Myéloperoxydase

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Myéloperoxidase)
Aller à : navigation, rechercher

Myéloperoxydase

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Structure d'une myéloperoxydase humaine complexée avec du cyanure (PDB 1D7W[1])

N° EC EC 1.11.2.2
Cofacteur(s) Ca2+, hème
Données
IntEnz Vue IntEnz
BRENDA Entrée BRENDA
IUBMB 1.11.2.2 à l'IUBMB
KEGG Entrée KEGG
MetaCyc Voie métabolique
PRIAM Profil
PDB Structures

La myéloperoxydase est une oxydoréductase qui catalyse la réaction :

Cl + H2O2 + H+ \begin{smallmatrix}\rightleftharpoons\end{smallmatrix} HClO + H2O.

Il s'agit d'une enzyme halogénodépendante active contre E. coli et L. acidophilus pour des pH acides (= 5). L'ajout de peroxyde d'hydrogène n'est pas nécessaire pour Lactobacillus puisque ce dernier le produit lui-même. L'halogène le plus efficace est l'iode I, suivi du brome Br et du chlore Cl ; le fluor F est inefficace mais le thiocyanate SCN, qui n'est pas un halogène, l'est.

2 HX + H2O2 → 2H2O + X2
X2 + O-(leucocytaire) → 2XO-(hypo-halogénite = agent anti-bactérien)

La myéloperoxydase est présente dans certaines cellules phagocytaires du système immunitaire comme les leucocytes polymorphonucléaires (dans les granulations primaires azurophiles) ou les macrophages. La phagocytose des bactéries est suivie de la fusion des vacuoles de phagocytose (phagosome) avec les granulations azurophiles primaires (considérées comme des lysosomes). La myéloperoxydase catalyse alors la formation de l'acide hypochloreux HOCl, espèce réactive de l'oxygène, extrêmement pro-oxydante, qui détruit le pathogène ; c'est le mode de destruction des bactéries extracellulaires par les polynucléaires neutrophiles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Merilyn Blair-Johnson, Tristan Fiedler et Roger Fenna, « Human Myeloperoxidase:  Structure of a Cyanide Complex and Its Interaction with Bromide and Thiocyanate Substrates at 1.9 Å Resolution », Biochemistry, vol. 40, no 46,‎ 20 novembre 2001, p. 13990-13997 (PMID 11705390, DOI 10.1021/bi0111808, lire en ligne)