Nélée de Scepsis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nélée (homonymie).

Nélée de Scepsis est un philosophe grec du IVe siècle av. J.-C. Il a été l'un des philosophes aristotéliciens les plus actifs.

Fils de Coriscos, un disciple de Socrate[1], il fut disciple à la fois d’Aristote et de Théophraste qui lui légua la bibliothèque et les manuscrits autographes d’Aristote qui en faisaient partie. Lorsque Nélée quitta Athènes pour revenir dans sa famille, à Scepsis, il emporta ces livres, que ses descendants auraient cachés afin qu’ils ne soient pas emportés par les Attalides à l’époque de la fondation de la bibliothèque de Pergame. Les ouvrages ne furent retrouvés que longtemps après, dans le cellier des descendants de Nélée, et achetés par Apellicon de Téos[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aristote l’a cité, selon le Commentaire de saint Thomas d'Aquin aux huit livres de la Physique d’Aristote (codex 167 de Photios : Jean Stobée.)
  2. Strabon, Géographie [détail des éditions] [lire en ligne], Livre XIII, I, 54
  3. Werner Jaeger, Aristote, Fondements pour une histoire de son évolution, édition L'Éclat, 1997, p. 114.