Muscle Plus 4000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Muscle Plus 4000
Épisode de South Park
Titre original Weight Gain 4000
Numéro d'épisode Saison 1
Épisode 2
Code de production 103
Invités Karri Turner
(voix de Kathie Lee Gifford)
Réalisation non crédité
Scénario Trey Parker et Matt Stone
Diffusion originale
Diffusion en français [1]
Chronologie
Précédent Cartman a une sonde anale Volcano Suivant
Liste des épisodes de South Park
Saison 1 de South Park

Muscle Plus 4000 (Weight Gain 4000 en version originale) est le deuxième épisode de la première saison de la série animée South Park. Il est diffusé pour la première fois sur Comedy Central aux États-Unis le 20 août 1997. Dans l'épisode, les habitants de South Park préparent avec enthousiasme la visite de Kathie Lee Gifford, mais M. Garrison met au point un plan afin de l'assassiner et se venger de son succès. Entre-temps, Eric Cartman devient dangereusement obèse après l'achat de Muscle Plus 4000, un produit utilisé dans le culturisme.

Écrit et réalisé par Trey Parker et Matt Stone, l'épisode a été jugé TV-MA aux États-Unis[N 1]. Après l'épisode pilote, Cartman a une sonde anale, qui obtient de mauvais résultats d'audience, Comedy Central demande aux auteurs un nouveau script pour un épisode supplémentaire avant de confirmer son engagement pour une saison complète. Le script de Muscle Plus 4000 a permis à la chaine de décider de garder la série. Il est aussi le premier épisode de South Park entièrement créé à l'aide d'ordinateurs, remplaçant le papier en stop motion.

Bien que certains aient critiqué l'épisode pour son langage cru et d'autres points jugés offensants après sa diffusion originale, d'autres ont salué en Muscle Plus 4000 une nette amélioration par rapport au pilote — notamment les dénonciations du consumérisme américain. L'épisode introduit des personnages récurrents comme Jimbo Kern, le maire McDaniels, Bebe Stevens et Clyde Donovan. C'est la première fois qu'une célébrité est caricaturée dans South Park.

Contenu[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

L’enseignant de l’école élémentaire de South Park, M. Garrison annonce que Cartman a remporté le concours national de rédaction Sauvons notre planète, à la grande colère de sa camarade de classe, Wendy Testaburger, qui le soupçonne aussitôt de tricherie. La récompense doit être remise en main propre par Kathie Lee Gifford, à la joie des habitants de South Park. Le maire McDaniels planifie un grand événement, dans l'espoir de relancer sa propre carrière. M. Garrison, a pour tâche de diriger les répétitions pour une pièce de théâtre avec ses élèves afin de raconter l'histoire de South Park pour l’évènement. Le maire McDaniels est horrifiée d'apprendre que la pièce jouée met en scène des pionniers qui attaquent sauvagement les Amérindiens.

De son côté, M. Garrison se remémore un souvenir d'enfance dans lequel Kathie Gifford lui vole la vedette dans un concours de jeunes talents. M. Garrison, manipulé par sa marionnette, M. Toque, élabore un plan afin d'assassiner Gifford et ainsi se venger. Il achète un fusil à l'armurerie de Jimbo afin de la tuer. Pendant ce temps, Cartman est très heureux de passer à la télévision, et le maire McDaniels lui demande de se mettre en forme pour la venue de Gifford. En regardant la télévision, Cartman voit une publicité pour un produit permettant de se muscler, le Muscle Plus 4000, et demande à sa mère de lui en acheter. Cartman devient dangereusement obèse, bien qu'il estime être en excellente forme et jouir d'un corps d’athlète. À l'école, Wendy fouille dans les copies du concours afin de prouver que Cartman a triché. Conformément à ce qu'elle suspectait, elle découvre que ce dernier a marqué son nom sur un exemplaire de Walden de Henry David Thoreau. Wendy découvre également les plans d'assassinat de M. Garrison, et essaye, avec l'aide de Stan, de le faire renoncer.

Toute la ville participe à l'évènement, et Chef chante une chanson à Gifford pour la séduire. M. Garrison est prêt à tirer depuis la bibliothèque, mais Kathie Lee est protégée par une cloche en verre blindé. Wendy et Stan arrivent et tentent de l'arrêter, mais M. Garrison tire quand même un coup et rate sa cible, touchant Kenny à la tête. Kenny est propulsé dans les airs et s'empale sur le mât d'un drapeau de bienvenue. Les gardes du corps de la star l'emmènent loin de South Park, ce qui contrarie Cartman qui voit sa chance de passer à la télévision lui passer sous le nez. Wendy révèle que Cartman a triché sur sa rédaction, mais les habitants sont trop préoccupés par le départ de Gifford pour prêter une quelconque attention à cette révélation. M. Garrison se retrouve dans un hôpital psychiatrique où M. Toque est placé dans une camisole de force. M. Garrison s'excuse auprès des enfants d'avoir gâché leur chance de passer à la télévision, Kyle lui explique alors que Cartman passe dans l'émission de Geraldo Rivera, Geraldo, en raison de son obésité. L’épisode se termine avec Chef et Gifford au lit regardant l’émission[2].

Références culturelles et impact[modifier | modifier le code]

Muscle Plus 4000 présente plusieurs personnages qui deviendront importants pour la suite de la série. Parmi eux, Jimbo Kern, maire McDaniels[3], et la meilleure amie de Wendy, Bebe Stevens. Il présente également Clyde Donovan, un des élèves de la classe de M. Garrison, qui finira par jouer un rôle important dans les saisons à venir, même s'il n'a pas encore été identifié par son nom[4]. Les résidents de South Park démontrent un large éventail de personnalités, souvent extrêmes. McDaniels, pensant devenir célèbre après être vue à la télévision avec Gifford, parait ne plus se soucier que de sa propre gloire, oubliant les besoins des résidents de la ville, et la négligence avec laquelle Jimbo vend une arme à M. Garrison satirise le contrôle des armes aux États-Unis[3]. Jimbo et son ami Ned (apparaissant à partir de l'épisode suivant, Volcano) ont été inspirés de caricatures dessinées par Trey Parker durant ses années de lycée. En créant McDaniels, Parker et Stone ont imaginé une maire raffinée, convaincue qu'elle vaux mieux que les autres habitants de South Park[5].

Karri Turner (droite) interprète Kathie Lee Gifford (gauche). Karri Turner (droite) interprète Kathie Lee Gifford (gauche).
Karri Turner (droite) interprète Kathie Lee Gifford (gauche).

Kathie Lee Gifford, qui était alors une animatrice de télévision sur le talk-show du Live! with Regis and Kelly, a été la première des nombreuses célébrités à être parodiée dans un épisode de South Park[6]. Les créateurs de South Park ont déclaré qu'ils ont choisi Gifford complètement au hasard, ne reposant sur aucune raison particulière. Peu de temps après la diffusion de Muscle Plus 4000, le tabloïd The Globe engagea Suzen Johnson pour se filmer en séduisant Frank Gifford, le mari de Kathie Lee, pour un article de journal. Ce fut le premier incident que Parker et Stone qualifièrent de « Malédiction de South Park », dans laquelle quelque chose de tragique ou d'embarrassant arrive à une célébrité peu de temps après qu'elle fut parodiée dans South Park[3]. L'actrice Karri Turner a fourni la voix de Gifford dans l'épisode, marquant la première invitation d'une célébrité dans South Park[7]. Le passage où Kathie apparaît lors du défilé dans une cloche en verre blindé fut inspiré par la papamobile du pape Jean-Paul II lors d'un voyage à Denver, que Parker et Stone ont qualifiés d'hilarant[3].

Le terme « Beefcake » (Balèze dans la version française), que Cartman crie avec enthousiasme après avoir vu la publicité pour Muscle Plus 4000, devient populaire suite à la diffusion de l'épisode[8],[9], et des produits dérivés tels que des tee-shirts et sweat-shirts avec Cartman criant « Beefcake » devinrent populaire[10]. Un des premiers sites de fans avait pour nom de domaine www.beef-cake.com. Matt Stone et le créateur du site Taison Tan ont décidé de fermer le site en avril 2001 lorsque le site officiel South Park Studios fut lancé[11],[12]. South Park: Chef's Luv Shack, un jeu vidéo sorti en 1999 et développé par Acclaim, contient un mini-jeu du nom de Beefcake, dans lequel les joueurs contrôlent Cartman. Le but est de manger un maximum de boîtes de Muscle Plus 4000 que l'on jette vers lui et les vendeurs de Muscle Plus 4000 sont présentés comme des antagonistes dans le mini-jeu[13]. La publicité du produit apparaît aussi brièvement dans l'épisode dans l'épisode Deux hommes nus dans un jacuzzi, lorsque Stan zappe les chaînes sur sa télévision[14].

Thèmes[modifier | modifier le code]

Muscle Plus 4000 a frôlé les limites des conventions de la télévision de l'époque, et surtout en termes de dessin animé. En plus de la perversité des propos de Chef, le cuisinier de l'école élémentaire, l'épisode met en scène M. Garrison qui semble être schizophrène et dangereux. Bien qu'il soit enseignant, M. Garrison semble avoir une identité sexuelle incertaine, d'être un mauvais enseignant et d'avoir une relation inhabituelle avec sa marionnette M. Toque[15].

Weight Gain 4000 est un commentaire sur le consumérisme américain, l'équation du bonheur personnel avec la consommation et l'achat de biens matériels. Cette satire est plus particulièrement démontrée par la confiance aveugle de Cartman a pour le Muscle Plus 4000, un produit utilisé dans le culturisme, en dépit des preuves solides que le produit échoue dans sa fonction première. Plus précisément, le produit permet de se muscler, et Cartman considère qu'il a rempli cette fonction, même après être devenu extrêmement obèse[16],[17]. Cette confiance aveugle est également illustrée par le mépris total que Cartman a pour les effets secondaires que le Muscle Plus 4000 entraîne. L'énorme quantité de produit que Cartman achète indique en outre les habitudes de consommation des américains[16].

Le désir que Cartman a d'acheter le Muscle Plus 4000 seulement après avoir regardé une publicité a été décrit comme une satire de la notion anglaise de « shopping identitaire ». Le concept consiste à dire que l'obtention d'une identité souhaitée par un consommateur à travers ce qu'il possède, achète ou porte, tout comme Cartman cherche à avoir un corps d'athlète en achetant du Muscle Plus 4000[18]. L'épisode parle aussi de l'obsession qu'ont les gens pour les célébrités, par la réaction très enthousiaste de la ville à l'arrivée de Kathie Lee Gifford[17]. Le théologien anglican Paul F. M. Zahl a suggéré que la dépendance qu'a Cartman à la nourriture dans l'épisode, combinée avec son investissement aveugle dans le Muscle Plus 4000 et sa quête à « Suivre ses rêves », exprime l'idée que beaucoup de gens ont tort de s'accrocher à la notion de libre arbitre quand ils n'ont aucune maîtrise de quoi que ce soit. Zahl écrit que « les deux auteurs de South Park percent le mythe du libre arbitre[trad 1],[19]. »

Réalisation et diffusion[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Muscle Plus 4000 fut écrit et réalisé par les cocréateurs de la série, Matt Stone et Trey Parker. Il fut diffusé pour la première fois sur Comedy Central aux États-Unis le 20 août 1997[20],[21]. L'épisode pilote, Cartman a une sonde anale n'a pas eu de bons résultats d'audience, les cadres de Comedy Central n'étaient pas convaincus d'acheter une saison. Toutefois, comme les épisodes de L'Esprit de Noël, l'épisode fut très apprécié sur Internet, Parker et Stone ont alors eu une deuxième chance avec un deuxième épisode à écrire. Le duo écrit Muscle Plus 4000 dont le script plut à la chaîne qui décida de s'engager pour une première saison, sous la pression exercée par Parker et Stone qui n'écriraient plus pour eux si Comedy Central ne signait pas une saison d'au moins six épisodes. Parker et Stone écrivirent l'épisode tout en travaillant sur leur film Capitaine Orgazmo, sorti en 1997[3].

Alors que Cartman a une sonde anale a été presque entièrement réalisé en papier découpé, Muscle Plus 4000 fut le premier épisode de South Park entièrement réalisé à l'aide d'ordinateurs. Il a été créé en un mois dans un studio à Westwood, Californie, avec environ 15 animateurs utilisant PowerAnimator, un programme d'animation d'Alias Systems Corporation communément appelé « Alias », qui sera utilisé dans les épisodes ultérieurs. Plus tard, South Park sera créé à une semaine d'intervalle nécessitant environ 40 animateurs. Muscle Plus 4000 a été animé par ordre chronologique, du début à la fin. Bien que Parker et Stone ont cherché à améliorer les détails, les textures des personnages et l'animation du fond. Ils ont aussi choisi précisément Alias, car le logiciel permettrait d'animer en maintenant le brut de la série et le style visuel[3].

Les créateurs de South Park et les animateurs ont déclaré qu'ils développaient les personnages et définissaient leur rôle dans la série avec Muscle Plus 4000. Le script, d'une longueur de 30 pages, était plus court que celui des épisodes suivants, qui restaient à une moyenne de 45-50 pages. La scène où la foule acclame Kathie Lee a pris un temps particulièrement long pour animer en raison de la grande quantité de personnages qui y figurent, et les animateurs ont été particulièrement fiers de l'utilisation de la profondeur et du mouvement dans la vue dans le réticule du fusil de M. Garrison[3]. Un indice sur la présence de Kathie est présent sur le tableau de la classe de M. Garrison dans l'épisode Cartman a une sonde anale, où la phrase « Je ne suis pas positif, mais je pense que Cathy [sic] Lee Gifford est plus âgée de ce qu'elle prétend[trad 2] » est écrite. Au cours d'un flashback dans l'épisode, M. Garrison se voit à huit ans, ayant des cheveux gris, déjà atteint de calvitie, mais dans l'épisode La mère de Cartman est une folle du cul, il apparaît dans un flashback dans lequel il a bel et bien des cheveux, ce qui conduit à une incohérence[4].

Réception[modifier | modifier le code]

Lorsque Muscle Plus 4000 a été diffusé, de nombreux journalistes débattaient sur la longévité et la qualité de South Park. Alors que la série est à ses débuts, l'épisode a fait polémique à cause du langage cru utilisé par les enfants et de la schizophrénie apparente du professeur M. Garrison. Le public a été particulièrement choqué par la violence représentée chez les enfants au cours de la pièce de théâtre, qui résume le massacre sanglant des Amérindiens par les colons. Le public a été également choqué et offensé par la chanson à caractère sexuel que Chef chante à Gifford[3]. Néanmoins, plusieurs journalistes ont vu en Muscle Plus 4000 une nette amélioration du pilote, et ont estimé que la série faisait dans un humour plus satirique[16],[17].

Jeff Simon du journal The Buffalo News, qui n'avait pas apprécié Cartman a une sonde anale, a estimé que l'épisode s'est avéré plus drôle. Il a notamment apprécié la référence sur le consumérisme aux États-Unis. Simon écrit que l'épisode est « une amère satire sociale, et si elle n'était pas sur Comedy Central, personne du monde télévisuel ne penserait qu'elle est destinée au prime time[trad 3],[16]. » De même, le critique Tom Shales du journal The Washington Post, a sévèrement critiqué Cartman a une sonde anale, mais écrit que le deuxième épisode était drôle et il ajouta que les répliques et les jeux de mots étaient savamment trouvés. Shales écrivit que l'épisode « amène la série à se rapprocher du genre satirique et s'éloigne de l'humour scatologique » et que la série est « encore déjantée et tordue, mais quelque part l'épisode semble avoir une certaine ingéniosité comique, alors que le premier était juste une obscénité[trad 4],[17]. » En 2006, Muscle Plus 4000 a été distingué par le Winnipeg Free Press comme l'un des dix épisodes de South Park les plus mémorables[6], et classé douzième dans « Les meilleurs moments de Cartman », classement déterminé par des votes sur le site de Comedy Central[22]. Le journal Daily Record a listé les meilleurs fins d'épisodes de South Park, et celle de l'épisode fut classée parmi mes six premières[23].

Trois VHS de South Park sont sorties le 5 mai 1998 aux États-Unis — c'était la première fois que des épisodes de la série étaient disponibles à l'achat[24]. L'épisode fait également partie du DVD de la première saison, disponible depuis le 12 novembre 2002 en région 1, le 22 octobre 2007 en région 2 et le 4 octobre 2007 en région 4[25],[26],[27]. Pour chaque épisode, Parker et Stone avaient enregistré des commentaires, mais ceux-ci n'étaient pas inclus dans le DVD en raison des déclarations du duo[28]. Les auteurs ayant refusé la suppression ou la modification des pistes, le DVD a alors inclus un CD uniquement prévu à cet effet[29]. Depuis 2008, tous les épisodes de South Park sont disponibles en streaming légal dans certains pays sur le site officiel SouthParkStudios.com[30].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Weight Gain 4000 » (voir la liste des auteurs)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. TV-MA signifie que l'épisode est spécialement conçu pour être visualisé par des adultes et peut ne pas convenir aux enfants de moins de 17 ans.

Citations originales[modifier | modifier le code]

  1. « The two writers of South Park see through the myth of free will »
  2. « I'm not positive, but I think that Cathy [sic] Lee Gifford is much older than she claims to be. »
  3. « It's all very bitter social satire, and if it weren't on Comedy Central, believe me, no one in networkland would think it ready for prime time. »
  4. « (It) suggests the show may be an attempt at satire and not just poopy humor ... Yes, it's still sick and still twisted, but somehow this episode at least appears to have some comic ingenuity behind it, whereas the first was just a smutfest. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des diffusions de South Park sur mapage.noos.fr
  2. Retranscription de l'épisode Muscle Plus 4000 : (en) « Episode 102 - Weight Gain 4000 », sur spscriptorium.com (consulté le 20 janvier 2013)
  3. a, b, c, d, e, f, g et h Trey Parker et Matt Stone, Commentaires audio de l'épisode "Muscle Plus 4000", DVD, Comedy Central, 2003
  4. a et b (en) Sam Stall, The South Park Episode Guide: Volume 1, Seasons 1-5, Running Press,‎ 2009 (ISBN 0-7624-3561-5), p. 13
  5. (en) Tom Shales, « "South Park" Falls Flatulent », The Washington Post,‎ 13 août 1997, C01
  6. a et b (en) « Politically incorrect comedy, heeeeerrre! », Winnipeg Free Press,‎ 19 novembre 2006, D5
  7. (en) Thomas Riggs, Contemporary Theatre, Film & Television, Gale Cengage,‎ 2007 (ISBN 0-7876-9045-7), p. 338
  8. (en) Chris Vognar, « Brats entertainment; South Park' creators potty hardy on Comedy Central show », The Dallas Morning News,‎ 2 janvier 1998, p. 1C
  9. (en) Ed Harris, « The Joys of Modern Life 60: Eric Cartman », The Independent, Londres,‎ 31 août 1999, p. 8
  10. (en) Mike Duffy, « Oh my...they created a monster! Comedy Central's 'South Park' is smarter than it looks - and the biggest new hit of the year », The Kansas City Star,‎ 15 janvier 1998, E1
  11. (en) South Park Studios, « Why did Beef-Cake.com shut down? »,‎ 22 avril 2001 (consulté le 26 janvier 2013)
  12. (en) « Why isn't there any video downloads for "chickenpox?" That's the best episode! », sur southparkstudios.com,‎ 22 août 2003 (consulté le 26 janvier 2013)
  13. (en) « Acclaim Invites South Park Fans To Party In "Chef's Luv Shack" Video Game », sur Business Wire,‎ 23 juin 1999
  14. (en) « FAQ - South Park Studios - July 2009 », sur southparkstudios.com,‎ 14 juillet 2009 (consulté le 26 janvier 2013)
  15. (en) M. Keith Booker, Drawn to Television: Prime-Time Animation from The Flintstones to Family Guy, Westport, Connecticut, Praeger Publishers,‎ 2006 (ISBN 0-275-99019-2), p. 130
  16. a, b, c et d (en) Jeff Simon, « Who's really the butt of all cable jokes? », The Buffalo News,‎ 3 août 1997, p. 2Tv
  17. a, b, c et d (en) Tom Shales, « Cartoon "South Park" tries to go from crude to guilty pleasure », The Washington Post,‎ 14 août 1997, D8
  18. (en) Mary M. Dalton et Laura R. Linder, The Sitcom Reader: America Viewed and Skewed, Albany, New York, SUNY Press,‎ 2005 (ISBN 0-7914-6570-5), p. 194
  19. (en) Paul F.M. Zahl, Grace in Practice, Grand Rapids, Michigan, William B. Eerdmans Publishing Company,‎ 2007 (ISBN 0-8028-2897-3), p. 110
  20. (en) Dates des premières diffusions des épisodes de South Park sur www.epguides.com. Consulté le 26 janvier 2013.
  21. (en) South Park : Weight Gain 4000 sur www.tvrage.com. Consulté le 26 janvier 2013.
  22. (en) « Cartman's 25 Greatest South Park Episodes », sur comedycentral.com
  23. « Six of the best: South Park moments », Daily Record, Écosse,‎ 16 avril 2009
  24. (en) « Comedy Central's South Park – Three Collectible Videos Available For The First Time With Made-For-Video Footage Featuring Creators Trey Parker and Matt Stone », Business Wire, 26 mars 1998
  25. (en) Terry Lawson, « 4-disc "Rings" could take up a whole weekend », Detroit Free Press,‎ 12 novembre 2002
  26. « South Park - Season 1 », sur amazon.fr
  27. (en) « Season 1 (Region 4) », sur jbhifionline.com.au
  28. (en) Rob Owen, « "South Park" warped and worthy », Pittsburgh Post-Gazette,‎ 22 novembre 2002
  29. (en) Doug Pratt, Doug Pratt's DVD: Movies, Television, Music, Art, Adult, and More!, UNET 2 Corporation,‎ 2005 (ISBN 1-932916-01-6)
  30. (en) « Muscle Plus 4000 », sur SouthParkStudios.com

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :