Núria Añó

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Núria Añó

Description de cette image, également commentée ci-après

Núria Añó en 2009

Activités romancière
Naissance 10 février 1973
Lleida, Catalogne, Espagne
Langue d'écriture Catalan
Genres dramatique

Núria Añó (née à Lleida le 10 février 1973) est une femme de lettres catalane, auteur de romans. Ses premiers années, jusqu’à dix-neuf ans elle habite au village de Mollerussa. Elle a étudié allemand et philologie catalane et actuellement habite à la ville de Lleida, ou elle travaille à la fois d’écrivain et traductrice.

Añó publié la première nouvelle le 1990. Après, certaines de ses nouvelles ont été publiées dans recueils. Le 1996, elle reçut le 18e Prix Joan Fuster d’Almenara. La nouvelle 2066. Comença l’etapa de correcció (2066. Objectif réforme)[1] a été publié dans le magazine européen Café Babel et traduit en français, anglais, espagnol, italien, allemand et polonais. Aussi Présage a été publié en anglais.

Son premier roman Els nens de l’Elisa était troisième finaliste dans le 24e Prix Ramon Llull[2] de Littérature Catalane, l’un des plus importants en langue catalane, et publié par l’éditorial Omicron en 2006. L'escriptora morta a été publié en 2008 sur la même maison d'édition et Núvols baixos, en 2009. La mirada del fill (Abadia, 2012) est son roman plus récent.

Themes[modifier | modifier le code]

Elle publie Els nens de l’Elisa (Les enfants d’Elise) en 2006, où elle se penche sur la vie d’une instructrice et sur la problématique des adolescents.

Son deuxième roman arrive en 2008, L’escriptora morta (L’écrivaine morte) ; elle y retrace le portrait d’une femme vouée à l’écriture qui s’est chargée d’élever toute seule sa fille et qui en paie les conséquences ; le roman présente un véritable questionnement sur la vie et le métier d’écrivaine. Elle parle « des réalités et des fictions comme des parties inséparables en matière littéraire, mais aussi de la lutte intérieure et constante qui se cache derrière toute œuvre lorsqu’écrire est devenue nécessaire pour se sentir vivante, pour exister, si on vous le permet. Ecrire parce qu’on ne peut pas faire autrement. »[3]

Dans Núvols baixos (Nuages bas) elle y aborde le retour au passé d’une actrice un peu mûre. Retrouver les amies, retrouver l’enfance et l’adolescence bouleverse tout le petit monde de son village. Núria Añó aime étudier l’univers féminin, observer le comportement des femmes, y trouver une explication ou une raison d’être. Elle le fait avec un regard à la fois objectif et passionné en partageant leurs préoccupations, leurs amours et leurs hantises.

Dans son dernier roman La mirada del fill (Le regard du fils) elle pose le problème de l’adoption et creuse profondément l’univers familial : rapports entre parents et enfants, rapport entre la mère et la fille, les mystères du couple… A travers les personnages féminins, Paule, la mère, Véra, la grand-mère, Sophie, la petite-amie, elle fait avancer l’action et nous mène vers le dénouement quand le fils est sur le point de quitter l’adolescence et de pénétrer dans le monde des adultes.

Style littéraire[modifier | modifier le code]

Añó aime créer des personnages que l’on trouve bien réels avec quelque particularité imprévisible. En tant que personnages certains sont assez atypiques, incompris, solitaires, ce sont plutôt des personnes seules, d’où le fait qu’ils suscitent généralement plus d’intérêt que l’intrigue. Son analyse est riche en psychologie, très soignée, ne laissant rien au hasard, avec un style rigoureux et pénétrant.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Lluvia de primavera, La República Literaria 1991.
  • Dones i Literatura a Lleida, Ajuntament de Lleida, 1997 (ouvrage collectif).
  • VIII Concurs de Narrativa Mercè Rodoreda, Ràdio Molins de Rei, 1997 (ouvrage collectif).
  • Estrenes, Universitat de Lleida, 2005 (ouvrage collectif).
  • 2066. Objectif réforme, Cafebabel, Paris, 2006.
  • Escata de drac, Ajuntament de Lleida, 2012 (ouvrage collectif).
  • Fábula, núm. 35, Université de La Rioja, 2013 (ouvrage collectif).
  • Presage, When Women Waken, 2013.

Romans[modifier | modifier le code]

Essai[modifier | modifier le code]

  • Des lettres et des femmes... La femme face aux défis de l'histoire, Peter Lang, 2013 (ouvrage collectif) (ISBN 978-3-0343-1367-4)

Références[modifier | modifier le code]

  1. 2066, objectif réforme". Cafebabel, le 19 Juin, 2006.
  2. "Deu obres passen a la recta final del Premi Ramon Llull". Vilaweb, le 28 janvier, 2004.
  3. "Encre aux doigts" Dans le livre Des lettres et des femmes... La femme face aux défis de l'historie, Berne, Peter Lang, 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]