Musée romain-germanique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Musée romain-germanique (ou RGM, en allemand : Römisch-Germanisches Museum) est un important musée archéologique situé à Cologne, en Allemagne. Le musée, ouvert en 1974, est situé à côté de la cathédrale de Cologne, sur le site d'une villa romaine du IIIe siècle, découverte en 1941 lors du creusement d'un abri anti-aérien.

Le Musée romain-germanique, au pied de la cathédrale de Cologne.

Le musée[modifier | modifier le code]

Section de la mosaïque de Dionysos (220-230), au Römisch-Germanisches Museum de Cologne.

Le musée présente une importante collection d'objets provenant des fouilles de l'ancienne colonie romaine de Colonia Claudia Ara Agrippinensium, dont est issue la ville moderne de Cologne. Il a été construit dans l'idée de protéger in situ la villa romaine et sa fameuse mosaïque de Dionysos, ainsi qu'une section de la voie romaine attenante.

Le musée est donc en lui-même un site archéologique.

Collections[modifier | modifier le code]

La plupart des collections du musée proviennent de l'ancien Wallraf-Richartz Museum, qui les a abritées jusqu'en 1946.

La façade du musée présente l'ancienne porte nord de l'enceinte romaine de Cologne, portant l'inscription CCAA, pour Colonia Claudia Ara Agrippinensium.

La villa et la mosaïque[modifier | modifier le code]

Le sol est couvert de la mosaïque de Dionysos, restaurée. Celle-ci ne pouvant être transportée aisément, les architectes Klaus Renner et Heinz Röcke ont dessiné le musée autour de la mosaïque, qui date de 220-230. Les allées et agencements intérieurs du musée reproduisent le plan de l'ancienne villa.

Tombeau de Poblicius[modifier | modifier le code]

Tombeau de Poblicius, vers 40.

Le tombeau monumental du légionnaire Poblicius (autour de 40) a été reconstitué dans la salle principale. Ce tombeau de 15 m de haut a été découvert en 1965 près de Cologne.

Il comporte une inscription :

L(ucio) Poblicio L(uci) f(ilio) Tere(tina)
vetera(no) leg(ionis) V alauda(e) ex testamento
et P[a]ullae f(iliae) et vivis
[--- coniugi]
[et L(ucio) Poblicio --- filio]
[et libertis]
[L(ucio) Poblici]o Modesto L(ucio) P[oblicio ---]
h(oc) m(onumentum) h(eredem) [n(on) s(equetur)]

Traduction : à Lucius Poblicius, fils de Lucius, de la tribu Teretina, vétéran de la Ve légion Alauda, selon son testament, à sa fille Paulla, du vivant de... et à sa femme..., et à Lucius Poblicius, à son fils et aux affranchis Lucius Poblicius Modestus et Lucius Poblicius ... Le monument n'ira pas à ses héritiers.

Verrerie, objets[modifier | modifier le code]

La collection de verrerie romaine est l'une des plus importantes du monde[1].

Le musée présente aussi des objets de la vie quotidienne d'époque romaine, quelques portraits, dont celui de l'empereur Auguste et de sa femme Livia Drusilla, des inscriptions, diverses céramiques, ainsi que des bijoux du Moyen Âge.

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Le musée est aussi une institution pour la préservation du patrimoine culturel de Cologne : à ce titre, il est chargé de superviser du point de vue archéologique la construction du métro de Cologne.

Notes, références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gerta Wolff, The Roman-Germanic Cologne. A Guide to the Roman-Germanic Museum and City of Cologne, J. P. Bachem, Cologne, 2002, ISBN 3-7616-1371-7

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

50° 56′ 26″ N 6° 57′ 30″ E / 50.94056, 6.9583