NGC 6822

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Coordonnées : Sky map 19h 44m 57.8s, −14° 48′ 11″

Galaxie de Barnard
NGC 6822
Image illustrative de l'article NGC 6822
Vue de la galaxie de Barnard depuis l'ESO[1]
Découverte
Découvreur(s) E. E. Barnard
Date 17 août 1881
Désignations NGC 6822
IC 4895
MCG -02-50-006
PGC 63616
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite 19h 44m 57,8s[2]
Déclinaison −14° 48′ 11″[2]
Coordonnées galactiques = 25,3400 · b = -18,3993[2]
Vitesse radiale -48 ± 14 km/s[2]
Distance 500±10 kpc (∼1,63 millions d' a.l.)[3],[4],[5]
Magnitude app. 9.31[6]
Dimensions app. 14,79 × 13,18 minutes d'arc[2]
Constellation Sagittaire
Caractéristiques
Type IB(s)m[6]

La galaxie de Barnard, également désignée par NGC 6822 et IC 4895, est une galaxie irrégulière barrée du Groupe local située à environ environ 500 kpc (∼1,63 millions d' a.l.) de la Voie lactée dans la constellation du Sagittaire. Découverte en 1881 par Edward Emerson Barnard, c'est l'une des galaxies les plus proches de la nôtre. Sa composition et sa morphologie sont semblables à celle du Petit Nuage de Magellan. Elle ne contient que 10 millions d'étoiles environ, dont la majorités sont des étoiles jeunes.

En 1925, Edwin Hubble identifia 15 étoiles variables dans cet objet[7], dont 11 céphéides qui, par application de la relation période-luminosité, permirent d'évaluer le module de distance de cette structure et d'en déduire un éloignement supérieur à environ 214 kpc (∼698 000 a.l.) à l'époque, c'est-à-dire bien au-delà des Nuages de Magellan, et bien au-delà également de la taille de l'Univers de 300 000 années-lumière proposée alors par Harlow Shapley dans le Grand Débat ; cette découverte ouvrit la voie à la compréhension de la nature extragalactique de ce qu'on appelait alors les « nébuleuses spirales » telles que la galaxie d'Andromède et la galaxie du Triangle, et par là même fit prendre conscience de la taille réelle de l'Univers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Observatoire européen austral – 14 octobre 2009 « Barnard's Galaxy ».
  2. a, b, c, d et e (en) NGC 6822 sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg
  3. (en) Karachentsev, Karachentseva, Huchtmeier et al., « A Catalog of Neighboring Galaxies », The Astronomical Journal, vol. 127, no 4,‎ avril 2004, p. 2031-2068 (lire en ligne) DOI:10.1086/382905
  4. (en) Cannon, Walter, Armus et al., « The Nature of Infrared Emission in the Local Group Dwarf Galaxy NGC 6822 as Revealed by Spitzer », The Astrophysical Journal, vol. 652, no 2,‎ 1er décembre 2006, p. 1170-1187 (lire en ligne) DOI:10.1086/508341
  5. (en) I. D. Karachentsev et O. G. Kashibadze, « Masses of the local group and of the M81 group estimated from distortions in the local velocity field », Astrophysics, vol. 49, no 1,‎ 2006, p. 3-18 (lire en ligne) DOI:10.1007/s10511-006-0002-6
  6. a et b (en) NASA/IPAC EXTRAGALACTIC DATABASE « NGC 6822 ».
  7. (en) Edwin P. Hubble, « NGC 6822, a remote stellar system. », The Astrophysical Journal, vol. 62,‎ décembre 1925, p. 409-433 (lire en ligne) DOI:10.1086/142943
Sextans B Sextans A Voie lactée Leo I Grand Chien (galaxie naine) Leo II NGC 6822 Phénix (galaxie naine) Toucan (galaxie naine) Galaxie de Wolf-Lundmark-Melotte Baleine (galaxie naine) IC 1613 Sagittaire (galaxie naine irrégulière) Verseau (galaxie naine) Galaxie du Triangle NGC 185 NGC 147 IC 10 Galaxie d'Andromède NGC 205 Leo A NGC 3109 Machine pneumatique (galaxie naine) Poissons (galaxie naine) Pégase (galaxie naine) Andromeda II Andromeda III Andromeda I
À propos de cette image
Carte interactive du Groupe local. Cliquer sur les galaxies elles-mêmes — et non sur leur libellé — pour accéder à leur page.

Sur les autres projets Wikimedia :