Nagykanizsa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nagykanizsa
Image illustrative de l'article Nagykanizsa
Blason de Nagykanizsa
(Voir carte Hongrie administrative)
Nagykanizsa
(Voir carte Hongrie topographique)
Nagykanizsa
Administration
Pays Drapeau de la Hongrie Hongrie
Comitat
(megye)
FLAG-Zala-megye.svg Zala
(Transdanubie Occidentale)
District
(járás)
Nagykanizsa
Rang Ville de droit comital
Bourgmestre
(polgármester)
Cseresnyés Péter (Fidesz-KDNP)
(2010-2014)
Code postal 8800
Indicatif téléphonique (+36) 93
Démographie
Population 49 850 hab. (1er janv. 2011)
Densité 336 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 27′ 00″ N 16° 59′ 00″ E / 46.45, 16.98333346° 27′ 00″ Nord 16° 59′ 00″ Est / 46.45, 16.983333  
Superficie 14 840 ha = 148,4 km2
Divers
Collectivités des minorités Tsiganes, Croates, Allemands (1er janv. 2011)
Identités ethniques
(nemzetiségi kötődés)
Hongrois 95,6 %, Tsiganes 0,6 %, Croates 0,6 %, Allemands 0,3 % (2001)
Religions catholiques 78,0 %, grecs-catholiques 0,2 %, réformés 2,6 %, évangéliques 2,1 %, autres confessions 0,3 %, sans religion 7,8 % (2001)
Liens
Site web www.nagykanizsa.hu
Sources
Office central de statistiques (KSH)
Élections municipales 2010

Nagykanizsa ([ˈnɒckɒniʒɒ], en allemand : Großkirchen, Groß-Kanizsa ; en croate : Kaniža ; en turc : Kanije ; en serbe : Velika Kanjiža ou Велика Кањижа, anciennement en français Canisha ou Canise[1]) est une localité hongroise, située dans le comitat de Zala. Elle compte un peu plus de 50 000 habitants. Elle est souvent appelée Kanizsa (nagy signifiant « grand »).

Elle est située non loin du lac Balaton, à proximité de la frontière croate.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom Kanizsa provient du slave (Knysa) qui signifie « appartenant à un prince ». Il fut mentionné pour la première fois en 1245. La famille Kanizsai fait bâtir un château rectangulaire sur un îlot de la rivière Kanizsa. La ville et le château connurent leur apogée dans la première moitié du XVIe siècle, quand Kanizsa devint un haut lieu du commerce avec l'Italie et la Styrie.

Szigetvár et Kanizsa devinrent les principales forteresses du sud-ouest de la Hongrie. Quand les armées ottomanes prirent le château en 1571, les habitants s'enfuirent de la ville. Le château devint le siège d'un vilayet jusqu'en 1690. La ville perdit de son importance stratégique après le départ des Ottomans et le Conseil de guerre de Vienne fit démolir le château en 1702. Au début du XVIIIe siècle, les châtelains firent venir des Allemands, des Croates et des Serbes pour repeupler la ville désertée.

En 1765, Lajos Batthyány, comte palatin de Hongrie, fit venir des Piaristes qui ouvrirent une école et un lycée. La première école de commerce de Transdanubie fut ouverte à Nagykanizsa ; elle devint une université en 1895. De nombreux anciens étudiants de cette université devinrent célèbres tels Benedek Virág, Pál Király, Ferenc Deák, Károly Kaán, Sándor Hevesi et Ferenc Mező.

Nagykanizsa connut une nouvelle phase d'intense développement dans les années 1860. Les voies ferrées reliant Nagykanizsa à Vienne, Budapest et Rijeka furent construites à ce moment-là. L'industrie et les banques se développèrent : quatre banques régionales, une banque austro-hongroise et une banque anglo-hongroise ouvrirent des bureaux dans la ville. Le téléphone interurbain fut inauguré en 1895. Un hôpital fut également ouvert cette année-là.

Des casernes furent construites durant la Première Guerre mondiale. Cela entraina la construction d'un réseau de distribution d'eau.
Kanizsa devint une ville moderne dotée d'un réseau d'égouts et de rues pavées. Mais, le Traité de Trianon qui conclut la Première Guerre mondiale eut des conséquences désastreuses pour la ville. Kanizsa devint une ville frontière coupée de sa zone de chalandise au sud et à l'ouest. Heureusement, dans les années 1930, la découverte de gisements de pétrole par l’Eurogasco (European Gas and Electric Company) permit à la ville de se reprendre. Nagykanizsa devint le principal centre de la production pétrolière hongroise.

La brasserie de Kanizsa retrouva sa réputation de produire l'une des meilleures bières du pays. Kanizsa Trend se développa et devint un fabricant de meubles connu dans toute l'Europe. L'entreprise de lampes qui allait devenir Tungsram fut fondée en 1965. Elle appartient aujourd'hui à General Electric et constitue l'une des principales usines de fabrication d'ampoules au monde. Le parc Károlyi, de belles places et un lac destiné au canotage font partie des attraits de Kanizsa.

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville de Nagykanizsa est jumelée avec[2] :

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Diderot et d'Alembert, L'Encyclopédie,‎ 1751, 1e éd., « Canischa ou Canise »
  2. Testvérvárosok

Sur les autres projets Wikimedia :