Nacré noirâtre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Clossiana thore

Le Nacré noirâtre (Clossiana thore) est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Heliconiinae et au genre Clossiana.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Clossiana thore a été nommé par Jakob Hübner en 1803.

Synonyme :Papilio thore Hübner, 1803; Boloria thore[1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Le Nacré noirâtre se nomme Thore's fritillary en anglais et Alpen-Perlmutterfalter en allemand[1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Clossiana thore thore présent dans les Alpes.
  • Clossiana thore borealis (Staudinger, 1861) présent dans le nord de la Scandinavie et de la Sibérie, et au Kamchatka.
  • Clossiana thore exellens (Krulikovsky, 1893)
  • Clossiana thore herculea (Fruhstorfer, 1907)
  • Clossiana thore hypercala (Fruhstorfer, 1907) dans l'Altaï.
  • Clossiana thore hyperusia (Fruhstorfer, 1907)
  • Clossiana thore karafutonis (Matsumura, 1919)
  • Clossiana thore transuralensis (Sheljuzhko, 1931) présent dans l'ouest de la Sibérie[1].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un papillon au dessus orange à roux foncé suivant les sous-espèces, à large suffusion basale de marron, et orné de dessins de couleur marron.

Le revers est plus clair, jaune orangé avec aux postérieures des lignes de taches en damier nacrées[2].

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole en une génération entre juin et début août.

Son développement demande deux saisons et le Nacré noirâtre est plus abondant un été tous les deux ans[2].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôtes sont des Viola, Viola bifolia, Viola altaica, Viola selkirkii, Viola grypoceras[2],[1].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Le Nacré noirâtre réside dans l'Arctique de l'Europe au Japon et dans quelques montagnes[1]. En Europe il forme de petits isolats dans les Alpes suisses, en Bavière, Autriche, Italie. Il est présent dans le nord de la Suède, de la Norvège et de la Finlande[2].

Biotope[modifier | modifier le code]

C'est un papillon des bordures boisées, clairières dans les Alpes, bords de rivières en Laponie.

Protection[modifier | modifier le code]

En Allemagne il figure sur la liste rouge des papillons protégés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e funet
  2. a, b, c et d Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,Tom Tolman, Richard Lewington, ISBN 978-2-603-01649-7

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, Tom Tolman, Richard Lewington, ISBN 978-2-603-01649-7