Nœud de Ranvier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir nœud et Ranvier.
Structure typique d'un neurone

Un nœud de Ranvier, du nom de son découvreur Louis-Antoine Ranvier, est un amincissement de la gaine de myéline entourant un axone dans le système nerveux, il permet la conduction saltatoire d'un influx nerveux (potentiel d'action).

Le prolongement des neurones servant à propager l'influx nerveux s'appelle un axone, cet axone est entouré d'une gaine isolante appelée gaine de myéline. Les points où cette gaine s'interrompt laissant l'axone à nu, s'appellent un nœud de Ranvier. Ce sont des points où sont concentrés la plupart des canaux sodiques (membrane nodale) et potassiques (membrane para-nodale) car c'est à ces endroits que se forme l'influx nerveux.

Cet influx voyage de nœud en nœud, ce qui augmente considérablement la vitesse de propagation de l'influx, on appelle ce mode de déplacement la conduction saltatoire.

Les nœuds de Ranvier sont différents selon qu'ils se situent dans le système nerveux périphérique (SNP) ou central (SNC). À l'inverse du SNC, les nœuds de Ranvier du SNP sont étroits, leurs gaines de myélines sont longues.

Articles connexes[modifier | modifier le code]