Myrciaria dubia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Graines de Myrciaria dubia

Myrciaria dubia ou camu-camu est un arbre originaire de la forêt amazonienne qui appartient à la famille des Myrtacées, la même famille que la goyave. Ses fruits sont souvent utilisés dans la cuisine péruvienne. Ils ont l'une des plus hautes teneurs en vitamine C (entre 20 et 30 fois plus qu'un kiwi)[1] et en composés antioxydants (valeur ORAC des fruits frais plus de 5 fois supérieure aux mûres)[2]. Possédant les vertus protectrices, tonifiantes et immuno-stimulantes, le camu-camu est considéré comme un bon allié contre l'épuisement, le stress ou encore le froid[3].

Description[modifier | modifier le code]

Le camu-camu est un arbuste qui pousse essentiellement dans la forêt tropicale de l'Amazonie et qui atteint jusqu'à 4 m de hauteur. Le fruit du camu-camu porte le même nom que la plante dont il est issu, et il mesure de 2 à 4 cm de diamètre environ. C'est un fruit de couleur rouge-orangée au goût acidulé.

Propriétés[modifier | modifier le code]

Le fruit de camu-camu est souvent appelé superfruit (tout comme les baies d'açaï ou d'acérola) grâce à sa forte richesse en acide ascorbique ou vitamine C (entre 3,5% et 9% du poids sec), en multiples polyphénols, tels que flavonoïdes (myricétine, proanthocyanidine, acide ellagique, etc.), tanins (ellagitanin, essentiellement présent dans les graines) ou anthocyanes[4], ainsi qu'en composés terpènes (alpha-pinène, limonène, caroténoïde, etc.), ce qui lui procure de forts pouvoirs antioxydants (protection contre le stress oxydatif causé par les radicaux libres) et d'autres vertus pour la santé.[5],[6],[7]

Camu-camu contient également des acides aminés (valine, leucine, sérine), ainsi que du potassium.[8]

Grâce à plusieurs de ces éléments actifs, il est également censé jouer un rôle anti-inflammatoire, renforcer le système immunitaire et améliorer les défenses naturelles de l'organisme[9]. Il est indiqué comme adjuvant en cas de convalescence, de fatigue, de grippe ou d'autres affections virales.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nutritional composition and vitamin C stability in stored camu-camu (Myrciaria dubia) pulp
  2. Tests Show Anti-Aging Effects of Camu Camu. Nutraceuticals World. Avril 2011 [1]
  3. « Camu Camu : Le petit fruit d'Amazonie qui vous apporte Force, Energie & Vitalité », sur Pharmanath (consulté le 10 juin 2013).
  4. http://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/jf051357v
  5. Ellagic acid derivatives, ellagitannins, proanthocyanidins and other phenolics, vitamin C and antioxidant capacity of two powder products from camu-camu fruit (Myrciaria dubia). A Quality, Safety and Bioactivity of Plant Foods. CEBAS-CSIC, ASJAEU, Valence, Espagne [2]
  6. [3]
  7. [4]
  8. "Camu Camu Benefits: 11 Things You Need To Know About The Fruit" The Huffington Post Canada. le 25 juillet 2013. [5]
  9. Inoue T, Komoda H, Uchida T, Node K. Department of Cardiovascular and Renal Medicine, Saga University Faculty of Medicine, Japon. 29 juillet 2008.[6]

Liens externes[modifier | modifier le code]