Névralgie d'Arnold

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La névralgie d'Arnold ou arnoldalgie ou névralgie du grand occipital est une neuropathie périphérique du cou et de la tête. Elle est à l'origine de douleurs classiquement vives et intenses, unilatérales, dans le territoire du nerf grand occipital (d'Arnold), allant de la partie latérale haute de la nuque jusqu'au sommet du crâne et parfois l'œil. La douleur est souvent décrite comme étant à type de « décharges électriques » ou de « brûlures ».

Le diagnostic est souvent posé par élimination[1].

Les causes et mécanismes entraînant cette douleur sont discutés.

Traitement[modifier | modifier le code]

Lorsque la symptomatologie dure depuis plus de 3 mois, il s'agit d'un syndrome douloureux chronique qui nécessite une prise en charge idéalement multidisciplinaire, associant des techniques médicamenteuses et surtout non médicamenteuses. Le traitement médicamenteux repose sur les antalgiques (paracétamol voire morphinique), les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les anticontracturants. Le traitement non médicamenteux repose sur le massage, la rééducation, la mobilisation, la reprise précoce d'activité, les infiltrations articulaires de corticoïdes (éventuellement associés à des anesthésiques), les manipulations vertébrales (prudentes, par un praticien expérimenté), les techniques de contre-stimulation et exceptionnellement la chirurgie[1].

Diagnostic différentiel[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b M. Besignor « La névralgie d'Arnold » Le médecin généraliste et la douleur, no 1, sept 2000, Institut UPSA de la douleur.
  2. a, b et c Gilles Géraud, Nelly Fabre, Guide pratique des migraines et céphalées Névralgie d'Arnold

Articles connexes[modifier | modifier le code]