Naaman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le chanteur reggae, voir Naâman.

Naaman (hébreu : נַעֲמָן - «agréable»), lieutenant de Ben-Hadad II, roi d'Aram, fut guéri de la lèpre après s’être baigné sept fois dans le Jourdain sur le conseil du prophète Élisée. On peut lire son histoire dans la Bible, Deuxième livre des Rois, chapitre 5.

Exemple[modifier | modifier le code]

Élisée refuse les présents de Naaman, par Pieter de Grebber 1630

L'histoire de Naaman peut être classée comme un exemple (Bible). Elle figure dans l'Ancien Testament (Tanakh).

Naaman vient, sur les conseils d'une de ses servantes, voir le roi d'Israël pour obtenir une guérison. Élisée, sans le recevoir en personne, l'envoie se laver sept fois dans le Jourdain[1]. D'abord surpris par la réaction du prophète, Naaman, part se laver dans le Jourdain et guérit[2]. Naaman revient vers Élisée pour lui remettre de somptueux cadeaux qu’Élisée refuse[3]. Mais Guéhazi, le serviteur d’Élisée, tente de profiter de la situation : il rattrape Naaman et lui demande, au nom de son maître un don d'argent. Naaman dupé se montre très généreux envers Guéhazi, qui de retour chez son maître cache l'argent et ment à son maître qui a deviné son action. En punition de sa cupidité et de son mensonge, Élisée condamne son serviteur à porter la lèpre de Naaman[4].

Lèpre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tzaraat.

Alors qu'il est écrit lèpre dans le nouveau testament (en grec), il est a noter que tzaraat n'était pas encore traduit par lèpre dans l'ancien testament (en hébreu). Il n'est pas mentionné explicitement de miracle, le lecteur peut y voir une guérison miraculeuse ou non, selon sa sensibilité. Dans une lecture symbolique, Naaman serait littéralement lavé de ses pêchés pour redevenir pur, et non pas soigné d'une bactérie décrite en 1873.

Références[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.