Nambatingue Toko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nabatingue Toko)
Aller à : navigation, rechercher
Nambatingue Toko
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom Nambatingue Tokomon Dieudonné
Nationalité Drapeau du Tchad Tchad
Naissance 21 août 1952
Lieu N'Djamena (Tchad)
Taille 1,87 m (6 2)
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1974-1975 Drapeau de la France US Albi 00- 0(-)
1975-1978 Drapeau de la France OGC Nice 099 (26)
1978 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux 009 0(1)
1978-1979 Drapeau de la France RC Strasbourg 020 0(2)
1979-1980 Drapeau de la France US Valenciennes Anzin 039 (12)
1980-1985 Drapeau de la France Paris SG 171 (43)
1985-1986 Drapeau de la France RC Paris 022 0(3)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Nambatingue Toko, de son vrai nom Nambatingue Tokomon Dieudonné, né le 21 août 1952, est un ancien joueur de football professionnel tchadien qui a effectué toute sa carrière en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cet attaquant au physique impressionnant était tentaculaire et avait une couverture de balle très dissuasive.

Débutant à Albi, il est recruté par Nice en 1975. Il est finaliste de la Coupe de France en 1978 avec ce club, avant de jouer à Strasbourg et être Champion de France en 1979 avec les Alsaciens. Il passe ensuite une saison de feu à Valenciennes pendant laquelle il marque 12 buts en 35 matchs, dont un triplé au Stade Vélodrome de Marseille pour une victoire 3-6. Malgré une souscription des supporters valenciennois, Nabatingue Toko rejoint le Paris SG : "J'ai vécu une saison extraordinaire dans le Nord mais je ne peux refuser l'offre du PSG".

Toko entre dans la légende du Paris Saint-Germain lors du premier match du club en Coupe d'Europe au Parc des Princes, le 28 septembre 1982, face au Lokomotiv Sofia. Battu 0-1 à l'aller, le PSG doit attendre la 81ème minute pour se qualifier sur un retourné de Toko qui porte alors le score à 3-1 avant la victoire finale par 5 à 1. Au journaliste d'Antenne 2 qui lui demande, en direct depuis la ligne de touche, si ce but splendide est le plus beau de sa carrière, Toko répond dans le plus grand sérieux et avec son inimitable accent : « Mais vous me connaissez, moi, j'en ai marqué des plus beaux que ça, moi »

Après la fin de sa carrière de joueur, Toko fait partie du staff du PSG jusqu'à l'arrivée du président Perpère en décembre 1998.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jacques Ferran et Jean Cornu , Football 1977, Les Cahiers de l'Équipe, 1976. cf. page 56.
  • Jacques Ferran et Jean-Philippe Réthacker, Football 85-86, Les guides de l'Équipe, 1985; cf. page 53.