Nacer Khémir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nacer Khémir à Tokyo en 2007

Nacer Khémir (النّاصر خمير), né en 1948 à Korba, est un conteur, écrivain et réalisateur tunisien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Très tôt bercé par l'univers du conte, il obtient en 1966 une bourse de l'Unesco pour étudier le cinéma à Paris[1]. En 1972, il part à la recherche des conteurs dans la médina de Tunis et ce travail de collecte lui inspirera quatre films dont le premier, L'Histoire du pays du Bon Dieu, voit le jour en 1975[1]. Avec la publication en 1975 de L'Ogresse, un conte calligraphique, il participe au renouveau du conte en France, notamment en initiant des ateliers de formation de conteurs. Conteur contemporain, il se situe toutefois dans la tradition des conteurs d'Orient et donne à entendre des adaptations des contes issus de la tradition orale tunisienne[1].

En 1982 et 1988, il raconte durant un mois Les Mille et Une Nuits au Théâtre national de Chaillot à Paris : 25 heures de récit (une histoire par soirée) dans une scénographie de Yannis Kokkos. Sa collection Les mille et une facéties de Nacer Khémir renvoie directement aux contes des Mille et Une Nuits. L'auteur y fait référence dans ses interviews comme l'un des souvenirs les plus importants de son enfance.

En 1986, il sort Les baliseurs du désert qui n'est toutefois pas projeté dans le monde arabe, ce qui pousse Khémir à s'indigner « face aux sociétés arabes mettant à l'écart leur propre culture »[1]. Le collier perdu de la colombe, qui rencontre beaucoup de succès, n'est pas non plus projeté dans le monde arabe, y compris en Tunisie[1]. Sorti en 2005, son troisième long-métrage, Bab'Aziz, le prince qui contemplait son âme, est coproduit par huit pays dont l'Allemagne, la France, la Suisse, la Belgique, les Pays-Bas et l'Iran[1].

Dessinateur et sculpteur, Khémir est aussi calligraphe[1] et expose ses travaux, notamment au Centre Pompidou en 1980 et au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'Ogresse, éd. Maspero, Paris, 1975, rééd. Syros Jeunesse, Paris, 2001
  • Paroles d'Islam : La Vérité ne peut être contenue dans un seul rêve, éd. Albin Michel, Paris, 1995
  • Chahrazade, éd. Le Mascaret, Lormont, 1998
  • L'alphabet des sables. De l'alphabet arabe comme alphabet des sables, éd. Syros Jeunesse, Paris, 1999
  • Le conte des conteurs, éd. Syros Jeunesse, Paris, 1999
  • Le juge, la mouche et la grand-mère, éd. Syros Jeunesse, Paris, 2000
  • J'avale le bébé du voisin, éd. Syros Jeunesse, Paris, 2000
  • Le conte des conteurs, éd. Syros Jeunesse, Paris, 2001
  • Le chant des génies, éd. Actes Sud Junior, Paris, 2001
  • Le Livre des génies, éd. Syros, Paris, 2001
  • La quête d'Hassan de Samarkand, éd. Actes Sud Junior, Paris, 2003

Filmographie (réalisateur)[modifier | modifier le code]

  • Les baliseurs du désert (1986)
  • Le collier perdu de la colombe (1991)
  • Bab'Aziz, le prince qui contemplait son âme (2005)

Nacer Khemir est aussi un sujet du documentaire Die Tunisreise (2007) de Bruno Moll.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (fr) Yasser Moheb, « Conteur d'Orient », Al-Ahram Hebdo, 12 avril 2006

Lien externe[modifier | modifier le code]