NS classe 1600/1800

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

BB 1600/1800 (NS)

BB 1756

BB 1756

Identification
Exploitant(s) Nederlandse Spoorwegen
Désignation BB 1600 à 1800
Surnom Nez cassés
Type locomotive électrique
Couplage UM2 (certaines machines fret avec couple PV)
Constructeur(s) Alsthom et MTE
sous séries
1 2 3
BB 1601 à 1658
BB 1701 à 1781 BB 1801
caractéristiques techniques sous séries
sous séries 1600 1700 1800
Nombre:
Longueur:
Largeur:
Hauteur:
Masse:
Vitesse:
58[1]
17,48 m
3,053 m
4,295 m
83 t
160 km/h
81
17,48 m
3,053 m
4,295 m
83 t
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux B'B'
Écartement standard
 Alimentation 1,5 kV CC
 Pantographes 2 * AM18B
 Convertisseurs 1 hacheur / bogie
3*(8 thyristors + 4 d'inversion)
Moteurs de traction 2 * TAB 674
1500 V autoventilé
 Puissance continue 4 400 kW
 Effort de traction démarrage : 295 kN
vitesse max : 88 kN
 Transmission anneau dansant
Empattement 9,694 m
 Empattement du bogie 2,800 m
 Diamètre des roues Ø1250
Vitesse maximale km/h km/h

Les classes 1600, 1700 et 1800 sont des locomotives électriques utilisées par Nederlandse Spoorwegen, l'opérateur historique des chemins de fer des Pays-Bas.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, le besoin de renouvellement de locomotives âgées entraîne les NS à chercher une machine. À la même époque, la Société nationale des chemins de fer français réceptionne la série BB 7200 qui donne entière satisfaction. Les deux réseaux utilisant le même courant d'alimentation, le 1,5 kV, la société néerlandaise décide de commander les mêmes machines.

La première série, 1600, est polyvalente, utilisée pour train à deux niveaux réversibles ou sur de lourds trains de fret.

La seconde série, 1700, est dédiée à la traction de rames réversibles à deux niveaux. Elles reçoivent pour cela, un attelage automatique. Au cours des années 1990, les NS commandent une nouvelle série, les mDDM pour prendre ce rôle et les 1700 retrouvent un rôle semblable aux 1600.

Lors de la séparation des activités, une partie du parc est reversée à Railion, issu de la fusion des branches fret des NS et de la DB. Depuis, Railon est devenue DB Schenker Rail.

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Collardey, « Les 1600 NS partagées entre le fret et le trafic voyageur », Rail Passion, no 54,‎ décembre 2001, p. 24 (ISSN 1261-3665)

Articles connexes[modifier | modifier le code]