Myciculture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La myciculture - ou fungiculture - est la culture des champignons comestibles.

Les champignons cultivés[modifier | modifier le code]

Si la culture des champignons est attestée dès l'Antiquité, peu d'espèces, malgré les différents progrès réalisés au cours du XXe siècle, se révèlent intéressantes pour une culture de type industriel ou semi-industriel. La plus grosse part du marché est occupée par le champignon de Paris (Agaricus bisporus), ainsi que par des champignons asiatiques tels que le shiitaké ou champignon noir (Lentinula edodes). Les cultures de champignons ont lieu dans les champignonnières. La culture des champignons est appelée la myciculture, à ne pas confondre avec la mycoculture, une technique de culture utilisée en mycologie pour les mycètes d'intérêt médical ou vétérinaire.

Principales espèces cultivées[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Il s'agit de champignons alimentaires sans distinction d'espèce.

Production en tonnes. Chiffres 2003-2004
Données de FAOSTAT (FAO)

Chine 1 309 455 42 % 1359335 42 %
États-Unis d'Amérique 391 000 12 % 391000 12 %
Pays-Bas 263 000 8 % 260 000 8 %
France 165 647 5 % 170 000 5 %
Pologne 120 000 4 % 120 000 4 %
Espagne 115 165 4 % 115 165 4 %
Italie 90 000 3 % 90 000 3 %
Canada 78 018 2 % 80 000 2 %
Royaume-Uni 77 100 2 % 80 000 2 %
Irlande 69 000 2 % 70 000 2 %
Japon 67 000 2 % 67 000 2 %
Autres pays 403 726 13 % 404 238 13 %
Total 3 149 111 100 % 3 206 738 100 %