Mutinerie de Qala-e-Jangi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mutinerie de Qala-e-Jangi
Informations générales
Date du 25 novembre au 1er décembre 2001
Lieu Prison de Qala-e-Jangi
Issue Victoire de l'Alliance du Nord et des Etats-Unis
Belligérants
Flag of Afghanistan 1992 free.png Alliance du Nord
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Flag of Taliban.svg Émirat islamique d'Afghanistan
Flag of Jihad.svg Al-Qaïda
Commandants
Flag of Afghanistan 1992 free.png Abdul Rachid Dostom Flag of Taliban.svg Sufi Mohammed
Forces en présence
~ 500 hommes
Pertes
Flag of Afghanistan 1992 free.png
73 morts
250 blessés

Drapeau des États-Unis
1 mort
7 blessés

Drapeau du Royaume-Uni
2 blessés
~ 500 morts
86 prisonniers
Batailles
Guerre d'Afghanistan (1979-1989)‎


Guerre civile d'Afghanistan (1989-1992)‎


Guerre civile d'Afghanistan (1992-1996)‎


Guerre civile d'Afghanistan (1996-2001)‎


Guerre d'Afghanistan (2001-en cours)


Invasion de l'Afghanistan (2001)

Rhino et Gecko · Mazar-e-Charif · Hérat · Siège de Kunduz · Prise de Kaboul · Qala-e-Jangi · Kandahar · Tora Bora · Massacre de Dasht-i Leili

Guérilla (2001-en cours)

Opération Anaconda · Opération Jacana · Opération Red Wings · Lashkargah · Opération Mountain Thrust · Opération Kaika · Sangin · Première Panjwaye · Deuxième Panjwaye · Opération Medusa · Opération Mountain Fury · Opération Falcon Summit · Opération Achilles · Opération Hoover · Chora · Opération Hammer · Base Anaconda · Opération Harekate Yolo · Musa Qala · Opération Karez · Prison de Sarposa · Arghandab · Wanat · Bataille de Shewan · Embuscade d'Uzbin · Bombardement d'Azizabad · Opération Eagle's Summit · Balamorghab · Opération Dinner Out · Bombardement de Bala Buluk · Opération Panther's Claw · Opération Strike of the sword · (Dahaneh) · 1re Chahar Dara · Bombardement de Kunduz · Kamdesh · 2e Chahar Dara · Opération Avalon · Opération Septentrion · Kaboul · Opération Mushtarak · Korengal · Massacre de Kandahar · Opération Shamshir · Joybar · Kaboul · Tagab · Farâh · Opération Almas · Ghaziabad · Ziruk · Sangin

Coordonnées 36° 40′ N 66° 59′ E / 36.66666667, 66.9833333336° 40′ Nord 66° 59′ Est / 36.66666667, 66.98333333  

Géolocalisation sur la carte : Afghanistan

(Voir situation sur carte : Afghanistan)
 Différences entre dessin et blasonnement : Mutinerie de Qala-e-Jangi.

La mutinerie de Qala-e-Jangi dure du 25 novembre au 1er décembre 2001. Par son intensité, elle a pris les allures d'une véritable bataille. Elle s'est terminé par la victoire des États-Unis et de l'Alliance du Nord.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le 24 novembre, la poche de résistance talibane près de Kunduz se rend. Environ 3 500 combattants talibans et "étrangers" (Pakistanais, Arabes, Tchétchènes...) sont capturés. Les combattants "étrangers" sont conduits à Qala-e-Jangi. Le lieu est une forteresse du XIXe siècle que le général Dostom utilise comme dépôt de munitions et quartier-général.

Dès le 24 novembre, des prisonniers arrivent à cacher des armes avec eux. Quelques incidents ont lieu dont la mort de deux officiers de Dostom. Le lendemain, les prisonniers parviennent à envahir la prison où ils récupèrent fusils, lance-roquettes et mortiers. Les premiers combats éclatent en début d'après-midi à l'extérieur de la prison.

Bataille[modifier | modifier le code]

Rapidement, les Américains et les Britanniques envoient des renforts et l'aviation effectue des bombardements sur la prison. Dans la nuit du 25 au 26, le principal dépôt de munition est touché et explose. Une erreur de tir cause aussi de lourdes pertes dans les rangs des assaillants ainsi que la destruction d'un char. Le 27 novembre, l'Alliance du Nord peut mener une contre-attaque appuyée par des chars. Au soir, l'essentiel du fort est repris. Le 29, les sous-sols sont incendiés et le reste des insurgés se rend le 1er décembre.

Pertes[modifier | modifier le code]

L'engagement est l'un des plus sanglants de la campagne de 2001. 500 prisonniers y ont été tués[1]. De leur côté, les assaillants comptent 56 morts et près de 250 blessés pour l'Alliance du Nord, 1 mort et 7 blessés pour les Américains et 2 blessés pour les Britanniques.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gina Lennox, Forged by war: Australians in combat and back home, Melbourne Univ. Publishing (2005), p. 20.