Nébias

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nébias
Blason de Nébias
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Aude
Arrondissement Limoux
Canton Quillan
Intercommunalité Communauté de communes Aude en Pyrénées
Maire
Mandat
Yvon Marleix
2014-2020
Code postal 11500
Code commune 11263
Démographie
Gentilé Nébiassais
Population
municipale
269 hab. (2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 53′ 51″ N 2° 06′ 59″ E / 42.8975, 2.1164 ()42° 53′ 51″ Nord 2° 06′ 59″ Est / 42.8975, 2.1164 ()  
Altitude Min. 509 m – Max. 1 121 m
Superficie 12,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nébias

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nébias

Nébias est une commune française, située dans le département de l'Aude en région Languedoc-Roussillon.

Ses habitants sont appelés les Nébiassais.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Nébias est traversée par la ligne de partage des eaux Atlantique-Méditerranée qui coupe le village en deux. Elle est symbolisée par une fontaine particulière. Le territoire est soumis à trois influences climatiques: méditerranéenne-océanique et montagnarde. Le sud de la commune (hêtraie-sapinière) fait partie du massif forestier du pays de Sault. Il n'y a pas de cours d'eau autres que des ruisseaux non pérennes.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Nébias (Aude).svg

Blasonnement de la commune : De sinople au pal bretessé d'argent.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1959 1983 Pierre Bastié PS Sénateur
1989 1995 Yves Bastié PS Conseiller régional
1995 2001 Jean Pierre Pardo Divers gauche  
2001 2008 Louis Salavy SE  
2008 En cours Yvon Marleix UMP  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 269 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
700 585 581 651 704 760 763 735 668
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
686 714 706 752 736 671 602 528 546
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
428 431 406 375 346 348 320 300 270
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
223 237 285 284 247 244 256 255 269
2011 - - - - - - - -
269 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château du XIIIe siècle modifié jusqu'au XIXe (Famille de Mauléon)
  • Eglise très ancienne reconstruite fin XIXe siècle: 1 cloche, 2 lustres et la table sainte classés à l'inventaire supplémentaire.
  • Chapelle Sainte-Claire du XVIe siècle avec une antériorité non datée.
  • Plusieurs fontaines et lavoirs au village et au hameau de Lafage (Fontaine- abreuvoir ronde dite de l'Église, fontaine-abreuvoir à 3 bassins rectangulaires dite du Griffoul au bas du village (sud), très ancien lavoir à deux bassins au hameau de Lafage)
  • Le site du moulin à vent dominant le village d'où part le "Sentier Nature" est un site très ancien. Les vestiges de deux moulins ont été restaurés entre 1997 et 2003 ainsi que le fortin de l'armée allemande installé en poste de défense anti-aérienne en 1942.
  • Il ne faut pas manquer de visiter, à partir de Nébias, le Sentier Nature et en particulier le Labyrinthe Vert qu'il traverse. Il s'agit d'un chemin tortueux traversant un relief rocheux très particulier, qui s'enfonce dans une forêt de buis, de chêne et d'autres végétaux de la flore locale. On découvre au fil de son parcours, une série de clairières de toute beauté. La présence humaine depuis des siècles dans ces lieux fait penser au marcheur, qu'il pose ses pieds sur les mêmes pierres que celles qui étaient foulées par les gens du Moyen Âge et peut être de bien avant. Outre le Labyrinthe Vert il faut parcourir le "Cami Salvatge"aux rochers"nommés", rester méditer sur "le Grand Lapiaz" ou dans le "Clot des Encantados" pas loin du Sapin Harpe[3].

En allant plus loin que le tracé de ce chemin qui a été ouvert en 1987, il est possible de rejoindre le château de Puivert,soit par un chemin forestier non balisé prolongeant le Sentier Nature" au niveau de la Borde d'en Dominique, soit par le sentier Cathare situé au sud et venant de la chapelle Sainte-Claire.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  3. Conception du Sentier Nature/Labyrinthe : Louis Salavy. Réalisation avec le concours de Jean-Luc Fiol (ONF)pour la totalité du S.N.,Jean-Pierre Pardo et Sylvain Salavy pour le Cami Salvatge et le Labyrinthe,les bénévoles associatifs.Financement: Conseil Général de l'Aude,Commune de Nébias,Communauté de Communes"Aude en Pyrénées".

Liens externes[modifier | modifier le code]