Nahegau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Nahegau était au Moyen Âge un comté, qui comprenait le bassin de la Nahe et une grande partie de l'actuelle Hesse rhénane. Son territoire initial, qui n'atteignait pas le Rhin, a été agrandi au Xe siècle aux dépens du Wormsgau : les acquisitions furent notamment Ingelheim en 937, Spiesheim en 960, Saulheim en 973 et Flonheim en 996. Au terme de l'extension du comté, la Selz formait sa frontière sud et sa frontière avec le Wormsgau.

Le Nahegau faisait partie des possessions principales de la dynastie franconienne, à laquelle les Émichonides succédèrent à partir du milieu du XIe siècle. La famille des Émichonides se divisa ensuite entre les lignées des comtes de Veldenz, des Wildgrafen et des Raugrafen. Il est probable que les comtes de Leiningen descendent également des Émichonides.

Les comtes du Nahegau furent :

  1. Werner (mort vers 920), comte du Nahegau, du Speyergau et du Wormsgau vers 890-910, épouse une personne issue de la famille des Conradiens.
  2. Conrad le Roux (mort en 955), fils du précédent, comte du Nahegau, du Speyergau, du Wormsgau et du Niddagau, comte de Franconie, duc de Lotharingie, épouse en 947 Liutgarde de Saxe (931-953), fille du roi Otton Ier (Ottonien).
  3. Otton de Worms (mort en 1004), fils du précédent, comte du Nahegau, du Speyergau, du Wormsgau, de l'Elsenzgau, du Kraichgau, de l'Enggau, du Pfinzgau et de l'Ufgau, duc de Carinthie.
  4. Conrad II le Jeune (1003-1039), petit-fils du précédent, comte du Nahegau, du Speyergau et du Wormsgau, duc de Carinthie (1036-1039).