Nagata-jinja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue du sanctuaire Nagata
Vue ancienne du Nagata-jinja avec poulets

Le Nagata-jinja (長田神社 ?) est un sanctuaire shinto du district de Nagata à Kōbe, Préfecture de Hyōgo au Japon[1]. Le dieu Koto-shiru-nushi-no-kami, souvent identifié à Ebisu, y est vénéré[2].

Le sanctuaire est lié à Amaterasu, la déesse du Soleil qui passe pour avoir dit à l'impératrice Jingū qu'elle désirait un sanctuaire à Nagata[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon le Nihon Shoki, le sanctuaire Nagata est fondé par l'impératrice Jingū au début du IIIe siècle en compagnie du Hirota-jinja. En 2001, le sanctuaire célèbre ses 1.800 ans d'histoire[2].

De 1871 à 1946, le Nagata-jinja est officiellement désigné kanpei-chūsha (官幣中社?)[4], ce qui signifie qu'il se tient au deuxième rang des sanctuaires soutenus par le gouvernement et particulièrement vénérés par la famille impériale.

Le Nagata-jinja est associé au Sumiyoshi-taisha et au Ikuta-jinja.

Festivals et événements[modifier | modifier le code]

Un matsuri d'automne en octobre est un jour spécial (en'nichi) consacré au kami Kotoshironushi[5].

Au mois de février, le Tsuina-shiki Shinji est une célébration setsubun qui engage des espoirs de sécurité domestiques et d'évitement des malheurs[6]. Ce rite de purification shinto est un événement désigné patrimoine culturel immatériel de l'humanité[2]. La complexe cérémonie est une représentation en pantomime d'expulsion des démons ou des mauvais esprits[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

34° 40′ 17″ N 135° 08′ 49″ E / 34.67139, 135.14694

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Richard, Ponsonby-Fane. (1964) Visiting Famous Shrines in Japan p. 324-328.
  2. a, b et c Kobe Convention and Visitors Association, Nagata Jinja Shrine
  3. Ponsonby-Fane, p, 321.
  4. Ponsonby-Fane, p. 322.
  5. Librarie Sansaisha. (1907). « L'année 1907 au japon d'après l'ancien et le nouveau calendrier » dans 'Mélanges japonais. Vol. 4, No 13, p. 122. sur Google Livres; Encyclopedia of Shinto, En'nichi; consulté le 19 août 2011
  6. Encyclopedia of Shinto, Tsuina shiki; Engimono; consulté le 19 août 2011
  7. Ponsonby-Fane, p. 327-328.