Musée national romain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée national romain
L'extérieur du Musée national romain dans les thermes de Dioclétien.
L'extérieur du Musée national romain dans les thermes de Dioclétien.
Informations géographiques
Pays Italie
Ville Rome
Coordonnées 41° 54′ 05″ N 12° 29′ 54″ E / 41.901389, 12.49833341° 54′ 05″ Nord 12° 29′ 54″ Est / 41.901389, 12.498333  
Informations générales
Date d’inauguration 1890
Informations visiteurs
Site web site WEB officiel du musée

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Musée national romain

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Musée national romain

Le Musée national romain (Museo Nazionale Romano) est un musée archéologique de Rome, qui rassemble des objets et sculptures touchant à l'histoire et à la culture de la Ville à l'époque romaine.

Depuis 1990, les collections se trouvent réparties entre quatre bâtiments distincts : le musée des Thermes de Dioclétien, le palais Massimo alle Terme, le palais Altemps et la Crypta Balbi.

Création du musée[modifier | modifier le code]

Le musée a été fondé en 1889 – et inauguré l'année suivante – pour abriter les objets antiques de Rome, du Ve siècle av. J.-C. au IIIe siècle ap. J.-C., issus des collections de l'ancien Musée Kircher (du Collège Romain) et de nombreux objets prévus pour être présentés dans un futur Museo Tiberino, inscrit dans le cadre de la rénovation de la capitale du royaume d'Italie, qui n'a jamais été construit.

En 1901, la villa Ludovisi fut achetée par l'État et son importante collection de sculpture antique fut transférée au musée. Le musée fut établi dans les bâtiments du couvent installé au XVIe siècle dans les thermes de Dioclétien, entièrement restaurés à l'occasion de l'Exposition internationale de 1911, et achevé en 1930.

Le musée a connu dans les années 1990 une transformation complète, à l'issue de laquelle les œuvres ont été réparties entre quatre lieux d'exposition distincts.

Entrée historique du musée des Thermes de Dioclétien

Lieux d'exposition du musée[modifier | modifier le code]

Thermes de Dioclétien[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Musée des Thermes de Dioclétien.

Les bâtiments du siège historique du musée exposent actuellement des sculptures et des objets funéraires dans les jardins extérieurs — jardin des Cinq-Cents (Giardino dei Cinquecento), porche (androne) et cloître de Michel-Ange (Chiostro di Michelangelo) — une section épigraphique dans les salles précédemment dédiées aux chefs-d'œuvre de la sculpture, et une section de Protohistoire au premier étage du cloître.

Les salles antiques des thermes sont principalement utilisées pour des expositions temporaires, en attendant leur destination définitive aux découvertes dans les différents quartiers de la ville. D'autres salles font aussi partie du musée : la cour octogonale (Aula ottagona), remaniée en 1991 (sculptures des thermes romains) et le bâtiment contigu de l'ancienne église de Saint-Isidore.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Au troisième étage, du côté du palais Massimo alle Terme, est conservé un pavement en mosaïque de l'époque romaine (Ier siècle), comprenant au centre un motif géométrique avec un panier de fruits parmi lesquels se détache nettement un ananas, avec sa couleur typique et son inflorescence caractéristique, son épi et ses écailles. La présence de ce fruit tropical est étrange, puisque, originaire d'Amérique, il est censé n'avoir été introduit en Europe qu'après le voyage de Christophe Colomb[1].

Palais Massimo[modifier | modifier le code]

Musée national romain : entrée du Palazzo Massimo
Article détaillé : Palais Massimo alle Terme.

Le palais a été reconstruit entre 1883 et 1887 par l'architecte Camillo Pistrucci sur la villa Peretti-Montalto, pour y installer le collège des jésuites. Après diverses péripéties, il a finalement été acheté par l'État en 1981 et restauré. Le musée a été inauguré en 1995 et achevé en 1998. Il accueille la section d'art ancien (œuvres de la fin des époques républicaine, impériale et antique tardive) et les sections de numismatique et d'orfèvrerie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Palais Altemps[modifier | modifier le code]

Musée national romain : entrée du Palazzo Altemps

Sur les autres projets Wikimedia :

Article détaillé : Palais Altemps.

Le palais, construit au XVe siècle par la famille Riario et renouvelé pour le cardinal Marco Sittico Altemps au XVIe siècle par Martino Longhi, a été acheté par l'État en 1982 et inauguré en 1997. Il accueille la section d'« histoire du collectionnisme » (sculptures des collections Boncompagni-Ludovisi, Mattei et d'autres collections d'objets antiques) et la « collection égyptienne » du musée (œuvres provenant de différents sanctuaires de dieux orientaux). Le bâtiment comprend également l'ancien théâtre privé, espace actuellement utilisé pour des expositions temporaires, et l'église de Sant'Aniceto. Est également montrée au public l'évolution de l'architecture et de la décoration du palais.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Crypta Balbi[modifier | modifier le code]

Musée national romain : entrée de la Crypta Balbi

Sur les autres projets Wikimedia :

Article détaillé : Crypta Balbi.

Le musée fait partie d'un vaste complexe de bâtiments comprenant les églises de Santa Caterina dei Funari et Saint-Stanislas des Polonais (San Stanislao dei Polacchi), en tout environ 7 000 m2, avec un parc immobilier d'environ 40 000 m2), acquis par l'État en 1981, installé sur le portique adjacent au théâtre de Balbus, construit par Lucius Cornelius Balbus Minor en 13 av. J.-C., en même temps que la Crypta Balbi proprement dite.

Il a été inauguré en 2001 et accueille, dans des salles rénovées, au-dessus de l'ancien édifice romain, un quadriportique construit derrière la scène du théâtre de Lucius Cornelius Balbus Minor. Dans la première section (« archéologie et histoire d'un paysage urbain »), sont présentés les résultats des fouilles archéologiques réalisées depuis 1981 dans le complexe de bâtiments, y compris les anciens vestiges mis au jour. Une deuxième section (« la ville de Rome de l'Antiquité au Moyen Âge, archéologie et histoire ») décrit la vie et la transformation de la ville entre le Ve et le Xe siècle.

Œuvres majeures[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) The National Roman Museum. Palazzo Massimo alle Terme, Electa,‎ 2002 (ISBN 88-435-6539-7) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]