Musée Berggruen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Museum Berggruen (Berlin))
Aller à : navigation, rechercher
Musée Berggruen
Vue extérieure du bâtiment
Vue extérieure du bâtiment
Informations géographiques
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Ville Berlin
Adresse Schloßstraße 1

14059 Berlin

Coordonnées 52° 31′ 09″ N 13° 17′ 43″ E / 52.519167, 13.295278 ()52° 31′ 09″ Nord 13° 17′ 43″ Est / 52.519167, 13.295278 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 1996
Collections Collection privée d’Heinz Berggruen de tableaux et de sculptures de Picasso, Klee, Braque, Laurens, Matisse et Giacometti
Informations visiteurs
Site web www.smb.museum/mb

Géolocalisation sur la carte : Berlin

(Voir situation sur carte : Berlin)
Musée Berggruen

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Musée Berggruen

Le musée Berggruen de Berlin présente un ensemble exceptionnel d'œuvres[1] de Pablo Picasso, Paul Klee, Henri Matisse, Alberto Giacometti et Georges Braque qui donnent un intéressant aperçu des avant-gardes du XXe siècle.

La collection[modifier | modifier le code]

En 1947, Heinz Berggruen s'installe à Paris où, après avoir déniché un album de dessins de Toulouse-Lautrec, il ouvre une galerie place Dauphine, sur l'île de la Cité. André Breton, Paul Éluard, Tristan Tzara servent bientôt d'intermédiaires auprès des artistes.

Berggruen acquiert une renommée internationale dans le domaine de l'estampe, de la gravure, de la lithographie, notamment après avoir organisé la première exposition de gravures de Klee en 1950 et celle des « papiers découpés » de Matisse en 1953.

Lui-même commence à acheter des Klee et des Picasso qu'il accumule par dizaines : « j'étais mon meilleur client ! » avoue-t-il.

En 1996, il revient vivre à Berlin et emporte avec lui sa collection, dont il fait don à l'État allemand en 2000.

Picasso[modifier | modifier le code]

Plusieurs salles sont consacrées à Picasso. Pas moins de 85 œuvres - et non des moindres - peintures, sculptures, gouaches et dessins couvrent les différentes périodes d'activité créatrice de l'artiste.

L'une des œuvres les plus anciennes, Au café, date de 1902 ; Picasso n'avait alors que 21 ans. Le Portrait de Georges Braque (1909-1910), exposé à proximité de deux réalisations de cet artiste, introduit le cubisme. Sont également exposées des sculptures témoignant du renouveau apporté par le maître dans ce domaine au début du siècle (Tête de Fernande, 1909). Une étude pour Les Demoiselles d'Avignon (1907) est mise en parallèle avec des œuvres d'art africain qui rappellent la dette du cubisme aux arts premiers.

Picasso avait aussi une excellente connaissance des maîtres classiques comme le prouve, par exemple, le pastel Nu assis s'essuyant le pied (1921) aux influences antiques. Nombreux et superbes portraits de femmes également avec, entre autres, le Portrait de Dora Maar aux ongles verts (1936).

Matisse[modifier | modifier le code]

De petites peintures, des collages et dessins montrent l'aisance graphique de l'artiste. L'exposition de ces œuvres permet également de mettre en évidence le lien de Picasso avec ce maître précurseur.

Klee[modifier | modifier le code]

Heinz Berggruen appréciait beaucoup Paul Klee. On trouve dans le musée des aquarelles, peintures et dessins dont la délicatesse et la finesse contrastent singulièrement avec l'œuvre puissante de Picasso.

Giacometti[modifier | modifier le code]

Parmi quelques sculptures d'Alberto Giacometti, on peut voir l'une de ses rares sculptures animalières, Le Chat (1951).

Note[modifier | modifier le code]

  1. Il n'est pas possible de montrer ici des œuvres de ce musée (droits réservés).

Lien externe[modifier | modifier le code]