Muscle Shoals

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Muscle Shoals
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Alabama Alabama
Comté Colbert
Type de localité City
Maire David H. Bradford
Code ZIP 35661 ; 35662
Code FIPS 01-53016
GNIS 0152574
Indicatif(s) téléphonique(s) local (locaux) 256 ; 938
Démographie
Population 12 846 hab. (2007)
Densité 408 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 45′ 03″ N 87° 39′ 01″ O / 34.75083, -87.6502834° 45′ 03″ Nord 87° 39′ 01″ Ouest / 34.75083, -87.65028  
Altitude 152 m
Superficie 3 150 ha = 31,5 km2
· dont terre 31,5 km2 (100 %)
· dont eau 0 km2 (0 %)
Fuseau horaire CST (UTC-6)
Divers
Fondation 1923
Localisation
Carte du comté de Colbert
Carte du comté de Colbert

Géolocalisation sur la carte : Alabama

Voir sur la carte administrative de l'Alabama
City locator 14.svg
Muscle Shoals

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Muscle Shoals

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Muscle Shoals
Liens
Site web http://www.cityofmuscleshoals.com

Muscle Shoals est une agglomération du comté de Colbert au nord-est de l'Alabama, aux États-Unis. Mais en musique, le nom « Muscle Shoals » évoque surtout les célèbres studios d'enregistrement spécialisés dans la musique soul qui y sont implantés.

L'agglomération comprend quatre villes : Florence, Sheffield, Tuscumbia et Muscle Shoals, et compte environ 70 000 habitants. Elle n'est pas très éloignée de Memphis (Tennessee).

Musique[modifier | modifier le code]

Le « père du blues » W. C. Handy et le producteur Sam Phillips sont nés à Florence, mais en sont vite parti pour s'installer à Memphis. Jusqu'aux années 1950, la scène musicale est quasi inexistante à Muscle Shoals.

Au début des années 1960, Rick Hall monte un studio d'enregistrement pour son label FAME. Il rencontre le succès avec You better Move On d'Arthur Alexander en 1961, et surtout avec When A Man Loves A Woman de Percy Sledge en 1966. À partir de ce moment, les plus grandes maisons de disques comme Atlantic, Chess ou Capitol enverront les stars de la musique noire enregistrer dans le mythique studio, notamment Wilson Pickett ou Aretha Franklin.

En 1969, les musiciens de Fame, baptisés The Swampers, montent un studio concurrent appelé M.S.S.S. (Muscle Shoals Sound studio). Ils s'assurent le concours d'Atlantic et de Stax, et s'ouvrent à un répertoire musical plus étendu, avec des artistes tels que les Rolling Stones, Simon & Garfunkel, Bob Dylan, Carlos Santana, etc.

De son côté, Rick Hall signe un contrat avec M.G.M. et est sacré « producteur de l'année 1971 » par Billboard Magazine. D'autres studios voient le jour à Muscle Shoals, parmi lesquels Wishbone, Widget Sound Studio et Music Hill.

À partir des années 1980, avec le départ des Swampers, la renommée de Muscle Shoals diminue, sans toutefois disparaître complètement, car certains musiciens lui sont restés fidèles.

Parmi les artistes français ayant enregistré à Muscle Shoals, on notera Eddy Mitchell pour 2 de ses albums, De Londres à Memphis en 1967, et Rio Grande en 1993.

Un livre consacré à Muscle Shoals[modifier | modifier le code]

Muscle Shoals, capitale secrète du rock et de la soul, écrit par Sébastian Danchin. Paru en 2007 aux éditions Autour du Livre dans la collection des Cahiers du Rock. 240 p. (ISBN: 978-2916560-052).

Article connexe[modifier | modifier le code]