Nachtmystium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nachtmystium

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Nachtmystium, sur scène au Hole in the Sky, Bergen Metal Fest, de 2008.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Metal extrême, black metal, rock psychédélique
Années actives 2000–2014
Labels Century Media, Candlelight Records, Battle Kommand Records, Southern Lord
Site officiel battlekommand.com/nachtmystium
Composition du groupe
Membres Blake Judd
Jeff Wilson
John Necromancer
Zack Simmons

Nachtmystium est un groupe de black metal psychédélique américain, originaire de Wheaton, dans l'Illinois. Il est créé par Blake Judd et Pat McCormick et s'inspire d'un mot-valise dérivant de l'allemand Nacht (nuit) et de mystium, ressemblant à l'adjectif latin mysticum. Selon les membres fondateurs du groupe, le terme signifie « obscurité environnante »[1].

Si le groupe évolue à ses débuts dans un black metal plutôt classique, leur son a beaucoup évolué pour s'imprégner de sonorités psychédéliques, l'éloignant peu à peu de la scène black metal[2]. Le groupe est également connu pour sa présupposée appartenance à la mouvance NSBM, que les membres ont toujours contesté[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Nachtmystium est originellement fondé par Blake Judd et Pat McCormick comme projet parallèle[4],[5]. Le groupe est très grandement influencé par les groupes de la seconde vague du black metal comme Darkthrone et Burzum, comme en témoigne leur premier album low-fi Reign of the Malicious sorti en 2002[6]. L'album suivant du groupe, Demise (2004), est décrit par Judd comme « le dernier album 'raw black metal' » de Nachtmystium[7]. Les deux albums suivants du groupe, Eulogy IV (2004) et Instinct: Decay (2006), incorporent des éléments musicaux psychédéliques et expérimentaux d'usage chez d'anciens groupes comme Black Sabbath, The Doors et Pink Floyd[8][9],[10]. Instinct: Decay est généralement bien accueilli par la presse spécialisée. DEAF SPARROW Zine, félicite l'album pour son innovation[11], tandis que Decibel Magazine va beaucoup plus loin en citant Instinct: Decay comme le quatrième meilleur album de l'année 2006[12]. Le groupe fait paraître Assassins: Black Meddle, Part I le 10 juin 2008 en Amérique[10]. L'album est généralement bien accueilli, en particulier par Pitchfork Media et le Headbangers Ball de MTV, qui le qualifient d'album de l'année[13],[14].

Live at Hole In The Sky, 2008.

Le succès d'Assassins permet au groupe de se populariser. Nachtmystium joue son premier concert scandinavien à Bergen, en Norvège, au festival Hole in the Sky en 2008 avec At the Gates, Municipal Waste, et Meshuggah[15]. Nachtmystium part en tournée avec Opeth, Baroness, et High on Firedurant la première moitié de leur tournée américaine[16]. En 2009, le groupe fait paraître une version améliorée de Demise, avec deux chansons bonus[17], ainsi qu'un nouvel EP, intitulé Doomsday Derelicts[18]. Le groupe participe à deux setbacks importants entre février et mars 2009. Nachtmystium est forcé d'annuler son apparition au Scion Rock Fest d'Atlanta car ils sont accusé d'être en lien avec le National socialist black metal[19]. Plus tard le même mois, Judd se blesse à la jambe, et le groupe doit donc annuler leur tournée avec le groupe The Haunted[20]. En septembre 2009, Nachtmystium annonce une suite de l'album Assassins: Black Meddle, Part I avec un album intitulé Addicts: Black Meddle, Part II[21]. Judd commente que l'album devrait se présenter « plus rock and roll », et refléter l'intérêt du groupe envers le post-rock et la musique industrielle[21]. L'album sort le 8 juin 2010[21],[22]. Le groupe joue au festival Inferno d'Oslo, en Norvège, le 3 avril 2010[23] durant lequel ils partagent la scène avec Mayhem, Finntroll, et Taake[23].

Nachtmystium se lance dans l'enregistrement d'un nouvel album en 2011[24]. La progression de l'album est bouleversée par le départ de l'ami de longue date de Judd, Jeff Wilson, qui quitte Nachtmystium pour des raisons personnelles[25]. Au final, en 2012, Nachtmystium fait paraître son sixième album, Silencing Machine. L'album marque la séparation des deux précédents albums Black Meddle[26]. Judd décrit l'album comme « une suite de Instinct: Decay ». Il explique que l'album est « toujours autant psychédélique par-ci par-là[26]. » L'album est positivement accueilli par la presse spécialisée comme Sputnikmusic, Allmusic[27], Popmatters[28], et Pitchfork Media[29]. Anthony Fantano de The Needle Drop félicite Silence Machine pour ses « chansons bien écrites, mémorables, créatives et uniques[30]. »

Après une brève pause[31], le groupe démarre l'enregistrement d'un nouvel album en 2013[32]. Judd est arrêté le 5 octobre 2013 et accusé de vol[33],[34],[35]. Nachtmystium est forcé d'annuler leurs concerts jusqu'au 1er novembre 2013[36]. Après sa libération le 1er novembre, Judd donne de plus amples détails sur son inculpation, et révèle sa lutte contre son addiction aux drogues. Judd explique que Nachtmystium est sur le point de terminer son dernier album, The World We Left Behind, qui est programmé pour une sortie en 2014. Judd explique également son départ du groupe et la vente de sa maison à Chicago pour mieux se concentrer sur sa cure de désintoxication à durée indéterminée[37],[38]. Le 13 novembre, il annonce la séparation officielle de Nachtmystium, et remercie tous les fans pour leur soutien[39],[40],[41].

Neuf mois après la séparation de Nachtmystium, Judd souhaiterait regrouper les membres pour de futurs projets musicaux. Sa cure et le soutien des fans le motivent à continuer avec Nachtmystium. Il explique : « J'ai décidé de ne pas mettre un terme au groupe. Quand j'ai annoncé la séparation de Nachtmystium, c'était juste après avoir vécu des situations très difficiles, et j'ai décidé qu'il était temps de changer radicalement de vie[42],[43]. » The World We Left Behind est commercialisé le 5 août 2014[44]. L'album est accueilli d'une manière mitigée. Line of Best Fit félicite The World We Left Behind, expliquant que « [Nachtmystium] est revenu au style qui leur convient le mieux[45]. » Pitchfork Media cite « l'absence de transition et de séquence, le manque de concentration et de cohérence, la présence de paroles horribles et de riffs pas terribles[46]. » The Quietus explique que l'« album est terne et sans inspiration[47]. »

Fin août, de nombreux fans se plaignent de ne pas avoir reçu leur exemplaire de The World We Left Behind qu'ils avaient directement commandé à Judd[48],[49]. Avant son arrestation en 2013, les fans accusaient Judd d'escroquerie[50]. Judd explique avoir vendu tous les exemplaires et attendre après Century Media pour la livraison d'autres exemplaires[49]. Tandis que de plus en plus de fans s'interrogent sur la réception de leurs commandes, la boutique sur Facebook de Judd et Nachtmystium ferme immédiatement sans explication. Le 5 septembre, Century Media explique les détails de la situation et demande aux fans de les contacter directement concernant leurs commandes[51]. Le label annonce également leur rupture avec Nachtmystium[51]. Deadlight Entertainment, un label français, annonce également sa rupture quant à la distribution des albums et produits dérivés de Nachtmystium[52].

Style musical[modifier | modifier le code]

Le line-up de Nachtmystium change fréquemment depuis sa formation. Tandis que le groupe débute originellement dans le genre black metal, et participe à des tournées aux côtés de groupe du genre comme Angelcorpse (en), Goatwhore et Watain, Judd explique souvent ne pas avoir adopté le black metal[4]. Dans une entrevue avec DEAF SPARROW Zine, Judd explique « ce qui nous différencie du black metal, c'est le fait que nous ne soyons PAS un groupe de black metal, nous sommes un groupe de metal 'on-fait-ce-qu'on-veut'[53]. » J. Bennet de Decibel Magazine décrit le son du groupe comme du « blackadelia »[8] (une contraction de black métal et psychédélique). Jason Bracelin, du Las Vegas Review-Journal, compare les récents albums du groupe à ceux de Pink Floyd, expliquant qu'« [Assassins] est comme lorsque Pink s'oriente black[54]. » Depuis la sortie d'Assassins, des médias comme Metal Maniacs, Terrorizer, CMJ New Music Monthly et Metalkult.com, s'intéressent beaucoup plus au groupe[55]. Bien qu'ils disent ne pas appartenir au genre black metal, Carlos Ramirez du site IGN liste Assassins comme l'un des dix meilleurs albums de black metal[56]. Tear Me Down de l'album The World We Left Behind se compose de thèmes musicaux et lyriques inspirés des problèmes de Judd avec l'héroïne[57].

Liens avec le NSBM[modifier | modifier le code]

La seconde démo de Nachtmystium, Unholy Terrorist Cult, est non-officiellement réédité par Vinland Winds, un label de National socialist black metal (NSBM), en 2001. Vinland Winds grave des CD-Rs à l'insu du groupe. En 2002, leur premeir album studio, Reign of the Malicious, est distribué par le label Regimental Records, puis par Unholy Records, qui était une emprunte du label prônant le suprémacisme blanc Resistance Records collaborant avec des groupes de black metal National Socialist[58]. Judd clame ne pas associer Nachtmystium au label NSBM, et exige de Resistance Records l'arrêt de la distribution de leurs albums[59].

Membres[modifier | modifier le code]

Derniers membres[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Zion Meagher - guitare basse (2000-2001)
  • Pat « Noctis » McCormick - batterie (2000-2002)
  • Peter « Zmij » Kenar - chant (2000-2001)
  • Marcus Matthew Kolar - guitare basse (2001-2002)
  • Kriglord - guitare, claviers, chant (2001-2002)
  • Matt « Xaphar » Block - batterie (2002-2003)
  • David « Grave » Swanson - batterie (2002)
  • Andrew Markuszewski - guitare (2002-2003, 2011-2013)
  • Wargoat Obscurum - batterie (2003-2006)
  • Neill « N. Imperial » Jameson - guitare basse (2005)
  • Sinic - guitare (2006)
  • Jeff Wilson - guitare (2006-2010)
  • Sanford Parker - claviers (2008-2013)
  • Pat Clancy - guitare basse, guitare (2010)
  • Reid Raley - guitare basse (2011-2012)
  • Will Lindsay - guitare basse (2012)
  • John Porada - guitare basse (2012–2013)
  • Sam Shroyer - batterie (2013)

Membres de tournée[modifier | modifier le code]

  • Timothy « Scarecrow » Preciado - guitare (2013)
  • Pat Clancy - guitare
  • Markus Launsburry - guitare basse (2006), batterie (2009)
  • Jon Woodring - guitare basse, chant (2008-2009)
  • Zack Simmons - batterie (2008-2009)
  • Sanford Parker - claviers (2008-2011)
  • Andrew Markuszewski - guitare basse (2009-2011)
  • Charlie Fell - batterie (2009-2011)
  • Bob Fouts - batterie (2009)

Membres de session[modifier | modifier le code]

  • Charlie Fell - batterie (2011-2012)
  • Jef Stuart « Wrest » Whitehead - batterie (2010)
  • Tony Laureano - batterie (2008)
  • Scare Crow - guitare (2013)
  • Dustin Drenk - claviers (2013)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Reign of the Malicious
  • 2004 : Demise
  • 2006 : Instinct: Decay
  • 2008 : Assassins: Black Meddle, Part I
  • 2010 : Addicts: Black Meddle, Part II
  • 2012 : Silencing Machine

EP[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Nachtmystium (réédité avec Reign of the Malicious en 2004)
  • 2004 : Eulogy IV
  • 2008 : Worldfall
  • 2009 : Doomsday Derelicts

Démos[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Holocaust of Eternity
  • 2001 : Unholy Terrorist Cult

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mark Hensch, « Nachtmystium Interview », sur rocknworld (consulté le 20 décembre 2014).
  2. (en) « This Year Proving Good for Your Ears », sur Redorbit,‎ 16 juillet 2008 (consulté le 20 décembre 2014).
  3. (en) « NSBM Special Report », sur Decibel Magazine (consulté le 20 décembre 2014).
  4. a et b (en) "Nachtmystium, Official MySpace Homepage". Consulté le 20 avril 2008.
  5. « Genghis Tron & Nachtmystium Part II », Youtube, Contraband Candy,‎ 16 juin 2008 (consulté le 16 juin 2008).
  6. Mitchell Chris, « Interview with Azentrius », metalcrypt.com, The Metal Crypt,‎ 11 mars 2004 (consulté le 23 mars 2008).
  7. atmf.net "Delirium", « Nachtmystium 07/2005 », Aeternitas Tenebrarum Music Foundation,‎ juillet 2005 (consulté le 2 juin 2008).
  8. a et b J. Bennet, « Nachtmystium take underground black metal into hyperspace », Decibel Magazine,‎ 2 juin 2008 (consulté le 2 juin 2008).
  9. « Blake Judd Interview », Left Hand Path,‎ 13 août 2007 (consulté le 23 mars 2008).
  10. a et b Bob Gendron, « Nachtmystium's new album », Chicago Tribune,‎ 1er juin 2008 (consulté le 3 juin 2008).
  11. « NACHTMYSTIUM - Instinct: Decay review », DEAF SPARROW Zine,‎ 2006 (consulté le 19 juin 2008).
  12. Kory Grow, « #4 Album of the Year », Decibel Magazine,‎ 2007 (consulté le 19 août 2009).
  13. « Exclusive Podcast: Nachtmystium’s Blake Judd Discusses Black Metal, Psychedelic Art and Heavy Metal Hamburgers », Headbangers Ball's Blog,‎ 25 juillet 2008 (consulté le 15 août 2008).
  14. Brandon Stosuy, « Nachtmystium: Assassins: Black Meddle, Pt. 1 [Century Media/Candlelight; 2008] », Pitchfork,‎ 9 juillet 2008 (consulté le 11 juillet 2008).
  15. « NACHTMYSTIUM Announce US Tour With Wolves In The Throne Room », The Gaunlet,‎ 27 août 2008 (consulté le 28 août 2008).
  16. Chris Harris, « Opiate For The Masses' Manifesto Features New Bassist, Snoring Bulldogs; Plus Opeth, Slipknot & More News That Rules, In Metal File », MTV,‎ 11 juillet 2008 (consulté le 11 juillet 2008).
  17. « NACHTMYSTIUM: 'Demise' To Be Reissued With Bonus Tracks - Sep. 30, 2008 », roadrunnerrecords.com, Roadrunner Records,‎ 28 septembre 2008 (consulté le 2 octobre 2008).
  18. « News du 21 décembre 2008 », Lifeless Zine,‎ 21 décembre 2008 (consulté le 11 janvier 2009).
  19. Tom Jones, « Nachtmystium deny racism charge. Regardless, Toyota kicked them off this weekend's Scion Rock Fest », Brooklyn Vegan,‎ 27 février 2009 (consulté le 2 mars 2009).
  20. Ollie Hynes, « Nachtmystium Drops Off Tour With The Haunted », metalunderground.com,‎ 16 mars 2009 (consulté le 22 mars 2009).
  21. a, b et c « NACHTMYSTIUM To Enter Studio In January - Sep. 2, 2009 », Roadrunner Records, Blabbermouth.net,‎ 2 septembre 2009 (consulté le 26 septembre 2009).
  22. « NACHTMYSTIUM: New Album Artwork Trailer Posted », The Gauntlet,‎ 18 avril 2008 (consulté le 19 avril 2010).
  23. a et b « NACHTMYSTIUM Confirmed For Norway's INFERNO Festival - Nov. 2, 2009 », Roadrunner Records, Blabbermouth,‎ 8 novembre 2009 (consulté le 10 novembre 2011).
  24. Chris Harris, « Nachtmystium Working On New Materi », Gun Shy Assassin,‎ 4 mai 2011 (consulté le 25 mai 2011).
  25. Trevor Fisher, « Cover Story: Nachtmystium », Illinois Entertainer,‎ 1er janvier 2011 (consulté le 10 mars 2013).
  26. a et b Ty A., « Nachtmystium's Blake Judd Discusses New Album "Silencing Machine" », Metal Underground,‎ 7 juin 2012 (consulté le 10 mars 2013).
  27. Eduardo Rivadavia, « Silencing Machine – Nachtmystium », Allmusic (consulté le 15 septembre 2012).
  28. Dean Brown, « Nachtmystium: Silencing Machine », PopMatters,‎ 10 août 2012 (consulté le 15 septembre 2012).
  29. Brandon Stosuy, « Nachtmystium: Silencing Machine », Pitchfork,‎ 2 août 2012 (consulté le 15 septembre 2012).
  30. Anthony Fantano, « Nachtmystium- Silencing Machine ALBUM REVIEW », The Needle Drop, YouTube,‎ 1er août 2012 (consulté le 13 septembre 2014).
  31. Michael Nelson, « The Genocide March », Stereogum,‎ 17 mars 2013 (consulté le 10 mars 2013).
  32. Chris Harris, « Nachtmystium To Enter Studio Next Month », Gun Shy Assassin,‎ 28 juin 2013 (consulté le 28 juin 2013).
  33. « NACHTMYSTIUM Mainman Arrested On Theft Charges », blabbermouth.net,‎ 6 octobre 2013 (consulté le 6 octobre 2013).
  34. (en) « Individual Inmate Report », www2.cookcountysheriff.org/, Cook County Sheriff's Office,‎ 5 octobre 2013 (lire en ligne).
  35. Wyatt Marshall, « Nachtmystium », Brooklyn Vegan,‎ 7 octobre 2013 (consulté le 8 octobre 2013).
  36. Doug Moore, « Nachtmystium cancel CMJ appearance; Blake Judd is targeted by a t-shirt », Brooklyn Vegan,‎ 14 octobre 2013 (consulté le 14 octobre 2013).
  37. Bram Teitelman, « NACHTMYSTIUM’S BLAKE JUDD RELEASED FROM PRISON, ISSUES STATEMENT », Metal Insider,‎ 3 novembre 2013 (consulté le 3 novembre 2013).
  38. Michael Nelson, « Nachtmystium – "Voyager" (Stereogum Premiere) », Stereogum,‎ 5 novembre 2013 (consulté le 5 novembre 2013).
  39. Jason Fisher, « Nachtmystium Is No More », The Gauntlet,‎ 13 novembre 2013 (consulté le 14 novembre 2013).
  40. Doug Moore, « Nachtmystium officially calls it quits in new statement », BrooklynVegan,‎ 13 novembre 2013 (consulté le 14 novembre 2013).
  41. « NACHTMYSTIUM Is Over, Says BLAKE JUDD », Blabbermouth.net,‎ 13 novembre 2013 (consulté le 14 novembre 2013).
  42. Benjie Stewart, « Nachtmystium Interview », Metal Mayhem Underground,‎ 22 juillet 2014 (consulté le 2 août 2014).
  43. (en) Wyatt Marshall, « Blake Judd now says Nachtmystium isn't finished, but won't tour », Brooklyn Vegan,‎ 31 juillet 2014 (lire en ligne).
  44. Jeff Terich, « Nachtmystium announce final album, The World We Left Behind », Treble Magazine,‎ 3 juillet 2014 (consulté le 5 juillet 2014).
  45. Ross Horton, « Nachtmystium - The World We Left Behind », The Line of Best Fit,‎ 13 août 2014 (consulté le 6 septembre 2014).
  46. Grayson Currin, « Nachtmystium The World We Left Behind Review », Pitchfork Media,‎ 7 août 2014 (consulté le 6 septembre 2014).
  47. Dean Brown, « Nachtmystium The World We Left Behind », The Quietus,‎ 5 août 2014 (consulté le 6 septembre 2014).
  48. Gregory Adams, « Thurston Moore Announces New Caught on Tape LP, Slags Off Black Metal as "Music Made by Pussies of the Lowest Order" », Exclaim!,‎ 21 août 2014 (consulté le 6 septembre 2014).
  49. a et b Axl Rosenberg, « Nachtmystium’s Blake Judd Once Again Under Fire from Fans for Allegedly Failing to Deliver Merch », MetalSucks,‎ 25 août 2014 (consulté le 6 septembre 2014).
  50. Nelson Michael, « How Nachtmystium’s Blake Judd Betrayed The Black Metal Community And Wound Up In Jail », Stereogum,‎ 13 octobre 2013 (consulté le 6 septembre 2013).
  51. a et b « Nachtmystium: pre-order label statement », Century Media,‎ 5 septembre 2014 (consulté le 6 septembre 2014).
  52. Alexandre Martinez, « OFFICIAL STATEMENT », Deadlight Entertainment, Facebook,‎ 11 septembre 2014 (consulté le 13 septembre 2014).
  53. deafsparrow.com Staff, « Nachtmystium Interview », Deaf Sparrow Zine,‎ 2005 (consulté le 2 juin 2008).
  54. Jason Bracelin, « This Year Proving Good for Your Ears », Las Vegas Review-Journal, .redorbit.com,‎ 16 juillet 2008 (consulté le 16 juillet 2008).
  55. « Nachtmystium join Opeth, High on Fire tour », The Gauntlet,‎ 30 juillet 2008 (consulté le 30 juillet 2008).
  56. Carlos Ramirez, « 10 Great Black Metal Albums », IGN,‎ 6 janvier 2009 (consulté le 15 janvier 2009), p. 5.
  57. Chris Harris, « Nachtmystium Streaming New Track », Gunshy Assassin, gunshyassassin.com,‎ 30 juillet 2014 (consulté le 1er août 2014).
  58. (en) J. Bennett, Decibel, Mai 2006. "NSBM Special Report". Consulté le 28 septembre 2008.
  59. Miles Raymer, « A Weirder Shade of Black », Chicago Reader,‎ 7 juin 2010 (consulté le 4 juillet 2014).