Myrmidons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Myrmidon.

Les Myrmidons (en grec ancien Μυρμιδόνες / Myrmidónes, de μύρμηξ / mýrmex qui veut dire « fourmi ») sont un peuple mythique de Grèce. Dans l’Iliade d'Homère ils participent à la guerre de Troie sous les ordres d'Achille[1]. Leur ancêtre éponyme est Myrmidon, un roi de Phthie, fils de Zeus et Euryméduse, princesse de Phthie. Elle fut séduite par Zeus alors qu'il avait pris la forme d'une fourmi. Un mythe étiologique sur leurs origines se basant sur leur étymologie supposée – en grec ancien le nom s'interprétait « peuple-fourmi », de « murmekes », « fourmis » – fut mentionné pour la première fois dans Les Métamorphoses d'Ovide, dans lequel les Myrmidons étaient de simples fourmis travailleuses sur l'île d'Égine.

Mythologie grecque[modifier | modifier le code]

Dans la mythologie grecque, les Myrmidons sont considérés comme de puissants soldats. Leur seul groupe pouvait à lui tout seul renverser le cours d'une bataille importante, lorsqu'ils se trouvaient aux côtés d'autres soldats grecs.

Par exemple, au cours de la guerre de Troie, Achille arrive avec les Myrmidons au camp grec pour repousser les Troyens jusqu'aux remparts. Après la mort d'Achille, les Myrmidons se mettent au service d'Agamemnon.

Myrmidons modernes[modifier | modifier le code]

Les Myrmidons de l'Antiquité grecque étaient connus pour leur fidélité à leur chef. En Europe pré-industrielle le mot « myrmidon » prit beaucoup des connotations aujourd'hui associées au mot « robot ». Le Oxford English Dictionary, indique que plus tard il signifia « hired ruffian » (à peu près « brute à gages »).

Myrmidons en littérature[modifier | modifier le code]

  • Dans The Adventures of Peregrine Pickle de l'écrivain écossais Tobias Smollett, l'équipage de la garnison du commodore Trunnion sont appelés Myrmidons dû à leur loyauté féroce.
  • Dans le comic de Grant Morrison The Invisibles, les humains servant les Archon et qui se sont soumis à des modifications sont appelés Myrmidons.
  • Dans Chonchu, un manhwa, les Mirmidons (orthographié de manière légèrement différente), sont une tribu guerrière connue pour leur force et esprit. Ils sont de féroces guerriers qui se réjouissent de lutter.
  • Dans Shade's Children, un roman de Garth Nix, des extraterrestres font des enfants humains de soldats sans âme appelés Myrmidons.
  • Dans The Languages of Pao de Jack Vance, l'humanité est artificiellement divisée en trois castes en imposant des barrières linguistiques et culturelles ; la caste guerrière se fait appeler les Myrmidons.
  • Dans Hercules, My Shipmate de Robert Graves les Myrmidons sont souvent mentionnés parce que le roman raconte l'histoire de Jason et les Argonautes.
  • Ils sont mentionnés deux fois dans le comic Wonder Woman, la première fois quand Wonder Woman voyage au passé mythologique et la seconde lors de la mini-série Artémis/Requiem, où on voit qu'ils sont des serviteurs dans les Enfers grecs, surveillant les morts.
  • Ils sont mentionnés dans la seconde partie du roman de Jan Morris, Hav of the Myrmidons.

Myrmidons au cinéma[modifier | modifier le code]

Dans le film Troie (2004) de Wolfgang Petersen, les Myrmidons forment la troupe de choc du roi Agamemnon et sont menés par Achille (Brad Pitt). Ils sont cuirassés de noir de la tête au pied.

Myrmidons dans les jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Le terme de « Myrmidon » est souvent utilisé dans les jeux vidéo, particulièrement dans les jeux de rôle. C'est un titre souvent donné aux classes de personnage et aux ennemis, et parfois même le nom d'un outil ou véhicule. Dans le jeu Leagues of Legend, le champion Panthéon posséde une variante nommée : Panthéon Myrmidon.

Myrmidons divers[modifier | modifier le code]

Colias myrmidone

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Achille est lui-même « le grand Myrmidon » dans Troïlus et Cressida de William Shakespeare.

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Myrmidons » (voir la liste des auteurs)

Liens externes[modifier | modifier le code]