Myotis daubentonii

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le murin de Daubenton (Myotis daubentonii), ou vespertilion de Daubenton, est une espèce de chauves-souris du genre Myotis.

C'est une espèce crépusculaire et nocturne au vol rapide qui, pour se nourrir, fréquente la surface des plans d'eau et les ripisylves[1]

Habitats, répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce vit en Europe et Asie, à proximité des zones humides où elle se nourrit.

Migration[modifier | modifier le code]

En migration les chiroptères longent volontiers les littoraux[2], et traversent facilement des détroits, bras de mer ou petites mers.
Au moins deux espèces de chiroptères, dont M. daubentonii (avec Myotis dasycneme) volent au ras de l'eau en traversant la mer Baltique et semblent capables d'y capturer (en s'aidant de leurs capacités d'écholocation[3],[4] peut-on supposer), des crustacés en surface  ; dans des zones sans corrélation apparente avec l'abondance en insectes, la distance au littoral ou la structure sous-jacente des fonds marins. Les espèces consommées pourraient éventuellement être identifiée par analyse des excréments[5] d'un de ces chiroptères, mais qu'il faudrait d'abord capturer.[incompréhensible]

Description, Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Taille : corps de 7 à 9,5 cm
  • Envergure : 21 à 25 cm
  • Poids : 6,5 à 12 g
  • Habitat : lieux boisés à proximité de plans d'eau ou de rivières. abris dans des arbres creux des anfractuosités de vieux murs et ponts.
  • Alimentation : moustiques, tipules, papillons de nuit au ras de l'eau, crustacés et alevins parfois
  • Reproduction : gestation de 50 à 60 jours, un seul jeune par an, naissances en juin.
  • Longévité : jusqu'à 20 ans


Myotis daubentonii.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Steve D. Langton, Philip A. Briggs, Karen A. Haysom. (2010) Daubenton's bat distribution along rivers - developing and testing a predictive model. Aquatic Conservation: Marine and Freshwater Ecosystems 20:S1, S45-S54 Online 1-May-2010.([ http://dx.doi.org/10.1002/aqc.1077 Résumé], en anglais)
  2. AHLE´N, I. 1997a. Migratory behaviour of bats at south Swedish coasts. Zeitschrift fu¨r Sa¨ugetierkunde 62:375–380.
  3. Kalko, E. K V. and H-U. Schnitzler. 1989. The echolocation and hunting behaviour of Daubenton's bat, Myotis daubentoni. Behaviour Ecology Sociobiology 24:225–238. CrossRef, CSA
  4. Siemers, B., P. Stilz, and H-U. Schnitzler. 2001. The acoustic advantage of hunting at low heights above water: behavioural experiments on the European ‘trawling bats’ Myotis capaccini, M. dasycneme and M. daubentonii. Journal of Experimental Biology 204:3843–3854. PubMed, CSA
  5. Beck, A. 1995. Fecal analyses of European bat species Myotis. 32/33:109–119.