11], ils reçoivent l'aide d'un troll qui les dirige vers la taverne du château[12]. Le nain et le voleur y déclenchent une bagarre et le groupe se disperse en prenant la fuite. Isolé, le nain est tué par une liche mais ressuscité par ses compagnons qui ont vaincu le monstre[13].

Le lendemain, alors que l'ogre est porté disparu[14], le voleur décède en tentant de crocheter une serrure piégée[15]. L'ogre est retrouvé peu après en compagnie du ménestrel de la taverne, qui intègre le groupe[16]. Les aventuriers sont encore confrontés à un démon, mais surmontent l'épreuve à force d'intelligence[17]. Ils surprennent ensuite Reivax, le grand conseiller de Zangdar qui leur offre une information capitale pour récupérer la statuette[18]. Dernier obstacle avant d'atteindre Zangdar, un golem de fer parvient à tuer le nain, qui est ramené une fois de plus à la vie. Le golem vaincu, le groupe parvient à obliger Zangdar à lui remettre la totalité de ses statuettes. Le nain entre alors en colère car il est le seul à n'avoir pas augmenté de niveau[19].

Saison 2 : Voyage en Terre de Fangh[modifier | modifier le code]

Au point de rendez-vous avec son employeur, la compagnie apprend que, pour recevoir sa récompense, elle doit se rendre sous 7 jours à Boulgourville[20]. Après une première journée de marche, le barbare tue un ermite que le groupe soupçonnait d'être un sorcier, et dort dans sa cabane[21]. Le lendemain, le ménestrel est tué par un troll qu’il tentait de charmer à la guitare, et est vengé par ses compagnons[22]. En fin de journée, ils rencontrent et assassinent d’Archein von Drekkenov, vampire hémophile qui ne boit que du sang de coyote (ce dont la magicienne se rendra compte trop tard)[23].

Ils atteignent enfin Chnafon, première bourgade digne ce nom, et peuvent faire des emplettes[24]. Ayant repris la route, ils acceptent un nouveau membre, le paladin de Dlul, puis sont enlevés par les hommes-poireaux. Une guerrière les libère et réclame 3 000 pièces d’or qu’elle viendra chercher à Boulgourville. Entretemps, Zangdar s'est lancé à la poursuite du groupe[25].

Pour être sûr d'atteindre Boulgourville dans les temps, la compagnie choisit de couper par la forêt de Schlipak, empruntant un chemin sur lequel les voyageurs perdent la mémoire[26]. Grâce à la magicienne, ils surmontent l'épreuve, ainsi qu'une rencontre avec une tribu de mangeurs de chair humaine[27]. Ils rencontrent ensuite un groupe d'elfes qui leur soumet une énigme et les récompense de cadeaux à l'utilité douteuse[28]. S'ensuit une dispute sur le chemin à prendre et le leadership de la compagnie, qui prend fin lorsque le paladin annonce qu'il quitte le groupe[29]. La compagnie rencontre alors Aztoona, la cousine de la magicienne, qui les déleste de quelques objets et leur vend une couronne de téléportation. Le premier essai est un échec, et la compagnie atterrit dans le château de Gzor[30]. Après avoir tués deux monstres, la compagnie se téléporte à nouveau, mais la succession de téléportations trop rapprochées a des effets secondaires indésirables, et le nain se retrouve avec des jambes surnuméraires[31].

Après une attaque en pleine nuit par des globzoules, la compagnie rencontre un sage qui leur parle en métaphores et se suicide par désespoir en apprenant quelle est leur quête[32]. Reprenant la route, le groupe tombe dans une embuscade tendue par un bandit de grand chemin, que l'ogre tue facilement[33]. La compagnie arrive enfin à Boulgourville. Elle y rencontre Gontran Théogal, qui leur donne enfin leurs pièces d’or. Mais ils doivent payer plusieurs taxes concernant leur quête, ce qui diminue considérablement leur gain final. Enfin, un mystérieux personnage leur annonce qu’en vendant la statuette à Gontran Théogal, ils ont provoqué la fin du monde, comme le leur avait prédit le vieux Song-Fu. Ils doivent donc repartir à l’aventure pour la lui arracher[33].

Les saisons audio se sont achevées le sur l’épisode 30 de la saison 2, néanmoins John Lang a annoncé le qu’à l’occasion des dix ans de la saga, il allait se consacrer au ré-enregistrement des tous premiers épisodes, afin de les proposer dans une meilleure qualité sonore et esthétique.

Après le succès des trois premiers romans en France, John Lang s'est attaqué depuis début septembre 2012 à l'adaptation des deux premières saisons de Naheulbeuk (parut jusqu'alors uniquement en audio et en BD) afin que la série puisse être traduite à l'étranger. Le roman, intitulé Le Donjon de Naheulbeuk : Á l'aventure, compagnons, est sorti en juin 2013 aux éditions Octobre ( (ISBN 978-2-915621-42-6)). le texte est John « PoC » Lang, les illustrations de Marion Poinsot et les couleurs de Sylvie Sabater[34].

Saison 3 : La Couette de l'oubli[modifier | modifier le code]

La saison 3 est sortie le sous forme d’un roman intitulé Le Donjon de Naheulbeuk : la Couette de l’oubli, paru aux éditions Octobre, texte de John « PoC » Lang, illustrations de Marion Poinsot, couleurs de Sylvie Sabater (ISBN 978-2-915621-22-8)[35].

Sur les conseils de Tulgar, la compagnie se met en route vers la tour de Gontran Theogal, Arghalion. Cependant, à travers toute la terre de Fangh, les sectes se mettent à leur recherche pour les punir d'avoir remis la statuette à Gontran Theogal. Parallèlement, des centaines d'aventuriers convergent vers Arghalion, pour dérober les statuettes avant le déclenchement de la prophétie.

Ville étape, Tourneporc voit une telle concentration d'individus peu scrupuleux tourner au désastre alors qu'une bagarre générale dégénère et conduit à la destruction de la moitié de la ville. Heureusement pour eux, les héros échappent à la bagarre mais doivent éviter la vindicte populaire. Ils retrouvent Tulgar devant Arghalion, où celui-ci leur explique la situation : Gontran Theogal n'est pas dans la tour, et les aventuriers qui se lancent à l'assaut du donjon meurent par dizaine. Il leur conseil de se rendre à Glargh pour trouver des informations auprès des rivaux du sorcier au sein de sa secte.

Pour se faire, la compagnie loue ses services comme mercenaires auprès d'un bâtelier, Birlak Chaland. Contre toute attente, les aventuriers déjouent une attaque de pirates et échappent aux sectateurs qui s'entretuent. Ils échappent de nouveau aux sectes à Glargh à force de ruse, et obtiennent la carte pour accéder à un sanctuaire secret de Swimaf, vers lequel ils se rendent par téléportation. Il y découvrent Gontran Théogal, en compagnie d'un gnome (Gluby) destiné à être sacrifié dans le rituel d'accomplissement de la prophétie. Gluby révèle que c'est lui qui avait dissimulé l'une des statuettes. La compagnie tue le sorcier et pille son antre. La quête prend fin, mais les compagnons décident de ne se séparer après le voyage de retour. De son côté, Zangdar rejoint enfin son donjon, pour découvrir qu'i en a été dépossédé en vertu d'une clause oubliée dans le contrat qu'il avait signé avec la Caisse des Donjons.

L’auteur a par la suite décidé de faire des versions audio de quelques passages: la discussion sur le nom de la compagnie[36], la rencontre avec l'auroch[37], la soirée à Tourneporc[38], la tentative de sauvetage de la guerrière[39], la tentative de mise au point d'une stratégie[40]. Un épisode inédit dans le roman conte les mésaventures de Reivax et Zangdar, qui perd son donjon[41]. De même, un épisode revient sur la saison 1 et raconte ce qui s'est passé avant que la compagnie ne rencontre Reivax[42]. Enfin, un épisode récapitule la saison en seize minutes[43].

Saison 4 : L'Orbe de Xaraz[modifier | modifier le code]

La saison 4, nommée Le Donjon de Naheulbeuk : l'Orbe de Xaraz, est sortie le [44].

Peu après être sorti du sanctuaire, la compagnie est prise en chasse par un géant des collines, qu'elle met en fuite grâce à des bombes incendiaires qui appartenaient à Gontran Theogal. De retour à la civilisation, le nain et le barbare sont poussés à la bagarre par quelques paysans avinés, ce qui se termine en massacre. La compagnie fuyant une milice dirigée par un officier zélé, l'elfe s'assomme sur une branche et tombe à l'eau où elle se noie.

Elle est récupérée et son corps est préservé de la flétrissure, en attendant que la compagnie atteigne Waldorg, où un sorcier la ramène à la vie. Cependant, les autorités de la ville préparent un complot contre Glargh, pour prendre le dessus dans la rivalité commerciale les opposant. Ayant besoin d'une bande d'imbéciles utiles, ils jettent leur dévolu sur les Fiers de hache. Ceux-ci se voient confier une mission suicidaire, le vol d'un objet sacré dans un temple. Pour assurer leur couverture, ils doivent voyager en compagnie de supporter de brute-ball et d'un guide qui se fait appeler Trottesentier.

Cependant, la compagnie se trompe de bâtiment et pille le donjon en préparation d'un parent de Zangdar, dérobant l'orbe de Katakak, artefact maléfique servant à invoquer la créature du même nom, monstre gigantesque doté de pinces, cuirassé, aux 500 yeux et à l’énorme appétit. Ce dernier apparait en pleine représentation de brute-ball et commence à dévorer les spectateurs, mais il en meurt rapidement d'indigestion. Cela étant, Tulgar les retrouve et leur explique qu'ils ont indirectement sauvé le monde, en ramenant le Katakak à un moment où l'homme qui voulait l'invoquer n'était pas prêt à le contrôler pour gouverner le monde, et dans des circonstances qui ont permis d'en venir à bout.

Un épisode audio de dix minutes fait la synthèse de la saison[45].

Saison 5 : Le Conseil de Suak[modifier | modifier le code]

La saison 5, nommée Le Donjon de Naheulbeuk : le Conseil de Suak, est sorti en [46].

Les peuples de la Terre de Fangh s'agitent alors qu'une série d'agressions touche les différents peuples sans que le responsable soit identifié  : en effet, des Barbares attaquent la Caisse des Donjons, des Elfes sylvains tuent la garde de nuit de Glargh, et des Nains vandalisent un village de Hobbits. Chacun démentant vigoureusement les faits qui lui sont reprochés, le concile de Waldorg décide d'organiser une réunion permettant de mettre au clair l'affaire, à la tour de Suak.

Les Fiers de hache sont directement concernés, car suite au décès de sa cousine, L'Elfe vient d'être couronnée reine des elfes de Folonariel sous le nom de Sélénia III. Toute la compagnie va alors préparer le peuple de Folonariel à la guerre. Au conseil de Suak, l'elfe noir Nak'hua Thorp démasque deux sorciers noirs qui utilisaient un puissant sortilège de métamorphose pour prendre l'apparence des émissaires de Glargh et envenimer les relations. Ceux-ci lancent divers maléfices, provoquant une longue pagaille et un combat aveugle.

L'affaire réglée, les envoyés de la Caisse des Donjons font part d'une découverte ; les sept Couronnes de la Guignes, reliques qui, rassemblées, provoquent un enchantement de masse rendant l'armée du possesseur invincible, ont été dérobées, chaque peuplade attaquée en possédant une. Désormais, il est probable qu'elles soient réunies, et que chaque attaque ne soit en fait qu'une fraction d'un plan diabolique utilisant les sorts de métamorphose. La Menace ne peut avoir qu'un nom : Gzor, le démon qui prépare une nouvelle fois son retour avec l'aide des sept Couronnes. Le soir même, une armée noire d'orques et de nogroks attaque les derniers membres survivants à la bataille, dispersant les combattants. Le Nain et le Ranger, capturés, sont délivrés par un raid des elfes de Folonariel. Dans sa fuite, le Nain dérobe plusieurs objets qu'il espère revendre plus tard.

La Compagnie cherche à quitter les lieux et se réfugie dans une galerie qui mène aux Ruines de Brelok, un temple oublié et peuplés de monstres de haut niveau. Ils parviennent cependant à se sortir d'une série de rencontres musclées, pour retrouver par hasard leur ancien ennemi, Zangdar, qui préparait ici son plan machiavélique (ouvrir une porte dimensionnelle de grande puissance entre les ruines de Brelok et la place Kjeukien, en plein centre de Glargh, et attirer dans la cité un nombre important de monstres), mais la Compagnie parvient sans le savoir à le faire échouer. Elle fuit le temple vers Glargh par le portail magique, laissant Zangdar fulminer devant son propre échec. La compagnie rejoint ensuite Glargh en tant que reine des elfe et sa suite. Il s'y tient une réunion de crise ; le Conseil n'a pas été un échec total, Nak'hua Thorp ayant habilement usé de ses dons pour les sortilèges d'illusion pour la protection des survivants. Le plan de Gzor a été divulgué, mais il possède toujours les sept Couronnes. C'est du moins ce que l'on croit, lorsque l'on découvre l'une des couronnes dans les objets volés par le nain. La guerre est néanmoins inévitable : la Compagnie rejoint les rangs des forces de la Terre de Fangh pour défier Gzor.

Saison 6 (à paraître)[modifier | modifier le code]

Ce roman, prévu pour 2014, devrait marquer la fin des aventures de Naheulbeuk, John Lang expliquant qu'il « aime quand les histoires ont une fin »[47].

Personnages[modifier | modifier le code]

Le monde et les personnages de cette saga sont des caricatures archétypiques des univers héroïques fantastiques issus des jeux de rôle. Les héros n’ont pas de nom connu, malgré quelques surnoms émergeant durant l'aventure et ne révélant en rien leur appellation d'origine ; ils sont, de manière générale, nommés par leur classe de personnage ou leur race, et évoluent dans la Terre de Fangh. Les personnages historiques sont souvent des versions parodiques des personnages d’autres univers de fiction, comme ceux du Seigneur des anneaux (Saroulemale ; le cousin de l’Elfe, Legolas) ou l’univers de Warhammer (les dieux du chaos, notamment), et aussi d’anciennes légendes (comme Dame Dullak, inspirée de la Dame du Lac des légendes arthuriennes).

La compagnie des héros[modifier | modifier le code]

Les récits du Donjon de Naheulbeuk se concentrent sur une compagnie de membres anonymes et désignés par leur classe. Au total, ils sont au nombre de dix mais la compagnie qu’ils forment ne contient à aucun moment plus de sept membres.

Après sa première quête, la compagnie s'est cherchée un nom sans succès. Des discussions, seul est resté un jeu de mot du Nain, qui s'impose finalement au cœur défendant de ses compagnons: « La Compagnie des Fiers de Hache ».

Six des membres sont présents depuis la création de la compagnie :

  • le Ranger, un aventurier qui tente de donner un semblant de cohésion dans le groupe. Avant de partir à l’aventure, le Ranger était rempailleur de chaises dans son village. Il doit sans relâche séparer l’Elfe et le Nain et apaiser les discussions pendant les négociations. Il aime les combats préparés à l’avance, chose difficile avec le Nain et le Barbare. Il est parfois désespéré et a souvent des « envies suicidaires ». Il a également tendance à vouloir utiliser des compétences qu’il n’a pas. C’est aussi lui qui se rince le plus souvent l’œil sur les charmes de l’elfe sylvain du groupe. Il meurt tué par une taupe-garou en tentant de l’attaquer et va au paradis des aventuriers, mais il ressuscite aussitôt[31]. Il n’a qu’un semblant de courage mais est tout aussi drôle lorsqu'il échafaude des stratégies de combat lui permettant surtout de ne pas y prendre part. Ses qualités de chef sont plus que douteuses (ce que lui font souvent remarquer ses coéquipiers). Suite à une magie chamane pour guérir son bras cassé (depuis un affrontement contre un monstre en saison 5), celui-ci s'est transformé en bras d'orque. Il passe au niveau 2 (après avoir vaincu Zangdar) à la fin de la Saison 1, au niveau 3 après la mission d'escorte sur la rivière, et au niveau 4 suite à l’affaire de l’orbe de Xaraz. Il est originaire de la ville de Loubet, à 40km au sud de Valtordu, en longeant la rivière Glandebruine.
  • le Barbare, un combattant faisant partie de la tribu des Cardiacs. Il manie l’épée et n’est vêtu que d’un pagne. L'odeur de ses pieds est redoutée par tout le reste de la compagnie. Il ne pense qu’à se battre, faire ripaille avec le Nain et n’aime pas la magie. Son principal leitmotiv est « Baston ! » ; il considère le manque de combativité de ses coéquipiers comme un signe de faiblesse et qualifie régulièrement les membres de la compagnie de « mauviettes », « tarlouzes » et autres « lâches ». Le personnage est inspiré de Conan le Barbare, notamment pour ce qui est de la croyance du personnage (« Crôm ! »[48]). Il déteste la poésie du Ménestrel. Il manque d’intelligence (bien que celle-ci augmente à chacun de ses niveaux), et il ne sait compter que sur ses doigts (d'après ses propres mots « Je sais compter un, deux et beaucoup…»). Il s'est lancé dans l'aventure pour impressionner sa cousine Oanell et en empruntant une épée à son oncle Hok-Dan. Il passe au niveau 2 après avoir résolu une énigme dans le donjon de Naheulbeuk, au niveau 3 après la mission d'escorte sur la rivière, et au niveau 4 suite à l’affaire de l’orbe de Xaraz. Il est originaire, soit de Grosgourdin, soit de Raggak, soit de Ruchka ou alors de Les Hyènes dans les terres de Kwprztt à l’est de Glargh.
  • l’Elfe, une archère, peu douée au tir à l'arc, plus qu’un peu naïve, à la poitrine avantageuse, toute de vert vêtue et qui a horreur du Nain (d’ailleurs, c’est réciproque). Ses activités préférées sont cueillir des framboises, manger des salades en coiffant des poneys (la culture Elfique), et se baigner ou bronzer dans le plus simple appareil. Elle aime beaucoup le Ménestrel. Elle meurt puis ressuscite au cours de la saison 4. On sait qu'elle a un frère appelé Yaduzef[34]. Elle passe au niveau 2 après le combat contre un Golem de fer dans le donjon de Naheulbeuk, au niveau 3 après la mission d'escorte sur la rivière, et au niveau 4 suite à l’affaire de l’orbe de Xaraz. Elle est originaire du royaume elfe de Folonariel, dans la fôret que les humains appellent Groinsale, au Nord du lac Aspousser.
  • le Nain, un guerrier pénible et avide de disputes, parlant couramment la langue des Gobelins, et dont la force et la répartie compensent sa taille. Prêt à tout pour remplir sa bourse, poivrot invétéré, il ne supporte pas l’Elfe (ce qui est réciproque) et fait preuve d’un très mauvais caractère. Grand amateur de bonbons Chiantos, il combat à la hache. Il meurt par deux fois (tué d’abord par surprise par une Liche puis par un Golem de fer à la hache) et se retrouve au paradis des Nains d’où il est rappelé à la vie pour son plus grand malheur. Il fait par la suite preuve d'une certaine prudence, c’est-à-dire une tendance à imaginer des stratégies faisant appel à des machines improbables, surtout vis-à-vis des situations les plus périlleuses. Pour l’argent, il va jusqu’à calculer le partage des 8 000 pièces d’or entre 7 personnes, au prorata du temps passé dans le groupe (en intégrant le raccourcissement de la durée du jour) et proposant un second calcul visant à intégrer des coefficients en fonction de la dangerosité des situations et de l'expérience rapportée par les monstres abattus. Son intelligence lui permet de résoudre les énigmes et il peut se montrer intarissable sur la géologie. Il est l’arrière-petit-fils du célèbre voyageur nain Gurdil[49]. De tous les membres du groupe, c'est avec le Barbare qu'il s'entend le mieux. En effet, ils ont en commun d'opter pour le combat dans la plupart des situations impliquant des ennemis, et de manière générale n'hésitent pas à qualifier de lâcheté les options souvent retenues par les autres aventuriers (la fuite, la ruse ou la négociation). Malgré ces rapprochements idéologiques, le Nain ne considère pas le Barbare comme son ami ; comme il le clame souvent lui-même, il n'a pas d'amis. Il passe au niveau 2 après avoir vaincu un Homme-Lézard mutant dans le château de Gzor, au niveau 3 après la mission d'escorte sur la rivière, et au niveau 4 suite à l’affaire de l’orbe de Xaraz.Il est originaire de Jambfer, dans les montagnes du Nord ouest, à côté de Mliuej.
  • la Magicienne, une femme rousse passionnée par les livres en général, et les livres de sorts en particulier. Elle est la seule apte à comprendre le langage ogre, ainsi qu’à peu près tous les langages de la terre de Fangh, et utilise surtout la magie de combat. C’est une véritable bibliothèque humaine. En revanche, elle ne sait pas s’orienter. Côté magie, elle est particulièrement nulle au début, mais s’affirme après le niveau deux et devient sans doute l’élément le plus destructeur de l’équipe avec le barbare. Elle tente de remédier à la naïveté de l’Elfe bien que ce soit une tâche ardue. Un accident magique survenu pendant ses études lui a altéré définitivement la voix. Elle n'a pas d'inimité déclarée, et constitue le véritable ciment du groupe, partageant dans les faits la direction de la compagnie avec le Ranger. Elle passe au niveau 2 après avoir surmonté l'épreuve du Golbarg dans le donjon de Naheulbeuk, au niveau 3 après la mission d'escorte sur la rivière, et au niveau 4 suite à l’affaire de l’orbe de Xaraz. Elle est originaire de Kjaniouf, à l'embouchure du fleuve Elibed.
  • l’Ogre, une grande créature toujours affamée s’exprimant par borborygmes primitifs. Prêt à manger n’importe quoi, il agit par instinct, ce qui le fait bien s’entendre avec le Barbare, mais reste dévoué à la protection de la Magicienne, seule apte à comprendre sa langue. Il aime aussi jouer de la guitare et c’est le seul, avec l’Elfe, à apprécier la musique du Ménestrel. L’aventure, d’après lui, consiste à découvrir de nouveaux goûts et nouvelles nourritures. Il gagne des niveaux au même rythme que ses compagnons, mais son niveau exact n’est jamais précisé. Il est originaire de la lisière Est de la forêt de Schlipak.

Aux côté de ces six membres, le groupe en a temporairement compris trois autres :

  • le Voleur, un homme rusé, mais pour le moins couard, qui préfère éviter les combats. Il a de bonnes manières, mais a le plus souvent subi les quolibets du courtaud, et a pu constater à ses dépens la force de frappe du Barbare. Il prend l’Elfe en grippe depuis que celle-ci lui a tiré une flèche dans le dos, lors d’une détection des pièges. Cette dernière compétence laisse d'ailleurs à désirer : il sera en effet réduit en tas de cendres par un piège magique, lors du crochetage de la serrure piégée d’une porte. Il est originaire de Noghall, entre la forêt de Groinsale et le lac Aspousser.
  • le Ménestrel, un musicien très - voire trop - poétique, récitant vers sur vers, accessoirement le souffre-douleur du Barbare. Il ne supporte pas la rustrerie du Nain et prend l’Elfe comme muse. La compagnie sera impressionnée par son expérience, le Ménestrel étant de niveau 3, mais qui ne sert qu’au maniement de la guitare. Il sait toutefois danser, jongler, jouer des instruments à corde et des percussions, il sait grimper aux arbres et faire des sacs en macramé. Il sera finalement écrasé par un troll, après avoir tenté d’amadouer la créature en lui jouant de la guitare. Il est originaire de Valtordu, village bien connu du Sud ouest de la terre de Fangh.
  • le Paladin de Dlul (dieu du sommeil et de l’ennui), qui n'est en fait qu'un aspirant paladin. Il effectue des prières pour son dieu en dormant, parlant d’une voix soporifique. La compagnie le rencontra lors de leur aventure sur le chemin (prétendument « rendant hommage à son dieu ») dans la forêt. Il la rejoint pour participer à la quête et gagner de l’argent pour s’acheter une puissante relique, le Polochon mystique de Zuggira. Sa bénédiction est « Dlul vous aime et vous fait bailler ». Particulièrement inutile, il possède des objets de combat mais ne s’en sert pas. Il quittera le groupe pour rejoindre la reine des elfes Lunelbar (Norelenilia de Nilnerolinor) dont il est tombé amoureux[29]. Plus tard, dans une auberge où il raconte qu’il a eu des mésaventures et n’a pas réussi à parler à la reine Norelenilia de Nilnerolinor ; il raconte également qu’il s’est converti de Dlul à la Déesse de Picrate (déesse du Vin)[44]. Il est niveau 2 (d'après un document du roman La Couette de l'Oubli). Il est originaire de Noghall, entre la forêt de Groinsale te le lac Aspousser.

Enfin, suite à la défection du Paladin, le Ranger décide, suivi par le reste du groupe, qu'ils n'accepteront plus personne dans l'équipe. Une exception est cependant faite, en grosse partie par l'Elfe, pour un nouveau membre, qui devient lui aussi permanent:

  • Gluby, le gnome des Forêts du Nord, qui fut recruté par Gontran Théogal pour pouvoir déclencher la prophétie de la porte de Zaral Bak. Le mage niveau 12 voulait pour cela lui couper une jambe, mais Gluby avait compris son plan et lors du passage des aventuriers chez Gontran, le gnome décide de les aider. Après la mort de Gontran Théogal, il rejoint la compagnie. Il est petit et peut faire toutes sortes d’acrobaties et contorsions. Il est de plus très malin, trouvant les solutions pour surmonter les obstacles au nez et à la barbe des autres compagnon. Ceux-ci refusent de reconnaître ses mérites, persistant la plupart du temps à le considérer davantage comme un animal de compagnie que comme leur égal. Il monte de niveau après l’affaire de l’orbe de Xaraz mais on ne sait pas duquel il s’agit. Les forêts du Nord peuvent se trouver, selon un carte, soit au Nord de Gzor, soit au Nord des collines d'Altrouille ou alors a la source de la rivière Sye

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

  • Gontran Theogal, mage, ordonnateur de la béatitude de Swimaf (une secte d'adorateurs de Dlul). C’est le commanditaire du groupe, qui l'a recruté pour chercher la fameuse statuette. Il ambitionne de s'en servir pour provoquer l'apocalypse. Lorsque la compagnie le rejoint à Boulgourville, il tente de mégoter sur la récompense promise mais le Nain obtient gain de cause.
  • Zangdar, un homme sombre, sadique et mystérieux, maître du donjon de Naheulbeuk. Il se fait souvent reconnaître par son rire caractéristique ainsi que par sa constante position dominante par rapport à Reivax. Zangdar est un homme maléfique, qui a tendance à frapper son bureau du poing, et il a pour principe de ne jamais être poli avec personne. Il n’est pas spécialement puissant mais il peut créer une sphère de protection indestructible. Impulsif, il s'emporte facilement, ce qui donne souvent des dimensions apocalyptiques à ses sorts offensifs, et le conduit à prendre des décisions qu'il regrette plus tard. Son point faible est qu’il ne supporte pas la musique mal jouée, faiblesse que la compagnie utilisa contre lui. On découvre une part de la psychologie tourmentée de Zangdar à propos de son enfance et de sa volonté de rester une légende[31]. Suite au vol des statuettes par les Fiers de Hache, il se jure de se venger et développe une phobie agressive vis-à-vis de tout aventurier.
  • Reivax, le conseiller de Zangdar, un individu lâche et veule, souffre-douleur de son maître. Il l’aide à diriger les monstres du donjon, particulièrement les gobelins dont il parle la langue. Il connaît également le code des corbeaux (sorte de langage que ceux-ci utilisent pour faire leurs rapports de surveillance ou d’espionnage, mélange de croassements et de sémaphore). Il tient beaucoup à la vie, et trahit le point faible de son maître sous la torture. Plus tard, il le suit fidèlement dans leur quête désespérée pour retrouver la compagnie. Reivax est au départ terrorisé et martyrisé par Zangdar, mais à force de voyager avec lui, il finit par lui tenir tête et n’hésite pas à faire des commentaires désobligeants.
  • Tulgar Iaijnek, également nommé tonton Tutul dans sa famille, fonctionnaire de la Caisse des Donjons, qui prend sa retraite à la fin du roman La Couette de l’oubli. Tulgar se trouve être l'oncle du Ranger, et lui prodigue moult conseils quant à la meilleure façon de gérer la compagnie.
  • Birlak Charland et Codie Charland, un batelier et sa fille, conduisent la compagnie à Glargh durant la saison 3, en échange de leur protection durant le trajet. Codie est une pêcheuse émérite, amatrice de jus de pomme, éprouve une attirance réciproque pour le Ranger.
  • Aztoona, cousine de la magicienne du groupe, et elle-même ancienne magicienne, elle s’est reconvertie dans le commerce d’objets magiques suite à des problèmes avec la magie, racontés dans la chanson Un boulet dans le groupe apparue dans le CD À poil dans la forêt[50].
  • Naziel et Nuliel sont deux elfes sylvains chargé de raccompagner leur nouvelle reine (l'elfe du groupe) dans son royaume.
  • Trottesentier, également appelé Faladorn, Elediar ou Toto-la-Dague, est un espion qui sert de guide à la compagnie. Ténébreux, ses activités secrètes le rendent ouvertement schizophrène.

Les groupes de personnages[modifier | modifier le code]

  • La Caisse des Donjons gère l'activité économique liée aux donjons. En effet, les aventuriers s'enrichissent en pillant les donjons, ce sur quoi la caisse collecte une taxe. Ces taxes servent à rémunérer les maîtres de donjons pour chaque aventurier tué. En effet, les aventuriers sont pauvres, et la gestion d'un donjon étant une activité couteuse, ce système a été inventé pour ne pas décourager les vocations. La rémunération du maître de donjon se fait en fonction de la réputation du donjon: un donjon réputé dangereux attirera des aventuriers plus expérimentés, et donc plus difficiles à tuer. À la fin de leur première quête, la compagnie a affaire au collecteur Brodik Jeanfuret.
  • Les elfes de Lunelbar, qui offriront de nombreux cadeaux à l’Elfe, cadeaux par ailleurs totalement inutiles de prime abord. Leur reine est Norelenilia de Nilnerolinor, dont le Paladin tombera amoureux.
  • La guilde des voleurs et malandrins gère les larcins commis, prélevant une taxe de 25 % sur signalement par la victime. Elle est organisée en sections régionale. À la fin de sa première quête, la compagnie doit ainsi remettre 2000 pièces d'or au représentant de la guilde pour le nord-est.
  • La terre de Fangh regorge de nombreux groupes de cultistes, chaque dieu ayant sa faction:
    • Les Batailleurs de la Confession reformée de Slanoush.
    • Les héritiers de Braav’.
    • Les Aruspices de Niourgl.
    • Les Ensorceleurs de Tzinntch.
    • Les Pontifes de la Grande Boucherie de Khornettoh.
    • Les Acharnés d’Oboulos.
    • Les Feignasses de Dlul.
    • Les Débauchés de Lafoune.

À propos du donjon de Naheulbeuk[modifier | modifier le code]

L’univers est enrichi par une encyclopédie, sur le site, et parodie l’heroic fantasy : on y trouve des divinités aux rôles plus ou moins inattendus (Mankdebol, dieu de la Loose[51], par exemple, ou encore Lafoune, déesse des plaisirs et de l’amour « au sens pratique » et donc interdite aux mineurs).

En terre de Fangh, beaucoup de choses sont dues à des actes stupides ou ont des conséquences inattendues (et souvent absurdes), voire les deux à la fois.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Terre de Fangh comprend des lacs et marécages (Lac de Zblouf, Lac Aspousser, Marécage de l’Éternelle Agonie), des bois et forêts (Bois de Glandorn, Bois N’talamela, Forêt de Schlipak), le Désert des Plaintes au nord, les Collines d’Altrouille au nord-est et les Terres Sauvages de Kwzprtt au sud-est.

La terre de Fangh donne au sud-est sur la Mer d’Embarh (dont une partie porte le nom de Crique des Pirates Mauves) et au sud-ouest sur une mer dont le nom n'est pas connu.

Les principales villes sont Waldorg, qui fait office de capitale, et sa rivale Glargh, respectivement à l'est et à l'ouest des plaines de Kwzprtt. Si Waldorg est la cité des mages par excellence, ceux-ci sont très mal perçu à Glargh, où divers accident magiques ont décrédibilisé la profession. On compte encore Mliuej, la grande ville de la bière, au nord-ouest. Les grosse bourgades sont Valtordu (ouest), Alaykjdu (sud-ouest) et Fquiepoy (est). Les villes plus petites mentionnées sont Chnafon (ouest du lac de Zblouf), Boulgourville (nord des marécages de l'éternelle agonie) et Tourneporc (est des collines d'Altrouille).

Au nord-ouest trône le château de Gzor, qui attire toutes les créatures maléfiques et influence la magie aux alentour.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après des millions d'années d'ennuis, les dieux décident de créer de nouvelles espèces (humains, elfes, nains…), qui s'empressent de se déclarer la guerre, y entraînant les dieux à leur tour.

Les dieux quittent alors la terre, laissant les peuples livrés à eux-mêmes pendant environ 500 ans.

Ils reviennent mais restent discret au cours du 1er âge, qui a duré 1500 ans environ. Cette période est marquée par les civilisations menzoriennes et Vontorzes. Elle prend fin avec la déchéance de la Dynastie Vontorz, dont le dernier dirigeant a succombé à une attaque des barbares Moriacs.

L'histoire du Donjon de Naheulbeuk (et celle de La Tour de Kyla), se déroule en l'an 1498 de ce que l'on appelle le 2e âge. Inauguré par la disparition de toute structure sociale, il a vu l'anarchie faire progressivement place à de nouveaux États.

Divinités[modifier | modifier le code]

Il existe des dizaines de divinités inventées par John Lang, dont certaines sont des clins d’œil à de nombreuses œuvres, comme explicité plus bas. En voici quelques-unes [52]:

  • Crôm, dieu de la baston, du savatage de tronche et des mandales dans la face/
  • Dlul, dieu du sommeil et de l'ennui.
  • Braav', dieu des paladins et de la justice.
  • Lafoune, déesse des plaisirs.
  • Oboulos, dieu du travail et de l'esclavage.
  • Khornettoh, dieu de la guerre, de la violence, du sang et de la cruauté.
  • Niourgl, dieu de la corruption et du changement perpétuel, de la maladie, de la mort et de la déchéance.
  • Slanoush, dieu des secrets, des vices, de la perversion, de la psychologie et des rêves.
  • Tzinntch, démon de la sorcellerie.
  • Malgar, dieu des amoureux (au sens romantique du terme).
  • Picrate, déesse secondaire de l'alcool, son culte est réservé aux alcooliques.
  • Yrfoul, dieu secondaire de la puanteur, son culte n’est pas vraiment reconnu mais un sortilège d’Yrfoul protège les bottes des barbares

Monstres[modifier | modifier le code]

La terre de Fangh abrite de nombreux monstres, dont une partie lui est propre.

  • Les globzoules sont des singes buveurs de sang, qui attaquent les aventuriers durant leur sommeil.
  • Les hommes-poireaux, les hommes-navets, les hommes-patates et les hommes-carottes, se livrent une guerre impitoyable. Autrefois humains, ils doivent à un sort raté d'avoir été changés en légumes .
  • Les golbargs sont d'immenses démons, dotés de deux paires de bras. La compagnie en croise un dans le donjon de Naheulbeuk.
  • Les brebiphants sont des moutons de la taille d'un éléphant. Ils sont notamment dressé au combat par les orcs. De même, les nains emploient des ornithorynques de guerre et les elfes des castors-ninjas.
  • À proximité du château de Gzor, les forces magiques influent sur le développement des êtres vivants, les transformant en versions beaucoup plus dangereuse et agressive que leur espèce originale. On mentionne ainsi des ours du chaos, des loups du chaos, des yakaks du Chaos (le Yakak ressemble au Yack), des marmottes du chaos et des caribous du Chaos (utilisés par les barbares pour faire la guerre).
  • Hamsterzilla est un gigantesque rongeur qui se nourri de tout ce qu'il trouve, en particulier des gens. Cette créature appartient à la nuit des temps, mais peut être ramené par des sorts nécromantiques, comme ce fut le cas lors de la bataille de Zoug-Amag-Zlong.
  • Le Katakak est un gigantesque monstre qui a 500 yeux qui se nourrit d'humains, il a été créée par le terrible Gzor durant la grande guerre entre les dieux, ce monstre est contenu dans une orbe qui a été confondue par les aventuriers du donjon de Naheulbeuk. Il n'a jamais connu d'égal, la seule façon de le détruire est de faire en sorte qu'il mange jusqu'à l'indigestion.

Parmi les monstres classiques de la fantaisie, on rencontre ainsi des gobelins, des orcs, des trolls, des golems, des squelettes, des zombies, des vampires, des anthropophages, des nécromanciens, des liches, des abeilles tueuses, des momies, des minotaures, des Krakens, des guerriers maudits, etc.

Les bonus[modifier | modifier le code]

En parallèle de l’aventure principale, l’auteur a créé de nombreux bonus audio pour étoffer l’univers de la Terre de Fangh, allant des fausses publicités, aux chansons sur des thèmes divers.

L'auteur a créé des fichiers pour jouer à Baldur's Gate avec les voix des personnages du Donjon de Naheulbeuk.

Marion Poinsot a réalisé des dessins illustrant la chanson Kamelott… Beuk!, mêlant les Fiers de Hache et les héros de Kaamelott. On peut ainsi voir par exemple le ranger accompagner Perceval dans la quête du monstre du lac de l'ombre.

Adaptations dans d’autres médias[modifier | modifier le code]

Disques[modifier | modifier le code]

Quatre albums ont été édités, réunissant bonus et chansons inédites :

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Le Donjon de Naheulbeuk a été adapté en bande dessinée, avec toujours John « PoC » Lang au scénario et Marion Poinsot au dessin. Cette adaptation reprend les dialogues de la série, la première saison des aventures audio étant répartie sur deux tomes et la deuxième sur quatre tomes.

Le Donjon de Naheulbeuk
  1. Tome 1: Première saison, partie 1 (2005, ISBN 2-913714-67-6)[53]
  2. Tome 2: Première saison, partie 2 (2005, ISBN 2-913714-81-1)[54]. Une édition limitée contient une planche à autocollants.
  3. Tome 3: Deuxième saison, partie 1 (2006, ISBN 2-913714-92-7)[55]. Une édition limitée du tome 3 contient des croquis de Marion Poinsot et une couverture différente (ISBN 2-913714-99-4).
  4. Tome 4: Deuxième saison, partie 2 (2007, ISBN 978-2-35325-033-2)[56]. Une édition limitée du tome 4( Noëlbeuk), est présentée avec une couverture différente, un coffret rouge et des chaussettes brodées à l'effigie du Nain (ISBN 978-2-35325-034-9).
  5. Tome 5: Deuxième saison, partie 3 (2008, ISBN 978-2-35325-085-1)[57]
  6. Tome 6: Deuxième saison, partie 4 (2009, ISBN 978-2-35325-170-4)[58]
  7. Tome 7: Troisième saison, partie 1 (2010, ISBN 978-235325-280-0)[59]
  8. Tome 8: Troisième saison, partie 2 (2011, ISBN 978-235325-298-5)[60]
  9. Tome 9: Troisième saison, partie 3 (2011, ISBN 978-235325-374-6)[61]
  10. Tome 10: Quatrième saison, partie 1 (2012, ISBN 978-235325-406-4)[62]
  11. Tome 11: Quatrième saison, partie 2 (2012, ISBN 978-235325-480-4)[63]
  12. Tome 12: Quatrième saison, partie 3 (2013, ISBN 978-235325-520-7)[64]
  13. Tome 13: Quatrième saison, partie 4 (2013, ISBN 978-235325-574-0)[65]

Les deux premières saisons sont réunies chacune dans deux coffrets cartonnés.

Un tome faisant intervenir la compagnie des Fiers de Hache, sort : Naheulbeuk à la plage(Juin 2009).

Les Arcanes de Naheulbeuk

Cette série reprend les articles de l’encyclopédie en ligne Naheulbeuk[66] pour présenter monstres, concepts, mythologie et héros qui peuplent la Terre de Fangh. Les articles sont entrecoupés de saynètes adaptant en bande-dessinée les chansons et fausses publicités autour du donjon et quelques articles de l’Encyclopédie de Naheulbeuk.

  1. Tome 1: L’Arrière-boutique de la Terre de Fangh : Bière, monstre, et bière (2008, ISBN 978-2-35325-042-4)[67]
  2. Tome 2: L’Arrière-boutique de la Terre de Fangh : Des boudins et des Elfes (, ISBN 978-2-35325-097-4)[68]
  3. Tome 3: L’Arrière-boutique de la Terre de Fangh : La vie d’aventurier (, ISBN 978-2-35325-194-0)[69]
La Tour de Kyla

La Tour de Kyla est une série de 4 tomes parue chez le même éditeur, créée par Le Fab et Zaz de 2007 à 2010 et en roman prenant place dans le même monde (la Terre de Fangh) et faisant intervenir certains personnages du Donjon de Naheulbeuk. Le créateur du Donjon, John Lang, a donné son accord formel aux auteurs de Kyla pour réaliser ce spin-off. Cette tour se trouve à coté du château de Gzor.

Jeux[modifier | modifier le code]

Pen of Chaos a voulu rendre encore un hommage au jeu de rôle en créant son propre jeu de rôle papier, distribué gratuitement et mettant en scène des aventuriers maladroits et débiles sur la terre de Fangh. Le système de jeu est inspiré du jeu de rôle médiéval fantastique l’Œil noir avec lequel POC aurait fait ses premières parties[70]. Bien sûr, le système est adapté pour que les échecs critiques soient très fréquents et très dangereux tout en donnant une grande part au hasard dans la création du personnage. Ceci peut rendre certains personnage très forts et d’autres incapables de faire quoi que ce soit, comme si on comparait le Barbare au Ranger. Le jeu est sorti vers juin 2009, et continue d'être mis à jour fréquemment, tant par l'auteur que part une active communauté de fans.

Un jeu de société produit par Repos Production a été créé par Antoine Bauza et Ludovic Maublanc.

Vidéo[modifier | modifier le code]

Le Donjon de Naheulbeuk sur YouTube et Dailymotion[modifier | modifier le code]

Le Donjon de Naheulbeuk a fait l’objet de nombreuses adaptations en vidéo, avec des acteurs humains ou d’autres méthodes plus originales (utilisation de blocs Lego, montage sur des scènes du Seigneur des anneaux, de Kaamelott, images de synthèse…) ; on les retrouve facilement sur les sites de partage de vidéo comme YouTube ou Dailymotion. On peut noter par exemple NaheulWoW, qui met en image l’aventure grâce au célèbre MMORPG World of Warcraft (technique déjà utilisée dans l’épisode de South Park « Make Love, Not Warcraft », il s’agit d’un machinima).

Toujours sur Youtube ou Dailymotion, d’autres vidéos sont disponibles, où les images des bandes dessinées sont superposées avec les sketches audio. Certains gags audio sont coupés au montage quand ils n’apparaissent pas dans les BD. Des adaptations du même genre sont également disponibles pour Les Aventuriers du Survivaure.

Le Donjon de Naheulbeuk par le Mortal Fight Circus[modifier | modifier le code]

En 2005, John Lang s'associe avec le Mortal Fight Circus pour un projet d'adaptation de Naheulbeuk un peu particulier: Naheulbeuk étant à l'origine une parodie de jeu de rôle, cette adaptation proposait un scénario original qui alternait entre la partie de jeu de rôle que jouaient les joueurs dans le monde réel, et les aventures des Aventuriers de Naheulbeuk, contrôlés par les joueurs (avec John Lang dans le rôle de Zangdar et du Maître du Jeu). Pen of Chaos semble alors penser que les vidéos du MFC pourraient devenir l'adaptation officielle de Naheulbeuk, mais seuls les pilotes et quelques casting ont été publiés sur internet, et il est possible que le projet soit abandonné, étant donné que la dernière vidéo publié sur ce sujet date du 26 mai 2009. Mais John Lang a par la suite chargé le Mortal Fight Circus de tourner le clip du chant "Sauvons les Rôlistes", en 2010.

Les parodies Naheulbeuk de John Lang[modifier | modifier le code]

John Lang a aussi réalisé un doublage de certains épisodes de Kaamelott avec les voix de ses personnages et des histoires inédites[71]. Il a également réalisé un clip en hommage à la série télévisée Kaamelott dans lequel des illustrations de Marion Poinsot, tirées des deux univers, accompagnent une chanson du Naheulband dédiée à la série[72]. On peut notamment y voir la Magicienne et l’Elfe amoureuses de Lancelot, Perceval et le Ranger chassant le serpent géant du Lac de l’Ombre ou encore le Barbare qui pourchasse Bohort.

Naheulbeuk, la série officielle[modifier | modifier le code]

Le 25 avril 2012, John Lang annonce sur son site la création d’une série audiovisuelle sur Naheulbeuk, affirmant qu’il y travaille déjà « à raison de plusieurs jours par mois, et depuis maintenant plus d'un an », mais sans donner plus de détails.

Dans une interview donné au web-magazine linternaute.com le 18 mai 2012, John Lang déclare que la série devra être internationale : « Ce sera de la vraie télévision rôliste, et normalement à visée internationale. On travaille déjà avec les États-Unis, le Canada, l’Angleterre et certains pays européens pour faire un truc de qualité sur le jeu de rôle papier. La fin du projet est planifiée pour décembre 2013. »

Dans une news du 13 octobre 2012, il évoque une série animée dont lui et les autres créateurs de la série seraient « à la fin de l’écriture et à l’enregistrement des voix ». Il annonce ensuite le 22 décembre 2012 que la série devrait être diffusée à partir de décembre 2013.

Le , la société Nomads Films, qui s'occupe du projet, a créé une page Facebook où du contenu devrait être diffusé, comme des interviews, des storyboards, des graphismes préparatoires, des décors ou des mpodèles 3D. À cette occasion, Pen Of Chaos annonce sur son site qu'ils en sont à 95% de la pré-production.

Accueil et ventes[modifier | modifier le code]

Le roman l’Orbe de Xaraz a été récompensé par le Prix Merlin 2010[73].

Sur la saison littéraire 2010-2011, Le Conseil de Suak se classe au 22e rang pour les romans[74].

Concernant les bandes dessinées, fin 2006, l’éditeur Clair de Lune annonçait des ventes cumulées supérieures à 200 000 exemplaires pour les deux premiers albums[75]. Les ventes du tome 1 ont dépassé les 100 000 exemplaires en 2005[76], celle du tome 2 les 120 000 en 2006[77] et celles du tome 5 les 150 000 en 2008[78].

Clins d’œil[modifier | modifier le code]

De très nombreux clins d’œil sont fait à d’autres œuvres, par le jeu de l'auteur ou de la dessinatrice, qui parodient certaines situations et font intervenir des personnages tertiaires connus. Les compétences et systèmes de « jeu » sont inspirés de divers jeux de rôles, notamment Donjons et Dragons, L'Œil noir et Warhammer.

  • Conan le Barbare:
    • La prophétie sur les statuettes de Gladeulfeurha est écrite dans « les tablettes de Skelos »[5]. Il peut s’agir d’une référence indirecte aux aventures de Kalon, parodie de Conan dont s’est inspiré Pen Of Chaos, et dans lesquelles il est fait maintes fois références à Skelos l’innommable et à ses tablettes[79],[80]. Il peut aussi s'agir d'une référence aux mêmes tablettes de Skelos, élément déclencheur de l'intrigue du film Conan le Destructeur
    • Le barbare invoque souvent son dieu, Crôm, nom dérivé de celui du dieu de Conan (Crom).
    • La robe de l’archimage Tholsadûm fait référence à Thulsa Doom, l’ennemi de Conan dans le premier film.
    • Dans Chnafon, une prostituée invite le ranger à la rejoindre près de son feu, dialogue tiré du film[24].
    • À Chnafon, on voit Conan dans la rue de l'Archer Myope[56].
    • Lors de l'épisode 17, au départ de Valtordu, le Barbare se met à courir, évoquant ainsi le mode de déplacement préféré de Conan le Barbare[21].
  • Le Seigneur des anneaux :
    • Dans le donjon, quand les aventuriers entendent les tambours, ils se rappellent une histoire concernant un hobbit, des orques et un magicien qui tombe ;
    • Le nom du démon qui hante l’étage abandonné du donjon de Naheulbeuk est un golbarg : la Communauté de l'anneau est poursuivie par un balrog dans les mines de la Moria[16].
    • Au cours du bivouac de l’équipe dans le donjon, le ranger dit : « Faudra que j’dise à Boromir de ramener ma décolleuse. »[13].
    • L’elfe fait également référence plusieurs fois à son cousin « Legolas »[81].
    • Sur la bande son de la chanson « Mon Ancêtre Gurdil », on entend une voix dire « Chauffe Gimli, chauffe ». L'expression renvoie à la chanson Vesoul, dans laquelle Jacques Brel encourage ainsi l'accordéoniste Marcel Azzola[82].
    • Dans la chanson « Mon Ancêtre Gurdil », Gurdil se rend dans la forêt pour chercher du Mithril. Le nain rapporte que Gurdil s'est plus tard fait un caleçon en mithril qui lui a valu le surnom de «Gurdil Cul-brillant».
    • La scène avec la reine des elfes Lunelbar Norelenilia est inspirée[83] de l'adieu de Galadriel. Ainsi, la reine remet à l'elfe la fiole de Glimed à utiliser « lorsque toute lumière vous aura quitté » (en fait une crème de beauté), pastiche de la Fiole de Galadriel. Certains des autres cadeaux de Norelenilia peuvent également faire référence à ceux de Galadriel: corde elfique, arc, skis nautiques (canoës), boîte à sucre (boîte de terre)[28]
    • Trottesantier, qui dit s'appeler aussi Faladorn, est une caricature d'Aragorn (dont le surnom est Grand-Pas). Sa façon de se présenter, en déclinant les noms qu'il porte en fonction de l'endroit, caricature Gandalf[44].
    • Lorsque la compagnie rencontre un troll des collines, la magicienne dit qu'il est armé d'un double « Mortensen », jeu de mot sur Morgenstern et Viggo Mortensen (qui incarne Aragorn dans le film de Peter Jackson).
    • Le nain utilise les expressions « nazgûls en tongs »[67] et « par les charentaises de Sauron »[60].
    • Tulgar reprend la dernière phrase de Gandalf avant sa chute du pont de Khazad-dûm: « Fuyez, pauvres fous »[60]. Cette expression sera aussi reprise par Nilbonur[46].
    • Le pont de la fourche d'Antinuel rappelle l'Argonath[60].
    • La marque Durandil est sans doute une double référence, à la fois à Andúril et à Durandal, l'épée de Roland le preux.
    • Zangdar possède une maquette de Barad-dûr[61].
    • Sauron est représentée aux côté de Zangdar dans une réunion des sorciers maléfiques de la terre de Fangh[68].
    • Gandalf apparaît dans les rues de Waldorg[63].
    • Elrond est dessiné au paradis des elfes[63].
    • Dans les deux cas, le lembas est présent comme pain elfique.
    • À Kligush, la compagnie s'enfuit sur un bac tel les quatre hobbits poursuivis par les Nazguls[44].
  • The Legend of Zelda (série) :
    • Lorsque le ranger annonce qu’il a « déjà fait une quête » en cherchant les poules de son grand-père semble être un clin d’œil au jeu Ocarina of Time car une des quêtes secondaires est de retrouver toutes les poules dans le petit village de Cocorico[17].
    • Link est représenté dans l'illustration de la chanson « Revendications monstrueuses ».
    • Sur le marché au golem, on peut reconnaître un des pantins de bois animés par Skull Kid dans le jeu Twilight Princess[67].
    • La reine des elfes de Lunelbar est décrite comme la fille de Zelda et de Mariobroz[34].
  • Terminator:
    • Dans Chnafon, la scène du barbare qui tente d'acheter une arme est tirée de Terminator[24]. La discussion se conclut par « Je reviendrai », une réplique célèbre du Terminator. En lieu et place du dialogue, la bande dessinée fait apparaître le Terminator[56].
    • Lorsque l'elfe désinfecte la plaie du barbare, celui-ci dit « la douleur est une simple information » réplique de Terminator 2[32].
  • Predator
    • Le bazar de Chnafon vend un Predator empaillé[56].
    • Le barbare reprend une réplique du premier film: « S'il peut saigner, on peut le tuer. »[62], en parlant du colossal géant des collines.
  • Retour vers le futur:
    • Dans Chnafon, rue de l'archer myope, le ranger et l'ogre croisent deux individus vêtus étrangement et ayant une discussion incompréhensible à propos de «2,21 gigowatts»[24]. En lieu et place du dialogue, la bande dessinée fait apparaître Marty, Doc et la DeLorean[56].
    • Le personnage de Bifftanaën le Calvitié, fait référence au personnage de Biff Tannen. La réplique « Personne ne me traite de mauviette, Biff ! », utilisée par Nilbonur au cour de la saison 4 est pour Marty une phrase clé[44].
  • Donjons et Dragons
    • Le groupe utilise une certaine couronne de Pronfyo qui aurait le pouvoir de téléporter un groupe d’aventurier si le magicien de groupe est de niveau 2. Ce nom est sans doute basé sur le personnage nommé Profion, mage noir de l’épopée Donjons et Dragons[32].
    • Profion est représenté aux côté de Zangdar dans une réunion des sorciers maléfiques de la terre de Fangh[68].
    • Dans Chnafon, le barbare demande à l'armurier une épée Vorpale[24]. La Vorpale est également mentionnée dans la chanson « La vie d'aventurier ». À noter que l'épée Vorpale a initialement été inventé par Lewis Carol dans le poème Jabberwocky.
  • Les Schtroumpfs
    • Dans les mauvais quartiers de Chnafon, on voit Gargamel qui tient une petite cage contenant un Schtroumpf[56].
    • Gargamel est représenté aux côté de Zangdar dans une réunion des sorciers maléfiques de la terre de Fangh[68].
  • Willow
    • Dans Chnafon, l'elfe assiste à un tour de magie, dans lequel un nain fait disparaître un cochon. Il s'agit d'une scène du début du film[24].
    • La reine Bavmorda est représentée aux côté de Zangdar dans une réunion des sorciers maléfiques de la terre de Fangh[68]. Sa présence à l'une de ces réunions qui s'est tenue en 1490 est mentionnée par Reivax [34].
  • Baldur's Gate
    • Dans le donjon, le groupe rencontre dans un couloir le poulet, plus précisément un coq, qui les a réveillés plus tôt dans la matinée. La magicienne évoque la possibilité que le poulet puisse être un « changeur de forme », créature métamorphe. Il s’agit probablement d’une référence à Arx Fatalis ou à Baldur's Gate où l’on peut rencontrer un poulet qui se révèle finalement être un magicien[15].
    • Le Hamsterzilla est un hommage à Minsc, personnage de Baldur's Gate, qui possède un hamster dont il est convaincu qu'il s'agit d'une espèce géante et extraterrestre[44]. Le nom fait de plus référence au monstre japonais Godzilla.
    • Le « Scroll of stupidity » trouvé par la magicienne dans le Donjon est présent dans le jeu vidéo.
  • Indiana Jones
    • Le squelette d'Indiana Jones est représenté dans la clairière des mangeurs de chair humaine[57].
    • Alors que Zangdar et Reivax marchent dans des ruines, on voit gravé sur une pierre « Indy was there »[59].
  • Les Aventuriers du Survivaure:
    • Le nain raconte comment il s'est trouvé téléporté à bord du Survivaure, où il a rencontré l'équipage du vaisseau. Il a pensé d’ailleurs être chez les Elfes à cause de la phrase « paix et guérison sur ton peuple » lancée par le capitaine Bleûten[84],[27].
    • Le capitaine Bleûten et le sergent Johnson sont représentés dans Glargh[59].
    • Le droïde traducteur est représenté sur le marché aux golems[67].
  • Autres œuvres de Marion Poinsot:
    • Apparaissent à plusieurs reprises Dread Mac Farlane, le capitaine Crochet et son équipage[56],[59],[60]. Dread Mac Farlane est une histoire elle-même inspirée de Peter Pan.
    • Chaëlle, Silas et Jafu, trois personnages de la bande dessinée Chaëlle (première bande dessinée créée par Marion Poinsot) sont représentés devant Arghalion[59].
    • Messire Lorne, un autre personnage de l’univers de Katura (univers de fiction dans lequel se déroule plusieurs œuvres de Marion Poinsot, dont la BD Chaëlle), est représenté à Tourneporc et devant Arghalion[59], ainsi que sur des affiches dans divers lieux. Il convient de noter que Lorne est à l'origine un personnage de la série Angel.
  • Publicités diverses
    • On retrouve une référence à une publicité pour la boisson Orangina rouge : quand l’elfe demande pourquoi les gardes qui les poursuivent sont si méchants, le nain lui répond : « Parce que ! » [44]
    • La marque Loreliane est une référence à l'Oréal, la plus grande marque d'industrie cosmétique du monde. Des elfes sont ainsi interrompus en plein tournage d'une publicité Loreliane, dont le slogan commence par « « Loreliane, parce que » »[85],[67].
    • Le nom des Chiantos (bonbons nain qui donnent de la répartie) est dérivé la marque de bonbons Menthos[67].
    • La marmotte du chaos que l'on trouve près de la forteresse de Gzor, et spécialisée dans les emballages en aluminium, fait référence à une publicité pour le chocolat Milka[69].
    • Dans la taverne des trois princes perfides, trône dans la salle de petit déjeuner un buste de « Harry Corey ». C'est une référence à Ricoré, dont le slogan a longtemps été « L'ami du petit-déjeuner, l'ami Ricoré ».
    • L'employé de l'ambassade de Folonariel à Glargh s'appelle Jagdaniël[46].
    • À Folonariel, le Ranger découvre "la pâte à tartiner aux noisettes qui donnait envie d'en reprendre encore et encore" qui fait référence au Nutella[46].
  • Lors de la mort du ménestrel : le nain chante « Il a la bouche pleine de sang et il rit » cette chanson fait référence à « Brouillard sur le cimetière » de l’Album du Peuple (volume 2) de François Pérusse où on peut entendre : « On a la bouche pleine de sang et on rit ! », censée être une reprise des textes d’Ozzy Osbourne par Hugues Aufray[22].
  • Tarken qui rançonne les voyageurs qui ont le malheur de passer dans le bosquet de Shalwoudh fait référence à Robin des Bois qui sévit dans la Forêt de Sherwood.
  • L'elfe décrit les loisirs de son peuple, comme de peigner des poneys. Il s'agit d'une référence aux jouets Mon petit poney[24]. Des poneys ailées roses et mauves sont d'ailleurs dessinés au paradis des elfes[63].
  • Les Annales du Disque-monde: dans Chnafon, la bande croise un coffre multipode, et le nain imagine que la MORT puisse pêcher à la mouche[24]. Dans la bande dessinée, la MORT est représentée contemplant la vitrine d'un magasin de pêche[56].
  • Zangdar emploie dans son donjon des créatures démoniaques appelées Chapi Chapo maléfiques.
  • Une référence assez discrète, rend hommage au film Les Tontons flingueurs, lorsque le nain décrit la boisson dans laquelle macérait plusieurs frelons ingurgitée par le barbare. « Faut admettre, c’est plutôt une boisson d’homme. » disait le nain[25].
  • Le vampire hémophile déclare : « je ne bois jamais… de vin », réplique que l’on peut trouver dans Dracula de Bram Stoker[23]. D'une manière générale, le personnage du vampire hémophile est une caricature des personnages de vampires, avec leur discrétions, leur mondanité, et leur aptitude à terrifier leurs victimes…
  • Codie, que le ranger définit pourtant comme n'étant pas une aventurière, est, paradoxalement, dessinée sous l’apparence de Lara Croft, qui est l'archétype de la femme aventurière[35].
  • Lors du séjour de la compagnie à Waldorg, il est décrit une altercation entre un poissonnier et un forgeron, ce dernier critiquant la fraîcheur douteuse du poisson ; ceci est un clin d’œil aux querelles récurrentes entre Ordralfabétix et Cétautomatix, deux personnages de la bande dessinée française Astérix[44].
  • Au cours de la saga, la magicienne a fréquemment recours à son « guide du pistard de la Terre de Fangh », allusion au guide du Routard.
  • Dans l'illustration de la chanson « Revendications monstrueuses », une tueuse de vampires est représentée sous les traits de Buffy Summers.
  • Les fidèles du dieu Oboulous s'habillent en gris et obéissent à un chef appelé « Grand Turbineur », pastiche de Mao Zedong.
  • Rizmo Jarbé, danseur elfe ambidextre qui invente un art martial baptisé « danse de la mort » et mène une vie d'aventure, est une parodie de Drizzt Do'Urden, ainsi que Maurice Béjart, son nom étant une déformation du chorégraphe.
  • Le démon Darkness, du film Legend, apparaît pour illustrer un sort[69].
  • Les castors-ninjas mentionnés dans les chansons « La bataille de Zoug-Amag-Zlong » et « Revendications monstrueuses » renvoient aux Tortues ninja.
  • Une souris morte dans le bec d'un corbeau est représentée sous les traits de Mickey Mouse[59].
  • Dans Glargh, Kyla, Zev et Saroulemal, personnages de La Tour de Kyla, tentent de convaincre les aventuriers de se rendre à Minas T'irrite[61]. À noter que Saroulemal est lui-même inspiré de Saroumane et Minas T'irrite de Minas Tirith.
  • On peut apercevoir dans Glargh Arthéon, Oméga Zell, Sparadrap et Gaéa, les personnages principaux de la série Noob[86].
  • Armand et Cindy Trueman, le professeur Caleb et SDF-du-futur, personnages de la Flander's Company, apparaissent dans la taverne des trois princes perfides[63].
  • Gaspard et Balthazar des Palmashow apparaissent dans la taverne des trois princes perfides[63].
  • Dans Waldorg, on peut voir le 10ème Docteur (de la série Docteur Who) sortant du T.A.R.D.I.S, (son moyen de transport de l'espace ressemblant a une cabine téléphonique),ainsi que le 11ème docteur,que l'on aperçoit dans une auberge. (même album)
  • Le Conseil de Suak pullule de références : on peut citer des passages faisant clairement allusion :

John Lang tient à jour des fiches d’épisode[83] où il délivre toutes ses références musicales, littéraires et cinématographiques pour la réalisation des musiques et bruitages ses épisodes.

Et le reste…[modifier | modifier le code]

Outre les chansons du Naheulband, PoC est à l’origine de nombreux bonus détaillant la vie de la Terre de Fangh où vivent nos compagnons, notamment des articles sous forme d’encyclopédie[87] et des parodies de publicités vantant les produits les plus connus, tel le bonbon Chiantos.

Le donjon de Naheulbeuk s’est trouvé beaucoup de fans, qui contribuent à leur tour à étoffer le « monde » de Naheulbeuk. Ainsi de nombreux projets non officiels, mais autorisés par Pen of Chaos, voient le jour : dessins, jeux vidéo, jeu par forum

Il existe aussi un jeu de figurines gratuit à télécharger basé sur les règles de Frères d’Armes. Le magazine Ravage (no 17) avait aussi publié une règle de figurines sur le monde de Naheulbeuk avant que les figurines officielles ne soient sorties. Ce magazine a publié plusieurs scénarios basés dans l’univers de Naheulbeuk. Tous ces jeux ont été écrits par Patrick Receveur qui fut aussi à l’initiative des figurines en résine afin de remercier John de lui avoir permis d’écrire sur son univers. Pour la petite histoire, ce sont les croquis préparatoires des figurines qui ont servi de modèle pour les personnages des bandes dessinées.[réf. souhaitée]

Entre autres produit dérivés, on peut trouver des Tshirts, des cartes postales ou encore des figurines (produites par Fenryll).

Le donjon de Naheulbeuk est un phénomène internet qui a favorisé la création d’autres sagas audio disponible à travers le net, mais ayant aussi influencé dans la création de bandes dessinées, jeux vidéo ou films[88].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les sagas MP3 : le feuilleton sonore retrouve une seconde jeunesse, Micro hebdo no 465, article mis en ligne le 22 mars 2007.
  2. « Le phénomène Naheulbeuk », Le Point, mars 2005, [lire en ligne].
  3. Page de l’auteur sur le site officiel.
  4. À noter : la version de l’épisode en ligne est la troisième, les deux autres n’ont jamais été diffusées
  5. a et b Épisode 1
  6. Épisode 2
  7. Épisode 3
  8. Épisode 4
  9. Épisode 5
  10. Épisode 6
  11. Épisode 7
  12. Épisode 8
  13. a et b Épisode 9
  14. Épisode 10
  15. a et b Épisode 11
  16. a et b Épisode 12
  17. a et b Épisode 13
  18. Épisode 14
  19. Épisode 15
  20. Épisode 16
  21. a et b Épisode 17
  22. a et b Épisode 18
  23. a et b Épisode 19
  24. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m Épisode 20
  25. a et b Épisode 21
  26. Épisode 22
  27. a et b Épisode 23
  28. a et b Épisode 24
  29. a et b Épisode 25
  30. Épisode 26
  31. a, b et c Épisode 27
  32. a, b et c Épisode 28
  33. a et b Épisode 29
  34. a, b, c, d et e Á l'aventure, compagnons
  35. a et b La couette de l'oubli
  36. Épisode 31
  37. Épisode 33
  38. Épisode 34
  39. Épisode 35
  40. le chemin du retour à Tourneporc pendant lequel le Nain raconte les aventures d'un héros de son peuple, Goltor l'Intrépide, ainsi que deux autres épisodes se déroulant à Glargh, pendant le passage de la compagnie dans la plus ancienne et grande ville de la terre de Fangh.Épisode 37
  41. Épisode 32
  42. Épisode 36
  43. Épisode 38
  44. a, b, c, d, e, f, g et h L’Orbe de Xaraz
  45. Épisode 39
  46. a, b, c, d, e, f, g et h Le conseil de Suak
  47. Association Elfic, « Interview de Pen Of Chaos, auteur du Donjon de Naheulbeuk », sur linternaute.com,‎ 18 mai 2012 (consulté le 10 avril 2013)
  48. Article Crôm, sur l’Encyclopédie Naheulbeuk.
  49. Gurdil, au sujet duquel une chanson a été écrite : Mon Ancêtre Gurdil, que l’on peut retrouver dans l’album du Naheulband : Machins de taverne.
  50. Réponse de Pen of Chaos sur le forum Netophonix.
  51. Bien que l’on écrive lose en anglais, le mot est orthographié avec deux o dans l’article consacré à Mankdebol dans l’Encyclonebeuk, erreur commune en français sur ce mot.
  52. La liste des principaux dieux de l'univers du donjon de Naheulbeuk est ici : L'Encyclonebeuk, Théologie. D'autres sont parfois cités dans cette même encyclopédie (sans y avoir d'article dédié) ou dans les romans.
  53. a et b Tome 1: Première saison, partie 1
  54. Tome 2: Première saison, partie 2
  55. Tome 3: Deuxième saison, partie 1
  56. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Tome 4: Deuxième saison, partie 2
  57. a, b, c et d Tome 5: Deuxième saison, partie 3
  58. a et b Tome 6: Deuxième saison, partie 4
  59. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Tome 7: Troisième saison, partie 1
  60. a, b, c, d, e, f et g Tome 8: Troisième saison, partie 2
  61. a, b et c Tome 9: Troisième saison, partie 3
  62. a, b et c Tome 10: Quatrième saison, partie 1
  63. a, b, c, d, e, f et g Tome 11: Quatrième saison, partie 2
  64. a et b Tome 12: Quatrième saison, partie 3
  65. Tome 13: Quatrième saison, partie 4
  66. Encyclopédie Naheulbeuk.
  67. a, b, c, d, e, f, g et h Tome 1: L’Arrière-boutique de la Terre de Fangh : Bière, monstre, et bière
  68. a, b, c, d et e Tome 2: L’Arrière-boutique de la Terre de Fangh : Des boudins et des Elfes
  69. a, b et c Tome 3: L’Arrière-boutique de la Terre de Fangh : La vie d’aventurier'
  70. Évocation de POC sur le site du jeu de rôle papier : Jeu de rôle Donjon de Naheulbeuk, Maître du jeu confirmé.
  71. Page des vidéos sur le site Pen of Chaos.
  72. « Vidéo sur YouTube »,‎ 2010.
  73. « Lauréats sur le site du prix Merlin » (consulté le 19 décembre 2012)
  74. http://www.lexpress.fr/culture/livre/2010-2011-le-bilan-des-best-sellers_1008903.html
  75. http://le-naheulbeuk.over-blog.fr/pages/Adaptation_en_bande_dessinee-1230699.html
  76. http://www.acbd.fr/bilan/bilan-2005.html
  77. http://www.acbd.fr/bilan/bilan-2006.html
  78. http://www.acbd.fr/bilan/bilan-2008.html
  79. Article sur les tablettes.
  80. La genèse de Naheulbeuk.
  81. Épisode bonus « Naheulbeuk à l’Élysée » : l’elfe profite d’un blanc dans le discours du ranger pour passer le bonjour à son cousin « Légolas ».
  82. http://onapprendtouslesjours.blogspot.fr/2009/11/chauffe-marcel-chauffe.html
  83. a et b Fiches des épisodes.
  84. La scène n’est pas dans les aventures du donjon de Naheulbeuk, mais est dans le 7e épisode des Aventuriers du Survivaure, l’épisode du Survivaure suit ce qui se passe dans le vaisseau tandis que l’épisode du Donjon de Naheulbeuk suit ce qui se passe en terre de Fangh avant d’expliciter le lien entre les deux histoires.
  85. la fin du slogan est coupée par le nain qui dit « parce que tu ne vaux rien »
  86. Tome 9 de la bande dessinée
  87. Encyclopédie de la terre de Fangh.
  88. « À l’assaut du délirant donjon de Naheulbeuk », Article du Sud Ouest, écrit par Frédéric Sallet, paru le 23 février 2003.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]