N'Fiss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
N'Fiss
(N'Fis, Nfiss, etc.)
L'oued N'Fiss à Tazalt
L'oued N'Fiss à Tazalt
Caractéristiques
Longueur ?
Bassin 1 692 km2
Bassin collecteur Tensift
Débit moyen ?
Organisme gestionnaire Agence du Bassin hydraulique du Tensift
Cours
Confluence Tensift
Géographie
Pays traversés Maroc
Région Marrakech-Tensift-Al Haouz

L’oued N'Fiss est un cours d'eau marocain de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz qui descend du Haut Atlas et se jette dans le Tensift, en rive gauche, à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Marrakech.

Cours[modifier | modifier le code]

Le N'Fiss prend sa source sur le flanc oriental du djbel Tichka (ou Touchka) et coule d'abord vers l'est. Au bas du col du tizi N'Test, il oblique vers le nord-est. La route R 203 qui descend du col en direction de Marrakech emprunte sa vallée, à travers le pays Goundafa ; les kasbahs des Goundafa dominent son cours en amont d'Ijoukak. Après Ouirgane et son barrage, tandis que la R 203 continue vers le nord-est, le N'Fiss se dirige vers le nord, traverse des gorges et alimente la retenue du barrage de Lalla Takerkoust. Au-delà du barrage, il débouche dans la plaine du Haouz et oblique légèrement, puis plus nettement, vers le nord-ouest. Après avoir été franchi par la route de Marrakech à Agadir et Essaouira (N 8), puis par l'autoroute A7, il rejoint le Tensift.

Affluents[modifier | modifier le code]

Le N'Fiss reçoit un certain nombre d'affluents, ruisseaux au débit irrégulier descendant des pentes du Haut Atlas. Parmi eux, les plus importants sont, en rive droite, l'oued Agoundis, qui prend sa source sur le flanc sud du Toubkal et rejoint le N'Fiss à Ijoukak, et, en rive gauche, l'oued Amizmiz, qui arrose la ville du même nom et se jette dans la retenue du barrage de Lalla Takerkoust.

Barrages[modifier | modifier le code]

Deux barrages importants sont situés sur le cours du N'Fiss, l'un est situé près d'Ouirgane, l'autre, plus en aval, est le barrage de Lalla Takerkoust, qui a remplacé un équipement plus ancien, connu à l'époque du Protectorat comme le barrage de Cavagnac.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mustapha Aichane, Le Bassin versant du N'fis à l'amont du barrage Lalla Takerkoust, Haut Atlas, Maroc : étude de l'écoulement et de ses conditions géographiques dans un bassin versant méditerranéen montagnard, 4 microfiches, Lille, ANRT, 1987 (Thèse de 3e cycle, géographie et aménagement, Toulouse 2, 1986).

Lien externe[modifier | modifier le code]