Myxoedème prétibial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Myxoedème prétibial
Classification et ressources externes
Myxedema.jpg
Myxoedème
CIM-10 G72.3
CIM-9 242.9
DiseasesDB 29122
eMedicine derm/347 
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Le myxoedème prétibial est une dermatose infiltrante, une complication rare de la maladie de Basedow[1] avec un taux d'incidence d'environ 1 à 4 % des patients.

Présentation[modifier | modifier le code]

Il se présente habituellement comme une induration de la peau cireuse, décolorée, classiquement décrite comme ayant une peau dite d'orange (peau d'orange) apparaissant sur la face antérieure des jambes, diffusant sur le dos des pieds, ou comme un oedème étendu, non piqué de la peau dans les mêmes territoires[2]. Dans les cas avancés, il peut s'étendre à la partie supérieure du tronc (torse), aux membres supérieurs, au visage, cou, dos et aux oreilles.

Ces lésions sont connues pour disparaitre très lentement en appliquant de la vaseline sur la zone affectée qui pourrait soulager les sensations de brûlure et les démangeaisons. On les trouve parfois dans la maladie non-thyrotoxique de Basedow, la thyroïdite de Hashimoto et la dermite de stase. Le sérum contient des facteurs circulants qui stimulent les fibroblastes à augmenter la synthèse des glycosaminoglycanes.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Une biopsie de la peau affectée révèle la présence de mucine dans le derme et l'hypoderme. Il n'y a pas d'augmentation du nombre de fibroblastes. Au fil du temps, une hyperkératose secondaire peut apparaitre, qui peut devenir verruciforme. Beaucoup de ces patients peuvent aussi avoir une dermite de stase coexistante. Des tests d'élasticité révèlent une réduction des tissus élastiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Prajapati VH, Mydlarski PR, « Dermacase. Pretibial myxedema », Can Fam Physician, vol. 54, no 3,‎ mars 2008, p. 357, 369 (PMID 18337527, PMCID 2278349, lire en ligne)
  2. (en) Rongioletti F, Rebora A, Dermatology, St. Louis, Mosby,‎ 2007, 616–7 p. (ISBN 1-4160-2999-0), « Mucinoses »