Myson de Chénée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Myson de Chénée (en grec ancien Μύσων ὁ Χηνεύς / Músôn o Khêneús) vivait au VIe siècle av. J.-C. D'après Sosicrate, qui cite Hermippe le Borgne, Myson est fils d'un homme appelé Strymon, tyran de sa patrie[1]. Toutes les sources s'accordent pour dire que Myson était un fermier[2],[3]. Il mourut à 97 ans.

Dans Protagoras, Platon place Myson de Chen au nombre des Sept Sages de la Grèce, à la place de Périandre. L'oracle de Delphes proclama Myson l'homme le plus sage de Grèce lorsqu'il fut consulté par Anacharsis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Diogène Laërce, Vies, doctrines et sentences des philosophes illustres [détail des éditions] [lire en ligne] (Livre I, Ch. 9).
  2. On le dit aussi né dans le village de Chen, mais aucune source ne précise si Chen est en Laconie ou en Crète.
  3. Diogène Laërce, I, 106-108. Voir aussi James Adam, Platonis Protagoras, Cambridge University Press, 1893, p. 159. Diodorus Siculus, de Virt. et Vit. ; Pausanias, Description de la Grèce [détail des éditions] [lire en ligne], X, 24, 1 ; Clément d'Alexandrie, Stromates [(en) lire en ligne], i. p. 299[Où ?] ; Étienne de Byzance, χην and ητια[Où ?].