Nagana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les films du même nom, voir Nagana (homonymie).

La nagana, ou trypanosomiase animale africaine, est une maladie parasitaire des mammifères causée par plusieurs espèces de trypanosomes, notamment par Trypanosoma brucei. L'espèce Trypanosoma vivax (en) cause principalement la nagana en Afrique de l'Ouest, bien qu'elle se soit aussi répandue en Amérique du Sud[1]. Le trypanosome infecte le sang des mammifères, provoquant de la fièvre, de la faiblesse et de la léthargie, ce qui conduit à une perte de poids et à l'anémie ; chez certains animaux, la maladie non traitée est fatale. Les trypanosomes sont transmis par la mouche tsé-tsé[2].

Un troupeau de vaches N'Dama en Afrique de l'Ouest.

Certaines races de bétail présentent une remarquable résistance à la nagana, notamment la N'Dama, une race de vache à viande d'Afrique de l'Ouest. Cela contraste avec la sensibilité des zébus d'Afrique de l'Est à cette maladie[3]. La plupart des animaux sauvages d'Afrique sont également résistants[citation nécessaire].

L'équivalent humain de la nagana est la trypanosomiase africaine humaine, aussi connue sous le nom de « maladie du sommeil », dont le vecteur est également la mouche tsé-tsé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Batista JS, Rodrigues CM, García HA, Bezerra FS, Olinda RG, Teixeira MM, Soto-Blanco B., « Association of Trypanosoma vivax in extracellular sites with central nervous system lesions and changes in cerebrospinal fluid in experimentally infected goats », Veterinary Research, vol. 42, no 63,‎ 2011, p. 1–7 (PMID 21569364, PMCID 3105954, DOI 10.1186/1297-9716-42-63, lire en ligne)
  2. « Human African trypanosomiasis (sleeping sickness) », WHO
  3. (en) Courtin D, Berthier D, Thevenon S, Dayo GK, Garcia A, Bucheton B, « Host genetics in African trypanosomiasis », Infect. Genet. Evol., vol. 8, no 3,‎ mai 2008, p. 229–38 (PMID 18394971, DOI 10.1016/j.meegid.2008.02.007)

Bibliographie complémentaire[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • WHO fact sheet on Trypanosomiasis
  • C. J. Maré, « African Animal Trypanosomiasis », University of Georgia,‎ 2005-10-14 (lire en ligne)
  • Dagmar Reduth et al., Jan G. Grootenhuis, Reardon O. Olubayo, Madhavi Muranjan, Frederick P. Otieno-Omondi, Grant A. Morgan, Reto Brun, Diana J. L. Williams et Samuel J. Black, « African Buffalo Serum Contains Novel Trypanocidal Protein », The Journal of Eukaryotic Microbiology, vol. 41, no 2,‎ 2007, p. 95–103 (PMID 8167620, DOI 10.1111/j.1550-7408.1994.tb01480.x, lire en ligne)