Myroslav Skoryk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Myroslav Skorykukrainien : Мирослав Михайлович Скорик

Naissance 13 juillet 1938
Lviv, Ukraine
Activité principale Compositeur
Style Musique moderne
musique symphonique, musique de chambre
Activités annexes pianiste, chef d’orchestre, professeur de composition
Lieux d'activité Lviv et Kiev, Ukraine
Années d'activité Depuis 1960
Formation Conservatoire de Lviv, Conservatoire de Moscou
Maîtres Dmitri Kabalevsky, Adam Sołtys, Stanislav Liudkevych (en), Roman Simovych (en)
Enseignement Conservatoire de Lviv, Académie nationale P.I. Tchaïkovski de Kiev

Miroslav Skoryk (ukrainien : Мирослав Михайлович Скорик, né le 13 juillet 1938[1] à Lviv) est un compositeur ukrainien. Il est aussi pianiste, chef d’orchestre et professeur de composition à l’Académie nationale P.I. Tchaïkovski de Kiev.

Enfance[modifier | modifier le code]

Miroslav Skoryk est né le 13 juillet 1938 à Lviv (Ouest de l'Ukraine) qui était à cette époque sous contrôle polonais[1]. Son père était historien et ethnographe et sa mère chimiste. Ses parents étaient amateurs de musique (son père jouait du violon et sa mère du piano)[réf. souhaitée]. La grande-tante maternelle de Miroslav Skoryk était la soprano ukrainienne Solomiya Krushelnytska (en)[1].

En 1939, Lviv fut occupée par l'Union soviétique, puis en 1940 par les Nazis. Sous l’occupation nazie, la famille Skoryk a clamé son opposition au régime soviétique.[réf. nécessaire] Au retour des forces soviétiques, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, la famille Skoryk a été déportée en Sibérie en 1947[1]. Suite à la mort de Joseph Staline en 1953, Miroslav Skoryk fut autorisé en 1955 à retourner à Lviv[1]. Son grand frère émigra en Australie.

Études de troisième cycle et premières œuvres[modifier | modifier le code]

Skoryk commença à apprendre la musique en 1945 au conservatoire de Lviv[1]. De 1955 à 1960, Skoryk repris ses études au Conservatoire de Lviv, étudiant la composition avec Adam Sołtys (1890-1968) et l'histoire et la théorie de la musique avec avec le professeur Stanislav Liudkevych (en)[1]. Il eu également Roman Simovych (en) comme professeur[1]. Le morceau d'examen final de Skoryk était une cantate Vesna - Весна (Printemps), sur les vers d'Ivan Franko pour solistes, chœur et orchestre symphonique. Skoryk écrivit de la musique pour piano pendant ce temps dont un cycle de pièces de piano V Karpatakh - В Карпатах (Dans les Carpates) et la Sonate de Piano en Do montrant ainsi une prédilection vers ce genre.

De 1960 à 1963, Skoryk rejoignit un programme de recherche au Conservatoire de Moscou où il étudia avec le compositeur Dmitri Kabalevsky[1]. Pendant ce temps, Skoryk composa de la musique dans différents styles : symphonique, chambre et chant. Quelques œuvres de cette période incluent la « Suite en ré majeur pour Cordes », la « Sonate No 1 pour Violon et Piano » et « Partita No 1 pour Cordes » qui devint un morceau populaire[réf. nécessaire]. Ensuite, Skoryk écrivit plusieurs œuvres pour piano comme les Variations, Blues et Burlesque qui fut très populaire et largement exécuté dans le monde entier. Burlesque devint une épreuve exigée aux compétitions de piano, notamment au Concours de Piano de Vladimir Horowitz à Kiev, et un exercice pédagogique.[réf. nécessaire]

Carrière d’enseignant[modifier | modifier le code]

Skoryk termina ses études au Conservatoire de Moscou avec un diplôme de docteur (PhD) en musicologie obtenu en 1967[1] et eut un poste d’enseignant au Conservatoire de Lviv où il resta jusqu'en 1966. Peu de temps après, il a accepta une poste au Conservatoire de Kiev où il dit « Avec l'enseignement de classes de composition, j'ai aussi donné des leçons aux classes de théorie qui se sont focalisées sur des techniques d'harmonie contemporaines. »[réf. souhaitée]

Le sujet de la dissertation de Skoryk, qu'il acheva en 1964, était focalisé sur la musique de Prokofiev, son titre est « Osoblyvosti ladu muzyky S. Prokofieva - Особливості ладу музики С. Прокоф'єва » (Les particularités du système modal de Prokofiev), publié en 1967[1]. Skoryk écrivit aussi un livre, Struktura ta vyrazhalna pryroda akordyky v muzitsi XX stolittia - Структура та виражальна природа акордики в музиці XX століття (Structure et expression des accords dans la musique du XXe siècle) (Kiev, 1984, Maison d'édition musicale d'Ukraine)[1] ainsi que de nombreux articles[réf. souhaitée].

En 1996 il passa un peu de temps avec sa famille en Australie et reçut la citoyenneté australienne[réf. nécessaire], depuis il est retourné vivre en Ukraine.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses œuvres couvrent des genres variés[1] :

  • des concertos (pour orchestre, pour violoncelle, pour pour piano, pour violon) ;
  • un opéra, un ballet, un requiem ;
  • musique instrumentale, dont des pièces pour piano seul ;
  • musique de films et de pièce de théâtre ;
  • musique de jazz et de variétés.

Son style est influencé par l'école traditionnelle des compositeurs de Lviv et notamment basé sur le folklore des Carpates, en apportant une part de modernité notamment par le jazz[1].

Des œuvres de Skoryk ont été jouées par des ensembles et des solistes incluant le Leontovych Quartet, Oleh Krysa, Volodymyr Vynnytsky, Oleg Chmyr, Mykola Suk, Victor Markiw et Alexander Slobodyanik.[réf. souhaitée]

Il joue aussi souvent ses œuvres en tant que chef d'orchestre ou pianiste[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o (en) Music Information Centre Odessa Ukraine, association New Music, « Ukrainian Composers Database - COMPOSERS - Miroslav Skoryk »,‎ 2002 (consulté le 15 août 2014).