NCSM Haida (G63)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

43° 16′ 31″ N 79° 51′ 19″ O / 43.27531, -79.85538 ()

NCSM Haida
Image illustrative de l'article NCSM Haida (G63)
Le NCSM Haida en mouillage au port d'Hamilton

Autres noms G63
Histoire
A servi dans Pavillon de la Royal Navy Royal Navy
Pavillon de la marine canadienne Forces canadiennes
Lancement 25 août 1942
Statut Musée à Hamilton (Ontario)
Caractéristiques techniques
Type Destroyer
Longueur 115 mètres
Maître-bau 11,4 mètres
Tirant d'eau 2,9 mètres
Déplacement 2 000 tonnes
Propulsion Deux turbines à vapeur Parsons
Puissance 2 × 20 000 shp
Vitesse 36,5 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement Initial: 6 canons de 120 mm, 2 canons de 102 mm, 4 canons de 40 mm, 10 canons de 20 mm, 4 tubes lance-torpilles de 533 mm, grenades sous-marines
Années 1950: 4 canons de 102 mm, 2 canons de 76 mm calibre 50, 4 canons Bofors de 40 mm, 2 canons Oerlikon de 20 mm, 2 mortiers Squid anti sous-marins, 4 tubes lance-torpilles de 533 mm.
Autres caractéristiques
Équipage 20 officiers et 230 hommes du bord
Chantier naval Vickers Armstrong Ltd à Newcastle upon Tyne (Angleterre)
Coordonnées 43° 16′ 31″ N 79° 51′ 19″ O / 43.2753, -79.8554 ()43° 16′ 31″ Nord 79° 51′ 19″ Ouest / 43.2753, -79.8554 ()  

Le NCSM Haida (G63) était un navire de la Marine royale canadienne. Il a coulé le plus gros tonnage de surface de toute l'histoire militaire du Canada[1]. Le Haida est le seul survivant de la classe Tribal. Entre 1937 et 1945, il y eut 27 destroyers de ce type construits pour la Royal Navy, la Marine royale canadienne et la Royal Australian Navy.

Opérations[modifier | modifier le code]

Après avoir été construit à Newcastle upon Tyne en Angleterre pour la Marine royale canadienne, le Haida fut assigné à la 10e flottille de destroyers stationnée à Plymouth en Angleterre au début de l'année 1944. Il eut une brillante carrière au cours de la Seconde Guerre mondiale. En effet, il reçut le surnom du navire « le plus combattant de la Marine royale Canadienne » (« The Fightingest Ship in the RCN ») après avoir coulé 14 navires ennemis au cours de patrouilles dans la Manche et le golfe de Gascogne. Il effectua également deux services militaires pendant la guerre de Corée.

Retrait du service actif[modifier | modifier le code]

Après sa mise en retraite, le navire fut cédé à une organisation publique qui cherchait à en faire un musée. Le Haida fut décommissionné le 11 octobre 1963, emmené à Toronto en Ontario et mouillé à quai le long de la rue York. Lorsque l'organisation Haida Inc. connut des difficultés financières en 1970, le gouvernement provincial reprit la possession du navire et le déplaça vers la place Ontario où il fut ouvert au public à partir de 1971 au titre d'attraction au sein du parc gouvernemental. Il fut également utilisé comme complexe d'entraînement pour les Cadets de la Marine royale canadienne.

Il fut ouvert au public jusqu'en 2002, date à laquelle le navire fut acquis par l'agence gouvernementale Parcs Canada qui entreprit une restauration de son blindage et de sa superstructure pour un coût total de cinq millions de dollars. Le 30 août 2003, le soixantième anniversaire de son enrôlement dans la Marine royale canadienne, fut le témoin de son transfert vers Hamilton où le navire devint le point central d'un front de mer revitalisé.

En juillet 2006, le NCSM Haida fut couplé avec le destroyer polonais ORP Błyskawica (en) lors d'une cérémonie à Gdynia en Pologne. Les deux navires avaient servi au sein de la 10e flottille de destroyers pendant la seconde guerre mondiale. Plusieurs anciens membres d'équipage étaient présents ainsi qu'un large public. Une cérémonie analogue est prévue au Canada en 2007.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) H.M.C.S. Haida (DDE 215), Historic Naval Ships Association

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]