Myofascial release

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le myofascial release est une forme de thérapie des tissus mous utilisée pour traiter des dysfonctionnements somatiques entraînant des douleurs et des limitations de mouvements. C'est un traitement décrit par Andrew Taylor Still, fondateur de l'ostéopathie et par ses premiers étudiants, qui utilise un geste manuel combinant écoute du tissu et action adaptée en continu afin d'obtenir un relâchement du tissu myofascial. Ceci est accompli en relâchant les muscles contactés, en optimisant la circulation sanguine et le drainage lymphatique ainsi qu'en sollicitant le réflexe ostéotendineux musculaire et des fascias les recouvrant.

Contexte et terminologie[modifier | modifier le code]

Le fascia est un tissu mou composant le tissu conjonctif qui assure le soutien et la cohérence de la plupart des structures du corps humain, et notamment du muscle. Ce tissu mou peut se crisper sous l’effet de troubles psychogènes, de sur-utilisation, de traumatismes, d'infections ou de l'inactivité, ce qui entraine fréquemment des douleurs, des tensions musculaires, et qui correspond à une diminution du flux sanguin. Même si le fascia et les muscles correspondants sont les cibles principales du myofascial release, les autres tissus peuvent également être affectés, et notamment les autres types de tissu conjonctif.

Comme pour la plupart des tissus, l'irritation du fascia ou du muscle crée une inflammation locale. Une inflammation chronique est la cause de fibrose, ou de l'épaississement du tissu conjonctif, et cet épaississement génère douleur et irritation, créant une tension musculaire réflexe qui a son tour, augmente l'inflammation. De cette manière, le cycle est auto-entretenu et peut conduire à une ischémie ainsi qu'à des dysfonctionnements somatiques, et peut être maintenu après la disparition de l'agent irritant initial. Le myofascial release a pour but de briser ce cercle vicieux à l'aide de différentes méthodes agissant sur plusieurs niveaux de ce cercle.

Dans la littérature médicale, le terme « myofascial » a été introduit par le Dr Janet G. Travell (en) dans les années 1940 à propos des syndromes douloureux musculo-squelettiques et des points gâchettes (en). En 1976, le Dr Travell a introduit le terme « point gâchette myofascial » et a publié en 1983 l'ouvrage de référence Myofascial Pain & Dysfunction: The Trigger Point Manual (« Douleur myofasciale et Dysfonction : le manuel du point gâchette »). Il n'y a pas de preuves qu'elle ait réellement utilisé ce qui est maintenant nommé « myofascial release ». Certains praticiens utilisent le terme Myofascial Therapy ou Myofascial Trigger Point Therapy pour se référer au traitement des points gâchettes, généralement dans un sens médico-clinique. Cette terminologie a également été utilisée pour différentes techniques de thérapies manuelles, dont certaines approches travaillant sur les tissus mous tels que le massage du tissu conjonctif, les mobilisations des tissus mous, le palper-rouler, l'intégration structurale et les techniques de strain-counterstrain. Cependant, dans la terminologie médicale actuelle, le myofascial release concerne principalement les techniques de manipulation des tissus mous tels que décrits ci-dessous.

Les techniques myofasciales sont généralement divisées en deux grandes catégories en fonction de si elles sont passives (le patient reste complètement relâché)[Contradiction] ou actives (le patient résiste autant que nécessaire), avec des approches directes ou indirectes dans les deux cas.

Relâchement myofascial direct[modifier | modifier le code]

Relâchement myofascial indirect[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Barnes, John F. 1990. Myofascial Release: The Search for Excellence, 10th Edition. Rehabilitation Services Inc.
  • Cantu, Robert I. & Grodin, Alan J. 2001. Myofascial Manipulation, Theory and Clinical Application, 2nd ed. Aspen Publishers Inc.
  • Manheim, Carol. 2001. The Myofascial Release Manual. 3rd Edition. Slack Inc.
  • Myers, Tom. 2004. Structural Integration – developments in Ida Rolf's 'Recipe'- 1. Journal of Bodywork and Movement Therapies 8, 131–142.
  • Stanborough, Michael. 2004. Direct Release Myofascial Technique. Elsevier.
  • Ward, Robert C. 2003, Integrated Neuromusculoskeletal Release and Myofascial Release, in Ward RC, 2003, Foundations for Osteopathic Medicine, 2nd edition, Chapter 60, p. 932–968, Lippincott, Williams and Wilkins, Philadelphia

Liens externes[modifier | modifier le code]