Mutuelle d'assurance des artisans de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir MAF.

MAAF

alt=Description de l'image Logo Maaf 2007.jpg.
Création 1950
Dates clés 1961 : La MAAAF devient MAAF
1992 : La MAAF devient MAAF Assurances
2003 : intégration au sein de Covéa
Fondateurs Jean Trioullier
Personnages clés Jean-Claude Seys (également administrateur délégué de Covéa)
Forme juridique Mutuelle d'assurance
Slogan MAAF, la référence qualité prix
Siège social Drapeau de France Niort (France)
Direction Thierry Derez
Société mère Covéa
Sociétés sœurs APGIS, GMF & MMA
Filiales Maaf Vie & Maaf Santé
Effectif 7 320 salariés en 2012
Site web www.maaf.fr (voir également le Rapport Annuel)
Fonds propres MAAF Assurances SA 1775 M (2012)

MAAF SANTE 245,3 M (2012)

MAAF VIE 482 490 (2012)
Chiffre d’affaires MAAF Assurances SA 2344,9M +5,1 % (2012)

MAAF VIE 788,2 M -24,3 % (2012)

MAAF SANTE 470,1 M +4,3 % (2012)
Résultat net MAAF Assurances SA 198,3 M (2012)

MAAF VIE 43,0 M (2012)

MAAF SANTE 29,1 M (2012)
en augmentation

MAAF Assurances est une mutuelle d'assurance française dont le siège se situe à Niort dans les Deux-Sèvres. Elle est une des quatre enseignes constituantes de Covéa, une SGAM (Société de groupe d’assurance mutuelle) regroupant également la GMF, les MMA et Apgis. Par l'intermédiaire de Covéa, elle fait partie d'EurAPCo, une alliance de 7 groupes d'assureurs européens.

Historique[modifier | modifier le code]

À sa création, la MAAF s'appelait la MAAAF, Mutuelle d'Assurance Automobile Artisanale de France.

La MAAAF a été fondée en 1950, sur le modèle et avec l'aide de la MAIF[1], par Jean Trioullier (alors artisan-tailleur et président de la chambre des métiers de Niort, puis président de la MAAAF) et Jean Bérenger (alors secrétaire général de la chambre des métiers de Niort, puis directeur général de la MAAAF). Une vingtaine de présidents de chambre des métiers font partie des fondateurs, dont Roger Noël (président de la chambre des métiers de Charente, secrétaire de la MAAAF à sa fondation, puis président à partir de 1973) et Raymond Cirot (président de la chambre des métiers de Charente Inférieure, trésorier de la MAAAF à sa fondation, puis président à partir de 1978), qui ont été associés au projet dès son origine[2].

La MAAAF diversifie progressivement ses activités : assurance habitation dans les années 1960 (perdant alors le A de « automobile » pour devenir la MAAF, son sigle signifiant désormais la Mutuelle d’Assurance des Artisans de France. ), assurance des professionnels dans les années 1970, assurance-vie dans les années 1980, assurance santé dans les années 1990. Elle s'est aussi progressivement ouverte à d'autres sociétaires que les seuls artisans, jusqu'à s'ouvrir totalement au grand public.

Après avoir traversé une crise de management et d'identité assez grave à la fin des années 1980, la MAAF, rebaptisée MAAF Assurances, se rapproche des Mutuelles du Mans Assurances (devenue MMA) lorsque ces dernières traversent une crise financière importante.

En 2003, sous l'impulsion de la MAAF et de son PDG Jean-Claude Seys (également PDG de MMA), la 1re Société de Groupe d’Assurance Mutuelle (SGAM) baptisée Covéa, voit le jour. Elle regroupe la MAAF, les MMA, la GMF (ex Azur-GMF) depuis 2005, et l'institution de prévoyance Apgis qui les a rejoint en 2011. Cette structure permet de développer les partenariats et de mutualiser les investissements (informatique, gestion), les risques (financiers, réassurance) tout en laissant chacune des entités qui la composent se développer librement. Avec 16 % de part de marché en France (10 millions de clients, 20 000 salariés), ce regroupement fait jeu égal avec AXA, et permet de s'attaquer à des marchés jusqu'ici fermés, en mettant en avant la force du regroupement. En poursuivant cette logique de recherche de taille critique, Covéa est devenue également membre d'EurAPCo, une alliance regroupant plusieurs assureurs européens.

Contrairement à ce que son ancienne appellation laisse à penser, la MAAF est aujourd'hui ouverte à tous.


Dirigeants successifs
Dates Président Directeur Général
1951 à 1965 Jean Trioullier Jean Bérenger
1965 à 1973 Charles Séguineaud Jean Bérenger
juin à octobre 1973 Jean Jeudon Jean Bérenger
1973 à 1978 Roger Noël Yves Thiré
1978 à 1985 Raymond Cirot Yves Thiré
1985 à 1990 Henri Sagnial Yves Thiré
1990 à 1992 Henri Sagnial Jean-Claude Seys
1992 à 2005 Jean-Claude Seys Jean-Claude Seys
Depuis 2005 Thierry Derez Thierry Derez

Chiffres clés[modifier | modifier le code]

En France, en 2009[3], le Groupe mutuel MAAF Assurances est :

  • le 5e assureur automobile,
  • le 7e assureur IARD (Incendie, Accidents, Risques Divers),
  • la 1re mutuelle des professionnels.
  • Actifs gérés : 15,9 milliards € de placements
  • Provisions techniques : 12 408 millions € (en augmentation9 %)
  • Ratio de solvabilité : 390 % (en augmentation48 points)

En 2010[4] :

  • 4.1 millions de sociétaires et clients
  • 4 millions de véhicules assurés (en augmentation2,6 %)
  • 2,7 millions de contrats habitation (en augmentation3,7 %)
  • 1 million de bénéficiaires de contrat d'assurance santé (en diminution0,9 %)
  • 579 points de vente

En 2012[5] :

  • 3 681 942 véhicules assurés (en augmentation0.8%)
  • 2 332 690 contrats habitation (en augmentation2.3%)
  • 323 039 contrats d'assurance professionnelle (en diminution0.4%)
  • 943 499 bénéficiaires assurés en santé (en augmentation0.8%)
  • 1 723 185 contrats de prévoyance (en augmentation0.6%)
  • 3.5 millions de clients
  • 588 points de vente

Filiales et participations[modifier | modifier le code]

Assurance[modifier | modifier le code]

  • APJ (9,19 %) (Protection juridique)
  • Assurances Banques Populaires IARD (49,97 %) (marché grand public, professionnels et clients banques populaires)
  • Covéa Fleet (15,53 %) (flottes automobiles)
  • Covéa Lux (33 %) (réassurance)
  • Force et Santé (90 %) (prévoyance)
  • MAAF Assurances S.A. (100 %) (marché grand public, professionnels et entreprises)
  • MAAF Santé (100 %) (santé)
  • MAAF Vie (100 %) (assurance vie)
  • Nexx Assurances (100 %) (assurance directe)
  • Novéa Assurances (40 %) (risques automobiles aggravés)

Finance[modifier | modifier le code]

  • Covéa Finance (57,49 %) (gestion financière)
  • Empruntis (33,33 %) (opérateur internet)
  • Ma Banque (16,86 %) (activités bancaires)

Groupements d'intérêts économiques & Associations[modifier | modifier le code]

  • ADC ("Association pour le Développement des Compétences " : formation)
  • Atlas ("Assistance Téléphonique pour la Liaison Avec les Sociétaires" : plateformes téléphoniques)
  • Euro Gestion Santé (gestion produits prévoyance et santé)
  • Eurodem (informatique développement)
  • Europac (gestion sinistres IARD)
  • Europex (informatique exploitation)
  • Eurotrésorerie (gestion trésorerie)
  • Logistic (services généraux)
  • RCDI (recouvrement contentieux des cotisations)

Filiales diverses[modifier | modifier le code]

  • Appellations (100 %) (pôle vini-viticole)
  • Chaurinvest (100 %) (groupe immobilier)
  • EFFI Invest SCA (53,69 %) (fonds d'investissement)
  • Fidelia (12,46 %) (Assistance)
  • Santéclair (23,09 %) (conseil santé)
  • Savour Club (100 %) (pôle viticole)
  • SNC Bankeo (20 %) (prestations informatiques)

Fonds de dotation[modifier | modifier le code]

Communication publicitaire[modifier | modifier le code]

MAAF Assurances a gagné ces dernières années en notoriété grâce à sa politique de communication (presse, radio et surtout TV).

La dernière communication TV repose sur la reprise de l'univers de la série française Palace (1988) et les aventures de l'un de ses clients confronté chaque jour à un tracas auquel la MAAF, personnifiée par le Directeur du Palace, sait toujours répondre, au-delà de ses attentes. Les publicités télévisées reprennent l'une des rubriques mythiques de la série Palace, « Appelez-moi le directeur ! », où Philippe Khorsand et Marcel Philippot reprennent leurs rôles respectifs. Le duo a été rejoint à l'été 2007 par Eva Darlan, et depuis août, Marcel Philippot a cédé sa place à Laurent Gamelon. Novembre 2007, Daniel Prévost occupe à son tour le rôle du client mécontent. Après la mort de Philippe Khorsand, la publicité va finalement reprendre son cours le 11 février 2008. C'est Bernard Farcy qui prend sa place. À la suite du décès de Philippe Khorsand, les publicités MAAF affichent le message « merci Philippe au revoir monsieur le directeur » sur les dernières images. Depuis la mi 2011 c'est Laurent Gamelon qui a repris le rôle du directeur.

Phrases cultes (issues de la série Palace) :

  • Appelez-moi le directeur ! (client)
  • Monsieur ? (directeur)
  • Je peux ? (directeur)
  • Je l'aurai un jour, je l'aurai ! (client)

Cette référence à la série Palace peut sembler inappropriée dans la mesure où le directeur donne une excuse tout à fait loufoque au client.

Différents slogans ont été utilisés lors de ces campagnes publicitaires :

  • Ouf ! Y'à MAAF
  • MAAF, chercheurs en vie meilleure.
  • C'est la MAAF que je préfère (sur l'air de la chanson de Caroline Loeb, "C'est la ouate")
  • MAAF, la référence qualité prix.

La communication radio quant à elle repose sur le personnage de Miss MAAF.

[modifier | modifier le code]

Le logo historique de la MAAF, un losange, a été remplacé en 1991 par un dauphin. À l'occasion du lancement du nouveau logo, une publicité explique les valeurs dont le dauphin est le symbole. La devise « Tout les marins vous le diront, une eau où nagent les dauphins est une eau sûre. » est destinée à montrer la fidélisation et la sûreté de la marque.

Syndicat Professionnel[modifier | modifier le code]

Tout comme la GMF et Covéa, la MAAF est adhérente du Groupement des entreprises mutuelles d'assurance (GEMA), le syndicat professionnel des mutuelles sans intermédiaires et de leurs filiales.

Indirectement, le rattachement de la MAAF à Covéa et au GEMA lui permets de bénéficier d'une représentation et une défense de son secteur d'activité au sein de l'Union européenne, au travers de l'AMICE (Association of Mutual Insurers and Insurance Cooperatives in Europe), l'association de lobbying des assureurs mutuels et coopératifs (qui revendiquent leur appartenance à l'économie sociale), dont Thierry Derez est également administrateur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Chaumet, MAIF. L'histoire d'un défi, Le Cherche Midi, Paris, 1998, section « La Création de la MAAAF », pp.191-194. Michel Chaumet cite en particulier une interview de Jean Trioullier parue dans Le Courrier de l'Ouest du 11 mars 1958 : « M. Proust [Président de la MAIF] a bien voulu mettre à notre service sa documentation et le fruit de son expérience. Il nous a même prêté plusieurs de ses collaborateurs. Sans Mlle Jeannette Thézard, qui nous a apporté - et qui continue de le faire -, avec sa science juridique, un dévouement de tous les instants, M. Jean Bérenger et moi-même n'aurions (peut-être) pas pu organiser aussi exemplairement nos divers services. »
  2. Louis Aldebert, Le Point et la ligne. MAAF 50 ans, Le Cherche Midi, Paris, 2001.
  3. Source : Fédération française des sociétés d'assurances.
  4. Source : covéa
  5. « Rapport annuel », sur rapportannuel.maaf.fr (consulté le 16 juin 2014).