Mushakōjisenke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Mushakōjisenke (武者小路千家?), parfois appelée Mushanokōjisenke, est une des écoles de la cérémonie du thé japonaise. Avec l'Urasenke (en) et l'Omotesenke (en), la Mushakōjisenke est une des trois lignées de la famille Sen descendante de Sen Rikyū, toutes trois collectivement appelées san-Senke ou « Trois maisons/familles Sen » (三千家). Le chef ou iemoto de cette lignée porte le nom héréditaire de Sōshu (宗守).

La Mushakōjisenke est associée à l'arrière petit-fils de Sen Rikyū, Ichiō Sōshu (一翁宗守?), deuxième des quatre fils de Sen Sōtan. Comme son frère ainé, il est fils de Sōtan par la première épouse de celui-ci et durant une grande partie de sa vie, vit en dehors de la maison Sen et devient artisan vernisseur. À la demande de ses jeunes frères cependant, il crée sa propre maison de thé appelée Kankyū-an, sur la rue Mushakōji, et se consacre à la pratique et l'enseignement de la Voie du Thé[1].

Ichiō Sōshu est nommé maître de thé du clan Matsudaira à Takamatsu dans la province de Sanuki. Jusqu'à la restauration Meiji, l'héritier de la famille est au service des Matsudaira de Takamatsu de génération en génération.

Générations[modifier | modifier le code]

Génération Nom personnel Nom bouddhiste
1re Rikyu Sōeki (1522-91) 利休宗易 Hōsensai 抛筌斎
2e Shōan Sōjun (1546-1614) 少庵宗淳
3e Genpaku Sōtan (1578-1658) 元伯宗旦 Totsutotsusai 咄々斎
4e Ichiō Sōshu (1605-1676) 一翁宗守 Jikyūsai 似休斎
5e Bunshuku Sōshu (1658-1708) 文叔宗守 Kyoyūsai 許由斎
6e Shinpaku Sōshu (1693-1745) 真伯宗守 Seiseisai 静々斎
7e Kensō Sōshu (1725-1782) 堅叟宗守 Jikisai 直斎
8e Kyūō Sōshu (1763-1838) 休翁宗守 Ittotsusai 一啜斎
9e Nin'ō Sōshu (1795-1835) 仁翁宗守 Kōkōsai 好々斎
10e Zendō Sōshu (1830-1891) 全道宗守 Ishinsai 以心斎
11e Issō Sōshu (1848-1898) 一叟宗守 Isshisai 一指斎
12e Chōshō Sōshu (1889-1953) 聴松宗守 Yūkōsai 愈好斎
13e Tokuō Sōshu (1913-1999) 徳翁宗守 Urinsai 有隣斎
14e (actuel iemoto) Sen Sōshu (né en 1945) 宗守 Futessai 不徹斎

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Senke to Kankyū-an no rekishi" in Site officiel de la Mushakōjisenke. Consulté le 8 août 2008.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]