Mykola Pymonenko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mykola Pymonenko
Микола Пимоненко

Description de cette image, également commentée ci-après

Autoportrait de Mykola Pymonenko.

Nom de naissance Mykola Kornylovych Pymonenko
Naissance 9 mars 1862
Kiev, Empire russe
Décès 26 mars 1912 (à 50 ans)
Kiev, Empire russe
Nationalité Ukrainien
Activités Artiste-peintre
Formation Académie impériale des beaux-arts
Maîtres Volodymyr Orlovsky
Élèves Kazimir Malevich[1]
Mouvement artistique Réalisme

Mykola Kornylovych Pymonenko[2] (en ukrainien : Микола Корнилович Пимоненко ; né le 9 mars 1862 - mort le 26 mars 1912) est un peintre réaliste ukrainien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mykola Pymonenko naît à Kiev en 1862. Il est le fils de Kornilo Pymonenko, peintre d'icônes[3]. Il étudie à l'école de dessin de Kiev de 1878 à 1882, puis à l'Académie impériale des beaux-arts de Saint-Pétersbourg de 1882 à 1884, où il a comme professeur Volodymyr Orlovsky[3]. À l'issue de ses études, il enseigne à l'école de dessin de Kiev de 1884 à 1900, puis à l'école des beaux-arts de Kiev de 1900 à 1906[4]. Il a eu dans sa classe le peintre Kasimir Malevitch.

Il participe à des expositions de la Société des Artistes russes du sud de 1891 à 1896, et de la Société des Ambulants (en russe : Передвижники, Peredvizhniki)[5] à partir de 1893. Il rejoindra formellement le mouvement des Ambulants en 1899. En 1904, il devient membre de l'Académie impériale des beaux-arts de Saint-Pétersbourg[4].

Il meurt à Kiev en 1912, et est enterré au cimetière Lukyanov[3].

Un musée consacré à Pymonenko se trouve dans le village de Malyutyanka, près de Kiev[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Pymonenko a exécuté plus de 700 scènes de genre, paysages et portraits dont plusieurs ont été reproduits sur des cartes postales. Il s'attache à reproduire fidèlement les différents aspects de la vie des Ukrainiens[7]. Parmi ses tableaux, on peut citer Au Marché (1898), Victime du fanatisme (1899), Avant la tempête (1906) ou encore Hopak (1908)[4].

Pymonenko a également composé de illustrations pour plusieurs poèmes de Tarass Chevtchenko, et dans les années 1890, il a participé aux fresques de la Cathédrale Saint-Volodymyr de Kiev[4].

Galerie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Malevich: The fullest expression of pure feeling ukrainian artist Kasimir Malevich », sur www.artukraine.com (consulté le 7 décembre 2011)
  2. Parfois transcrit Pimonenko
  3. a, b et c (en) « Mykola Pymonenko », sur www.rusartnet.com (consulté le 9 décembre 2011)
  4. a, b, c et d (en) « Pymonenko, Mykola », Encyclopedia of Ukraine (consulté le 7 décembre 2011)
  5. (en) « Peredvizhniki », Encyclopedia of Ukraine (consulté le 7 décembre 2011)
  6. (uk) « Музей Пимоненка », sur www.museum-ukraine.org.ua (consulté le 7 décembre 2011)
  7. (uk) « Пимоненко Микола Корнилович », Institut polytechnique de Kiev (consulté le 7 décembre 2011)